Archives de l’auteur : Christiane Marson

Préservation de l’Authenticité de Saint-Ythaire – PAYS

Préserver l’authenticité et le patrimoine du village de Saint-Ythaire; respecter sa richesse agricole et l’équilibre environnemental entre le bourg et les hameaux.

PRÉSERVATION DE L’AUTHENTICITÉ DE SAINT-YTHAIRE – P.A.Y.S
Montagny 71460 SAINT-YTHAIRE
Hugues POULACHON, président – 06 89 21 08 70
contact courriel : Alain LECHAT alain.lechat@nordnet.fr

Enquête auprès des habitants, participation au PLU, inventaire des cadoles. Projet : enquête sur les ruines de Montenard.

L’association P.A.Y.S. est née en 2005

de l’opposition à l’implantation de « cabanes » sur un terrain à Montagny, hameau de Saint-Ythaire, qui était dépourvu de toute valeur agronomique et que son propriétaire voulait valoriser autrement .
Ces cabanes, préfabriquées en bois, avec couverture en shingle et posées sur une dalle béton auraient été placées à l’entrée du hameau  à l’entrée d’un virage.
Après une longue campagne et de nombreux débats  le Conseil Municipal a rejeté le projet à bulletins secrets, par une voix d’écart .

L’association a, en 2008 , établi un questionnaire – enquête sur « vivre à St Ythaire » -, qui abordait, outre les aspects architecturaux et patrimoniaux, les sujets qui touchent le quotidien des habitants : eau, électricité, internet, voirie, transports, vie en commun etc
Le dépouillement de ce questionnaire, qui a montré l’attachement de la population au petit patrimoine architectural , à l’aspect préservé du Bourg et des hameaux , a été restitué à la population et fourni à la municipalité .

En 2010, après avoir demandé au maire de participer aux travaux de la commission PLU , l’association a publié un document d’une vingtaine de pages donnant sa position sur ce que devrait contenir le projet de PLU de St Ythaire .
Après de nombreuses péripéties et notamment un changement de municipalité et une évolution des directives ministérielles, le PLU qui va bientôt être soumis à l’enquête publique n’est pas si éloigné de celui-ci.

L’association a également pris position contre un projet éolien très préoccupant car beaucoup trop proche du village, implanté en partie entre Bierre et le Bourg et/ou surplombant Montagny à une distance des habitations vraisemblablement illégale. La communauté de communes a refusé de voter le projet compte tenu de l’opposition des habitants, la suite du même projet a été soumise à la population de Burnand, qui l’a refusé  le promoteur a abandonné.

Projets

L’association a réalisé un inventaire des cadoles de Montagny ( position GPS , photos ) et réhabilité l’une d’entre elles avec l’accord du propriétaire et va continuer sur les autres hameaux .
Avec quelques membres du Conseil Municipal actuel, l’association est intéressée par les ruines de Montenard et souhaite mener une enquête sur la fonction (signal ?) et plus généralement l’histoire de ce bâtiment proche de Saint-Ythaire qui a  été en grande partie utilisé comme carrière .

Saint-Ythaire

Une vue depuis Saint-Ythaire

La population (215 habitants) est répartie principalement sur 4 lieux de vie : le Bourg et les hameaux de Bierre, Vaux et Montagny. Les lieux-dit Morlay, Les Genièvres, le Brouillard ne comptent que quelques maisons .
Les maisons se situent entre 270 et 330 m d’altitude et le point culminant de la commune, « le Chassignot « , point géodésique situé à 413m, est agrémenté d’une table d’orientation qui permet de repérer les éléments d’un panorama remarquable .

Le village et ses hameaux recèlent de nombreux éléments d’un petit patrimoine architectural ( lavoirs, croix de chemins, puits, fours, pompes et auges, cadoles ), et de nombreuses maisons paysannes à galerie typiques de la région.

Un peu d’histoire :

Selon des recherches sur l’histoire du village aux Archives Départementales, Saint-Ythaire aurait changé 22 fois de nom entre l’an 862 et 1845 !….. Parmi ces noms :

Sancto Eptadio en 1030 ;
Sancti Hilarii en 1513 ;
Saint Eustade en 1757 ;
Monteynard en 1793 ;
Saint-Ythaire depuis 1845.

À l’époque gallo-romaine :

( selon l’ouvrage de M l’abbé Chaume « Les anciens domaines gallo-romains de la région Bourguignonne ») la commune de Saint-Ythaire offre cette curieuse particularité de posséder les vestiges de trois centres successifs :

  • Bierre (Baiodurum), le village gaulois ;
  • Montagny (Montaniacus), la villa gallo-romaine ;
  • « Mont-Aynard », qui ne subsiste plus qu’à l’état de lieu-dit, et dont le vocable ecclésiastique (Sanclus Eustadius *) se trouve appliqué, par un curieux phénomène, à l’agglomération moderne, l’actuel village de Saint-Ythaire.

Outre Bierre, la villa Montaniacus avait pour dépendances Vaux (Vallis), Besanceuil (Besansnacus ) et sans doute Angoin (Engoenum, villa Engoniacus).

(*) saint Eustade paraît être le premier abbé de Saint-Bénigne de Dijon mort en odeur de sainteté vers 550

Au XVIIIe siècle :

D’après le ‘Nouvel état général de 1781’, la paroisse de Saint-Ythaire comprenait  Angoin (paroisse de Besanceuil), Bierre, Besanceuil (annexe de Saint-Ythaire), le Brouillard, Monteynard, les Bois, Montagny, Morlais et Vaux.
En 1789, Angoin dépendait alternativement, deux ans de la paroisse de Salornay-sur-Guye et un an de la paroisse de Besanceuil, annexe de Saint-Ythaire.

Au XIXe siècle :

En 1867, le hameau de Besanceuil, qui appartenait jusque là à la commune de Saint-Ythaire, fut rattaché à Bonnay.

Quelques autres éléments remarquables à Saint-Ythaire :

  • Le Brouillard (anciennement Le Bruillat) – cf bulletin de la SEHN de 2003 – METZINGER M-H p 51/60 St Ythaire La tour du brouillard – La grande maison –
  • Maison seigneuriale à tourelle, XVIIe siècle
  • le ‘Vieux château’, ancienne tour de Montenard (Monteynard, Mont-Aynard)
  • l’église paroissiale Saint Barthélémy, avec un clocher roman : www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Saint-Ythaire.pdf
  • la table d’orientation de Chassignot – panorama   – point d’observation et de comptage de migrations d’oiseaux (Bondrée apivore, cigogne noire, etc.)
  • la traditionnelle Fête des Jonquilles sur le plateau de La Roche, fin février /début mars (buvette, gauffres, etc.)

Revue n°211 mars 2019 – Maisons Paysannes de France

Eté/Hiver dans la maison ancienne

Comment avoir chaud en hiver ? Comment se protéger des canicules ? Comment économiser les énergies pour préserver notre planète commune et rendre cette maison confortable ? Comment bien vivre en toute saison dans ma belle maison ancienne ? Un numéro MPF pour vous aider à répondre à toutes ses questions

 

 

Depuis 50 ans, Maisons Paysannes de France édite une revue trimestrielle

pour transmettre ses connaissances sur la richesse et la diversité de l’architecture rurale.
Elle délivre conseils et techniques de restauration, fait découvrir la richesse de nos patrimoines de pays et sensibilise à la préservation de nos paysages, apporte des informations sur des constructions contemporaines respectueuses de leur environnement et sur des actions d’aménagement durable de territoires. Elle s’ouvre également à des chantiers expérimentaux, aux techniques issues d’autres cultures et aux technologies nouvelles pouvant améliorer des procédés naturels.

Chaque parution est l’occasion de présenter :

  • La diversité des architectures de pays
  • Des exemples de réalisations
  • Des notes techniques de construction
  • Un point sur les matériaux et les innovations
  • Des conseils d’entretien ou d’aménagement respectueux de ce qui existe.

http://www.maisons-paysannes.org/actions/la-revue/


 

Le magazine VMF n° 284 – février 2019

Jardins n°284 – février 2019

Comme tous les ans au printemps, le magazine VMF dédié au patrimoine bâti, à l’architecture et aux jardins, vous présente son dossier spécial Jardins.

 

Depuis 1959, l’association édite le magazine VMF

dans le but de faire découvrir la diversité du patrimoine en France. Avec six numéros par an édités dont un spécial « jardins », ils proposent chacun un dossier de 60 pages portant sur le patrimoine d’une région ou d’une ville en France. L’association promeut les richesses locales de la France et se fait le relais des débats de l’actualité, ou encore des actions menées pour le patrimoine. Enfin, elle donne la parole aux artisans, architectes, propriétaires, militants associatifs ou élus qui s’investissent dans la protection et l’animation du patrimoine.
Voir les anciens numéros : http://www.vmfpatrimoine.org/boutique/les-anciens-numeros/

Laviers & Muraillers de Bourgogne

Promotion des métiers de la pierre.

LAVIERS & MURAILLERS DE BOURGOGNE
rue de la Riclaine – 71240 NANTON
Martin MURIOT – 06 88 14 70 66
contact@laviers-muraillers-bourgogne.fr
http://www.laviers-muraillers-bourgogne.fr
https://www.facebook.com/laviers.muraillers.bourgogne/

Informations sur les couvertures en laves, murs de pierres sèches, pavages, taille de pierres, organisation de stages, bulletin d’information.

L’association « Laviers & Muraillers de Bourgogne » a pour objet la promotion des métiers de la pierre (maçonnerie à pierre sèche, couverture de laves, taille de pierre). Elle est constituée de professionnels passionnés.

Le lavier est l’artisan qui réalise des couvertures d’édifices avec des pierres plates, les lauzes, appelées « laves » en Bourgogne :  couverture de laves – lauzes
Le murailler est l’artisan qui réalise des murs de pierre sèche, c’est à dire, sans avoir recours à un mortier liant. La solidité des ouvrages est garantie par une méthode constructive rigoureuse : murs de pierre sèche

L’association apporte des conseils techniques pour l’étude et la réalisation d’ouvrages (murs de pierre sèche, toitures en laves, taille de pierre) :

montage d’un mur de pierre sèche

Elle organise des stages de formation, des évènements dédiés à la sensibilisation et à la promotion des métiers de la pierre  (expositions, démonstration, balade-lecture du paysage, conférences-débats, colloques) :

stage de formation initiale mur de pierre auprès des habitants de la communauté de communes Haute Seille-Jura

stage de formation initiale mur de pierre sèche au lycée de l’horticulture et du paysage de Tournus

Les Laviers & Muraillers éditent une revue trimestrielle « Pierres qui roulent« , consultable en ligne ou sur abonnement, voir http://laviers-muraillers-bourgogne.fr/actualite

La pierre sèche au patrimoine immatériel de l’humanité :

Le mercredi 28 novembre 2018, l’UNESCO a inscrit « l’art de la construction en pierre sèche : les savoir-faire et la technique », sur la liste du patrimoine immatériel mondial : site de l’Unesco
Cette candidature transnationale avait été portée par la Société scientifique internationale pour l’étude pluridisciplinaire de la pierre sèche : SPS
Communiqué du ministère de la culture français : communiqué de presse .
Célébration en présence du ministère de la culture et de l’ambassadeur auprès de l’Unesco : célébration

Une Fédération nationale :

L’association est membre de la Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche (FFPPS)
www.professionnels-pierre-seche.com

Mission Stéphane Bern – 2ème édition

L’année dernière, grâce à la mission confiée par le Président de la République à Stéphane Bern, le patrimoine est redevenu une grande cause populaire. Un succès qui permet aujourd’hui le lancement de la 2ème édition de la Mission Stéphane Bern.

Pour mémoire, l’an dernier, 4 projets avaient été retenus en Saône-et-Loire :

  • le puits Hottinger à Epinac
  • les lavoirs de Péronne
  • l’écurie du château de Chaumont-Laguiche à Saint-Bonnet de Joux
  • la maison dite Sévigné à Bourbon Lancy

Tout un chacun, qu’il soit propriétaire, organisme de soutien ou grand public, a la possibilité de signaler un site en péril. Pour cela, une plateforme a été ouverte à l’adresse suivante : www.missionbern.fr/signaler-un-site.
Vous avez jusqu’au 28 février pour contribuer au recensement du patrimoine en danger que vous souhaiter voir restaurer. Faites porter votre voix !

Bulletins annuels de la SEHN

 

La SEHN publie un « Bulletin annuel », distribué à ses adhérents, qui contient généralement une dizaine d’articles sur des sujets variés. Certains reprennent les thèmes des conférences mensuelles que la SEHN organise.

Les anciens bulletins sont en vente lors des permanences du samedi de 10h à 11h30 au Foyer rural de Saint-Gengoux, au prix de 10€ – ou par correspondance (+ frais de port).

Liste des articles  de 1996 à 2018 : SEHN – sommaires des bulletins
Si seul un article vous intéresse, il peut vous être transmis gracieusement par courriel. Demandez le à sehn71@wanadoo.fr

Burgy Patrimoine

Participer à la sauvegarde, la valorisation, l’entretien du patrimoine de la commune de Burgy et aider à la mise en œuvre de ces objectifs.

BURGY PATRIMOINE
Mairie, rue du bourg, Cidex 314 -71260 BURGY
Marie-Rose GEOFFROY, présidente
03 85 33 26 34
association@burgy-patrimoine.fr
http://burgy-patrimoine.fr/

Rénovation de l’église de Burgy.

L’association a été créée en 2016, pour relayer l’action de la commune auprès des personnes intéressées par la rénovation de l’église.

photos F Mouron – JSL

Les subventions obtenues par la commune ne couvrant pas la totalité des travaux, une convention de mécénat a été ouverte avec la Fondation du patrimoine. Cela a fait l’objet d’une opération tripartite entre la mairie, l’association Burgy Patrimoine et la Fondation du Patrimoine

Une réunion de chantier


Le toit en cours de réparation et l’intérieur de l’église (murs et voûte de pierre débarrassés de leur enduit de ciment)

Les travaux ont démarré en 2017 et se sont terminés en 2018, pour remanier le toit en laves, reprendre la maçonnerie extérieure et piquer des enduits intérieurs afin d’assainir le bâtiment.

Autres activités de l’association :

Depuis 2017, l’association ouvre l’église et organise des visites à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

Une exposition de photos anciennes des alentours a été organisée en 2017 à la salle communale de Burgy.

Le site internet de l’association permet de découvrir des photos, des cartes postales de Burgy et de la pépinière Letourneau, dont voici quelques extraits :

   

L’église de Burgy

L’église romane Saint-Jean-Baptiste, classée MH, est perchée sur la « montagne du Belvédère », à 400m d’altitude à environ 1.5 km du village. Du sommet de cette colline s’ouvre un large panorama sur la vallée de la Saône et les monts du Jura.

L’église date du XIe, début du XIIe siècle et a été remaniée à l’époque gothique et au XIXe siècle.
Il s’agit d’une petite église rurale, d’aspect massif, construite en pierres rosées, son toit est recouvert de laves. L’intérieur présente une nef couverte par une charpente apparente, le sol est revêtu de dalles intégrant des pierres tombales. La nef est ornée d’une statue de Saint Jean Baptiste portant l’agneau, dans le chœur on note la présence d’une piscine liturgique murée.

Pour plus d’information sur l’église :
www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Burgy.pdf

Un petit village à flanc de coteau

Burgy est un village viticole de 117 habitants, qui domine les collines et vignobles de la région de Lugny

Dans une niche aménagée dans le mur extérieur d’une maison qui borde la rue principale du bourg, on découvre une Pietà ou Vierge de Pitié, en pierre du début du XVIe siècle, inscrite aux Monuments Historiques en 1932 (Pour plus d’information : La pieta de Burgy) :

La commune possède une mairie-école bâtie sur les plans de l’architecte Dulac, voir
site www.ecomusee-creusot-montceau Burgy :

Une anecdote : la pépinière Letourneau et la naissance du crémant de Bourgogne

C’est une histoire bien originale que celle la maison Letourneau à Burgy : dans les années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, elle fut l’une des toutes premières de Bourgogne à produire et à commercialiser du vin effervescent, dénommé mousseux, et devenu « crémant de Bourgogne » par la suite.
En effet, un œnologue champenois, à l’occasion de la livraison de greffes de chardonnay, pinot noir et pinot meunier en Champagne, proposa de vinifier deux pièces de vins bourguignons avec la méthode champenoise. C’est ainsi que 1952 – après la prise de mousse du millésime précédent– marque la première année de commercialisation en bouteilles de ces « mousseux ».

Cherche lithos : voyages pittoresques de 1825 par Taylor et Nodier

Dans le cadre du Millénaire de l’abbaye de Tournus, le lycée de Tournus, le musée Greuze et le PAH vont proposer une exposition imaginée par des lycéens de 2nde. Elle permettra d’exposer des lithographies représentant Tournus au milieu du XIXe siècle, issues des Voyages pittoresques de 1825 par Taylor et Nodier.

Malheureusement, les collections du musée Greuze ne sont pas inépuisables et il nous manque encore actuellement 4 lithographies pour que l’exposition soit complète.

(Les lithographies, encadrées ou non, seraient prêtées pour la durée de l’exposition du millénaire de l’abbaye de Tournus qui se tiendra entre mi-mars et mi-novembre de cette année.)

Je lance donc une bouteille à la mer auprès des adhérents de la FAPPAH qui pourront peut-être nous aider !

Loriane Gouaille
Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus
03.85.27.03.30 | pahclunytournus@yahoo.fr

Offre de stage

Le Pays d’Art et d’Histoire est à la recherche d’un stagiaire pour 3 mois, entre mars et mai 2019.

 

OBJECTIF PRINCIPAL DE LA MISSION : Le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus souhaite poursuivre sa collection de dossiers pédagogiques des principaux sites patrimoniaux recevant du public scolaire avec la rédaction en 2019 de deux nouveaux dossiers : la cité médiévale de Saint-Gengoux-le-National et l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze de Tournus.

PROFIL RECHERCHE : Licence 3e année, Master I ou II dans les domaines du Patrimoine, de l’Histoire, de l’Histoire de l’art, de la Valorisation et de la Médiation.

Merci d’adresser votre candidature au plus tard le 1er février 2019.

Pour plus de détails, consulter l’offre de stage : 2019 Stage activités pédagogiques

Calendrier 2019 de CHÂTEAU-PATRIMOINE

Pour les fêtes de fin d’année offrez-vous un beau cadeau… !
Le calendrier 2019 de CHÂTEAU-PATRIMOINE

Il est disponible au prix de 20 €, de dimension (21 /30) , illustré par les 16 plus beaux clichés sélectionnés par les votes du public pour le Concours Photo 2018  sur le thème « Les arbres remarquables de Château ».

 Vous pouvez retirer ce calendrier directement à la Mairie de CHÂTEAU en semaine le lundi ou le vendredi, ou le commander directement, en renvoyant le coupon ci-après avec un  chèque libellé à l’attention de Château-Patrimoine, à l’adresse de la mairie (avant le 30 décembre) :
Château commande calendrier 2019

Entre Cluny et Tournus – le pays PAYSAGE –

 

Volume 1 : « Contempler »
Édité par le Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus.

 

 

 

Ce livre, conçu par le Président du P.A.H., Pierre-Michel Delpeuch, présente, sous une thématique clairement structurée, les magnifiques photos qu’il a réalisées ainsi que celles de deux talentueux photographes locaux.

18,50€ – Disponible à la vente dans les offices de tourisme et les librairies du territoire :
– Office du Tourisme de Cluny
– Office du Tourisme de Tournus
– Librairie Cahiers Lamartine à Cluny
– Librairie l’Échappée Belle à Cluny
– Librairie les Arcades à Tournus
– Château de Brancion*
– Grottes d’Azé
– Mairie de La Chapelle-sous-Brancion
– Art et Objet à Chapaize
– Maison de la Presse à Saint Gengoux-Le-National
– Librairies Gibert et Develay à Chalon sur Saône
– Restaurant Chez l’oncle Jules à Cormatin.

 

Laissez-vous conter Salornay-sur-Guye et la vallée de la Gande

Éditée en 2018 dans la collection « Laissez-vous conter les villages » du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus, cette brochure décrit le village de Salornay sur Guye et trois villages de la vallée de la Gande : La Vineuse-sur-Frégande, Saint-André-le-Désert et Saint-Vincent-des-Prés,  à travers leurs paysages, leur histoire, leur patrimoine bâti, leurs saveurs et leurs savoir-faire.

La brochure comprend, outre la présentation des villages, les portraits de personnalités : le botaniste Emile Chateau et Lucie Aubrac.

Cette brochure est disponible dans les Offices de Tourisme du territoire du PAH et à la mairie de Salornay. Pour consulter la brochure en format .pdf : sur le site du PAH

Site de la commune de Salornay : www.salornay-sur-guye.fr

 

Demande de prêt d’un vidéo projecteur

L’association, Lournand, Notre Patrimoine, est à la recherche d’une association bienveillante pour le prêt d’un vidéo projecteur avec prise HDMI, pour une conférence qui aura lieu à Lournand, le samedi 13 octobre 2018 à 17 heures à la salle communale.

Nous vous remercions infiniment de votre réponse, si éventuellement c’est possible pour vous ou si vous avez connaissez des personnes qui pourraient nous dépanner.

Contact : Josiane Gaubert, secrétaire de LNP  josgaubert (arobase) orange.fr

Sauvegarde du Patrimoine de Buffières

Restauration et mise en valeur de l’église romane Saint- Denis.

SAUVEGARDE DU PATRIMOINE DE BUFFIÈRES
Le Bourg – 71250 BUFFIERES
Henri MATHONNIERE, président – 03.85.59.69.80
mathonniere.henri@wanadoo.fr
www.buffieres.fr/patrimoineF.html
www.facebook.com/association.sauvegarde.patrimoine.buffieres

Chantier REMPART de restitution des peintures murales de l’église, brocantes.

Née en 1995, l’association pour la Sauvegarde du Patrimoine de Buffières regroupe 80 membres parmi les 240 habitants du village. Elle s’est essentiellement attachée à la restauration de l’église, qui, bien que son chevet soit roman et sa nef principale gothique, n’est pas inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques.

Description de l’église :
www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Buffieres.pdf
et http://www.bourgogneromane.com/edifices/buffieres.htm

Les peintures murales

En 2004, des peintures murales très intéressantes ont été mises au jour dans le cul-de-four. Sous l’impulsion de l’association, plusieurs campagnes de chantiers bénévoles, mises en œuvre avec la collaboration de SMBS-Rempart, ont permis de les dégager et de les étudier.

La fresque représente le Christ en figure centrale, entouré des figures symboliques des 4 évangélistes. Deux décors sont apparus :

  • 1ère couche : ange (symbole de l’Evangéliste Saint Matthieu) et taureau (Saint Luc); cette couche de peinture pourrait appartenir à la deuxième moitié du XIIe siècle, début XIIIe. La technique picturale rappelle encore la peinture romane.
  • 2ème couche : les symboles des évangélistes sont repeints à une époque postérieure (XVe – XVIe siècle), l’emplacement des éléments n’est pas le même. Une patte d’animal empiète sur la tête de l’ange. Cette seconde peinture est réalisée sur une strate très fine et sa technique est plutôt « grasse ».

L’association a obtenu l’accord des services des Monuments Historiques afin de pouvoir «restituer» ces peintures. Des chantiers Rempart menés depuis 2009 ont entamé cette restitution. En 2012, le chantier de bénévoles mené par Christine Guilloud, restauratrice professionnelle, permit la poursuite de ces travaux avec une technique particulière : le trattegio à l’aquarelle, qui consiste à tracer des traits fins à l’aquarelle qui se rapprochent le plus possible de la couleur originale, ce qui permet de faire resurgir la peinture.

Organisation de brocantes

L’association organise une brocante annuelle en août, au profit de la rénovation de l’église. Les stands des vendeurs, particuliers ou professionnels, sont installés au centre du village, sur la place, l’ancien champ de foire et dans la rue qui monte vers l’église.


Brocantes 2012 et 2016 : l’association vend aussi des objets, des meubles et des livres qui lui sont confiés par des donateurs de la région.

« Buffières, havre de paix au cœur du Clunisois »:

voir le site web de la commune de Buffières, royaume du vent selon son étymologie : http://www.buffieres.fr/

Brochure « Sur les pas Michel Bouillot »

La visée de la brochure est de proposer 6 circuits ( 4 pédestres en boucle et 2 en voiture) cartographiés qui invitent le randonneur à découvrir des lieux et des patrimoines ruraux et religieux ayant été particulièrement « croqués » ou peints par l’artiste Michel Bouillot.
Une sélection de dessins et peintures sont reproduits, menant le promeneur à Cluny, en Clunysois, en Haut-Mâconnais, dans le Chalonnais, entre Saône et Doubs, et en Bresse.

La brochure, au prix de 5 euros, est en vente dans les Offices de Tourisme de Cluny, Tournus, Saint-Gengoux-le-National.

Château-Patrimoine

Identifier, étudier, sauvegarder, valoriser par la mise en œuvre de projets, le patrimoine de Château et son vallon.

CHÂTEAU-PATRIMOINE
Mairie, le Bourg
71250 CHÂTEAU
François Régis de BORDE, président – 06 60 77 34 17
chateau.patrimoine@gmail.com
http://mairiedechateau.fr/chateau-patrimoine

Mettre en valeur les paysages de la Vallée du Repentir, ses points de vue remarquables et sa biodiversité  référencée NATURA 2000 au patrimoine européen ; faire découvrir le patrimoine vivant  de Château au cœur de ses hameaux : patrimoine paléontologique et archéologique, agriculture biologique et biodynamie, art de la céramique, bière artisanale, fromages « bio », élevage des bovins et des chevaux de selle…
Et aussi, mettre en valeur  le patrimoine immobilier rural avec, en particulier, la restauration des lavoirs et des pompes à eau.

L’association a été créé en octobre 2015.

 

Les membres fondateurs sont Jacqueline Argant, Armand Boulanger, Claudie Creutz, François Régis de Borde, Martine de Borde, René Dufour, Solange Lacorne, Antoinette Martin, Alexandre Mazuir, Fabrice Pasquer .

 

Ses actions :

  • restauration de la couverture en laves du chœur de l’église, grâce à une souscription avec la Fondation du Patrimoine.
  • organisation d’une journée de découverte du patrimoine de la commune
  • participation aux Journées Européennes du Patrimoine
  • organisation de concerts, ateliers, expositions, visites, conférences
  • organisation d’un concours photo annuel

Restauration et installation de la croix de Château : restauration-installation-croix-chateau

Projets en cours :

  • signalétique de 5 points de vue remarquables dans la vallée du Repentir. Cette signalétique, matérialisée par des « tables de lecture », va être implantée sur nos chemins de randonnée au quatrième trimestre 2018.
  • rénovation du Lavoir des Granges.

Concours photo 2018 « Les arbres remarquables de Château », détails et règlement sur
http://mairiedechateau.fr/concours-photo-2018/

Posters et calendriers 2016 et 2017, illustrés grâce avec des photos du concours

Laissez-vous conter …

Une brochure Laissez-vous conter le village de Château et la vallée du Repentir, a été réalisée par le PAH entre Cluny et Tournus, avec le concours de la commune de Château et des associations locales ; pour la consulter,  voir :
www.pahclunytournus.fr/documents/portal651/chateau.pdf
ou http://mairiedechateau.fr/chateau-vallee-repentir/

Le village de Château, dans la vallée du Repentir

Le site Internet de la commune permet de découvrir le patrimoine du village dans son ensemble : « Parmi le patrimoine architectural du village, son église se dresse dans l’ancien emplacement de la forteresse médiévale et surplombe de son plateau, le bourg principal, offrant ainsi un point de vue panoramique vers le sud, avec le doyenné Clunisien de Mazille là où le Repentir rejoint la vallée de la Grosne.
Façonnés au fils des siècles par l’activité agricole, découvrez l’histoire de ses habitants,
découvrez le dynamisme de ses associations, notre patrimoine naturel, architectural et culturel. » http://mairiedechateau.fr/

Parcours du patrimoine à Clessé

  L’association pour la sauvegarde du patrimoine Clesséen, en collaboration avec la municipalité, propose un dépliant présentant deux parcours de découverte de Clessé, de 2 à 5 km  :

  • l’un dans le Bourg avec 3 variantes : Cray, Germolles et Belange;
  • l’autre dans le hameau de Quintaine

Renaissance du Château Pontus de Tyard

Sauvegarder, aménager et mettre en valeur le château Pontus de Tyard, ainsi que son environnement ; organiser toutes activités et animations ; effectuer et publier toutes études et recherches historiques faune et la flore, ainsi que la conservation et la valorisation du patrimoine local.

RENAISSANCE DU CHÂTEAU PONTUS DE TYARD
Mairie – 71460 BISSY SUR FLEY
Claude JOUVE, président
claude.jouve@wanadoo.fr
http://www.pontus-de-tyard.com/
page facebook

Accueil des visiteurs, animations (festival ‘Bissy sous les étoiles’, marché du curieux, printemps des poètes, etc. ), recherches historiques, entretien du site, restauration du château, travaux sur l’environnement.

L’association compte un peu plus de 200 adhérents (adhésion 12€ annuel), elle est pilotée par un conseil d’administration qui se réunit environ 6 fois par an. Les activités de l’association sont très variées et sont adossées à un engagement soutenu de plus de 50 bénévoles réguliers.

Les animations

De nombreuses manifestations, portées par l’association, se déroulent tout au long de l’année, lui donnant un éclairage régulier au niveau touristique et culturel :

 

Pour plus de détails : http://www.pontus-de-tyard.com/activites/

Les chantiers de restauration et d’aménagement  : tout le monde au travail

Depuis 2001 les travaux se succèdent de façon régulière et sont réalisés parfois directement par les bénévoles, mais aussi en chantier d’insertion, chantier jeunes, ou par entreprise.
Ainsi, les années passent et le château reprend vie.
Aujourd’hui, le site est classé monument historique et attire chaque années de plus en plus en de visiteurs.

pour plus de détails, voir http://www.pontus-de-tyard.com/les-travaux/

Les travaux de restauration et d’aménagement réalisés par l’association depuis 2001 ont permis de mettre à disposition du public tout un ensemble de centres d’intérêt sur l’ensemble du domaine, à savoir :

  • Une halle d’orientation et d’information d’accès libre ;
  • Le château, situé en vis-à-vis du corps de ferme avec lequel il délimite un espace fermé communément appelé haute cour;
  • Des balades thématiques dans la garenne et autour des vignes ;
  • Deux vignes conservatoires : l’une de cépages anciens et bourguignons, et l’autre de chardonnays ;
  • Un jardin poétique d’inspiration Renaissance ;
  • Un verger conservatoire composé d’arbres fruitiers présents au XVIe siècle ;
  • Les communs, anciens bâtiments à usage agricole, datant du XIXe siècle et abritant une grange, dans laquelle a été aménagée une scène de théâtre. On y trouve aussi un ancien cuvage et un caveau de dégustation.

Un château au cœur de la Saône-et-Loire

Le château Pontus de Tyard domine depuis le XIIIe siècle le village de Bissy sur Fley,  au sud de la côte chalonnaise. Niché au cœur d’une nature préservée, c’est un lieu de promenade et de visite alliant la beauté des paysages à celle du patrimoine architectural.

Inscrit aux Monuments Historiques depuis 1933, le château, qui a appartenu à la famille des Thiard de 1350 à 1853, est le berceau de l’un des fondateurs de la Pléiade et grand poète humaniste, Pontus de Tyard.

Les extérieurs du château et son domaine sont visitables tous les jours, toute l’année. L’intérieur du château est visitable les dimanches après-midi de 14h30 à 18h30 de début juin à fin septembre.

Association de sauvegarde et de mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye

Sauvegarde et mise en valeur du patrimoine : menhirs, cimetière mérovingien, église romane, tour, habitat, moulin à vent.

ASSOCIATION DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR DE SAINT-CLEMENT-SUR-GUYE  – 2 rue de Corcelles Le Bourg 71460 SAINT-CLEMENT sur GUYE
Georges FOUCHET, président – 06 87 79 41 58
Annie BLONDET, secrétaire  – 03 85 96 21 65
asso-sauvegarde-st-clement@laposte.net
www.stclement-patrimoine.org/

Restauration de cadoles, croix de chemins, puits, stages pierres sèches, conférences-projections, concerts, expositions, balades guidées, édition de brochures, cartes postales avec dessins de Michel Bouillot et bibliothèque de prêt. Projet : restauration du moulin à vent « Billebaud ».

Les habitants du village de Saint-Clément-sur-Guye, de l’ancien canton de Mont-Saint-Vincent et du département de Saône-et-Loire connaissent bien l’Association créée le 29 février 1976 et qui a été agréée d’Éducation Populaire dès 1978 et agréée d’Urbanisme et d’Environnement en 1980.
Ils se souviennent que ses initiatives lui ont souvent conféré  un rôle de précurseur dans l’étude, la restauration et l’animation du patrimoine.
En effet, lorsque la restauration de la petite maison de l’Association a été entreprise en 1977 grâce à des bénévoles, le chantier de Saint-Clément était le seul en Saône-et-Loire qui n’était pas consacré à une église ou à un château. L’habitat rural ne suscitait encore que peu d’intérêt.

la petite maison de l’Association, les deux menhirs

Les réalisations de l’association : restauration de cadoles, croix de chemins, puits, stages pierres sèches, conférences-projections, concerts, expositions, balades guidées, édition de brochures, cartes postales avec dessins de Michel Bouillot et bibliothèque de prêt.

la restauration d’une cadole

Projet : restauration du moulin à vent « Billebaud » :

Lire un article extrait de la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 183 : Sauvetage de la cadole du chemin des moulins à St Clement sur Guye
Reportage sur la restauration d’une autre cadole, au cours d’un stage animé par les « Laviers-muraillers de Bourgogne » : vivre-a-chalon.com/lire_Patrimoine-architectural-_-Ils-restaurent-une-cadole-a-St-Clement-Sur-Guye …
Rendez-vous à Saint Clément sur Guye : Animation juin-septembre 2018

La commune de Saint-Clément-sur-Guye et son riche patrimoine

dessins de Michel Bouillot

En Bourgogne, au centre du département de Saône-et-Loire, la commune de Saint-Clément-sur-Guye se situe aux confins du Charolais, du Clunisois et de la Côte chalonnaise.
La colline de Saint-Clément, qui constitue l’extrémité sud-ouest de la Côte chalonnaise, domine la vallée de la Guye, rivière qui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne traverse pas le territoire communal mais s’écoule à quelques mètres de sa limite occidentale (altitude : 230 m).
A une altitude de 30 mètres moins élevée que le sommet dit « La Carraponne » culminant à 437 m, s’est établi le bourg qui domine lui-même le hameau de Corcelles, situé sur le versant ouest de la colline (altitude : 340 m environ).
Au pied de la colline, vers le sud-est, se répartissent le hameau de la Grenouille et les écarts appelés en Bourges, le Plain, les Chaumes, la Plâtrière et l’Effondrée…. lire la suite à l’adresse http://www.stclement-patrimoine.org/patrimoine_st-clement.htm

Voir aussi : Saint-Clément-sur-Guye à travers les cartes postales anciennes :
https://www.stclement-patrimoine.org/cartes_postales_st-clement.htm
Lire également « La colline de Saint-Clément-sur-Guye des origines à nos jours. – L’évolution d’un terroir de Saône-et-Loire » par Gérard Ferrière :
http://www.stclement-patrimoine.org/colline_de_St_Clement.htm

.

Les amis des églises et du patrimoine de Malay

Toute action visant à promouvoir la sauvegarde et l’entretien du patrimoine de la commune dont deux églises romanes classées.

LES AMIS DES ÉGLISES ET DU PATRIMOINE DE MALAY
mairie de Malay – 71460 MALAY
Présidente : Sylvie BADEY,  03 85 50 14 34  abadey@wanadoo.fr
Vice-Président : Jean BONNARDIN
Trésorière : Michèle LACOLONGE
Secrétaire : Alain BADEY

Chantiers de restauration, recherche de subventions et dons, organisation de concerts, vide-greniers.

L’association, reconnue d’utilité publique, agit pour la promotion, la sauvegarde et l’entretien du patrimoine communal dont ses deux églises romanes classées. Elle participe aux chantiers de restauration, aide à la recherche de financements, subventions, dons, organise des concerts, expositions, vide-grenier…

Historique du lieu Patrimonial

La commune de Malay se trouve dans la vallée de la Grosne près de la voie romaine qui reliait Mâcon à Autun et tout près de Cormatin et de son magnifique  château du 17ème siècle. Des vestiges d’un pont romain sur la Grosne, visibles jusqu’à la seconde guerre mondiale laissent penser à une occupation gallo-romaine sur le site.

La commune accueille deux belles églises romanes classées « monuments historiques » l’une au bourg de Malay, l’autre au hameau d’Ougy.

Église Saint–Martin d’Ougy

Elle est située au cœur d’un hameau dépendant de la commune de Malay. Cet édifice est classé monument historique depuis 1929. Sa construction remonte à la fin du XIème siècle. Elle n’a pratiquement pas été remaniée depuis son origine ce qui lui a permis de garder son caractère cistercien et toute sa sobriété.

Cette église est remarquable par son unité architecturale, son authenticité et la présence de peintures murales à l’intérieur, dont un magnifique médaillon de saint Philippe au revers du portail occidental, fresque de la fin du XIIème siècle.

D’autres peintures transparaissent sous l’enduit dans l’abside et la nef. Entièrement restaurées, elles prendraient incontestablement une place de choix parmi les œuvres d’art des Intérieurs Historiques de Bourgogne.

Église Sainte Marie-Madeleine au bourg de Malay :

L’église paroissiale Sainte Marie-Madeleine plus communément dénommée « église du bourg » est située au cœur du village de Malay. Classée monument historique depuis 1931, cette église romane a été élevée à la fin du XIème, pour son chœur et son transept, et au tout début du XIIème siècle pour sa nef, selon un plan homogène et typique d’église clunisienne rustique. Un siècle plus tard elle est citée parmi les doyennés clunisiens contribuant à l’approvisionnement de l’abbaye de Cluny. L’ecclesia maleto est en effet citée dès 1095 dans le Bullarium Cluniacense. Il ne reste aujourd’hui – en dehors d’une poterne du XIIIème  siècle aucun vestige identifiable des bâtiments du doyenné en lui-même.    En revanche, son église nous est parvenue intacte.

L’église fait partie de la Fédération des sites Clunisiens.

L’Association des Amis des Églises et du Patrimoine de Malay, en partenariat avec la commune participe à la restauration de ces deux bâtiments.

En 2016, la réhabilitation extérieure de l’église d’Ougy a été réalisée grâce à la mobilisation de nombreux acteurs : état, département, commune, Association, les privés avec la Fondation Patrimoine.

En 2018, une nouvelle tranche de travaux est prévue pour l’église du bourg. Après la restauration de l’extérieur en 1998/1999 (assainissement de la nef et du bas côté sud), de l’intérieur  en 2006/2007 (réfection des enduits du transept et du chœur et  dégagement de peintures murales), la réfection du clocher sera réalisée.

Si les deux églises sont les fleurons du patrimoine architectural de la commune, d’autres édifices ne manquent pas d’intérêt :

- le pont de pierre à 5 arches à Cortemblin (XVIIème) 
 - le lavoir d’Ougy construit en 1857,
- de nombreuses maisons pittoresques à meurots et à galerie dans tous les hameaux.
- un porche du XVIIème à Seugne 

Il faut enfin noter que la commune est traversée par la Voie Verte, première du nom à avoir vu le jour en France entre Cluny et Givry. Son tracé actuel suit l’ancienne voie ferrée Mâcon-Chalon sur Saône inaugurée en 1888 et fermée au trafic voyageurs en 1968 et marchandises en 1992.

 

Le pont à tablier métallique enjambant la Grosne en est l’un des derniers témoins.

 

Les évènements organisés par l’association :

L’église de Malay bénéficie d’une acoustique exceptionnelle, de nombreux concerts vocaux et instrumentaux y sont organisés. Le réputé chœur néerlandais Hartkériana, d’Amsterdam, subjugué par l’acoustique exceptionnelle de l’église et par l’accueil des résidents,  y réalise régulièrement des enregistrements.

Découverte de la Bourgogne méridionale protohistorique et romaine par la photo aérienne

Brochure éditée par la SEHN en 2017 :

François Cognot a participé à de nombreuses fouilles en Saône et Loire et a pratiqué la prospection aérienne pendant plus de trente ans, de 1976 à 2007.

Avec un choix d’une centaine de photos aériennes reproduites dans cette publication il nous montre les traces de constructions, indécelables depuis le sol, du néolithique à l’époque gallo-romaine.

Une carte et un index des lieux photographiés facilitent le repérage.

 

18 € – En vente à l’Office du Tourisme de Saint-Gengoux le National, ou auprès de la SEHN, lors des conférences ou à la permanence du samedi matin

Laissez-vous conter le village de Château et la vallée du Repentir

Éditée en 2017 dans la collection « Laissez-vous conter les villages » du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus, cette brochure de 16 pages décrit le village de  Château à travers son histoire, sa géographie, géologie, sociologie, sa faune et sa flore, ses habitants, sa vie de village, ses artisans…

La brochure présente également une carte du village avec différents circuits de marche, agrémentés de points de vue remarquables .

Cette brochure est disponible dans les Offices de Tourisme du territoire du PAH et à la mairie de Château.

Pour consulter la brochure en format .pdf :
www.pahclunytournus.fr/documents/portal651/chateau.pdf
ou http://mairiedechateau.fr/chateau-vallee-repentir/

Bonne lecture à tous et bonnes balades dans la vallée du Repentir !

Brochures éditées par la SEHN

La SEHN publie des brochures, qui relatent des événements historiques locaux, mais abordent aussi des thèmes plus généraux. Ouvrages en vente à l’Office du Tourisme de Saint-Gengoux le National, ou auprès de la SEHN, lors des conférences ou à la permanence du samedi matin :

  • « Histoire de Saint-Gengoul-le-Royal » par Gérard Mignot 12 €
  • « Histoire des métiers à Saint-Gengoux-le-Royal au Moyen Âge » par Gérard Mignot  18 €
  • « La langue de chez nous – Richesse du français et du patois » (avec un CD) par Damien Boyaud et Paul Berthault 25 €
  • « Métiers et boutiques à la fin du XIXe et au début du XXe siècle » par Gérard Mignot 15 €
  • « Les écoles de Saint-Gengoux-le-National au cours du temps et de l’histoire » par Hélène Mondange 15 €
  • « Saint-Gengoux-le-National – Les dates qui ont marqué l’histoire de la cité et de son site » par Gérard Mignot 10 €
  • « Voyage en Moyen Âge » : Saint-Gengoux, Saint-Hippolyte, La Chapelle de Bragny, Malay, Sercy accompagné par Elisabeth Chevau 18 €
  • « Mémoires jouvencelles » – Témoignages recueillis par Yvette Gressard 15 €
  • « Découverte de la Bourgogne méridionale protohistorique et romaine par la photo aérienne » de François Cognot 18 €

Revue « Pierres qui roulent » – saison 18 – Numéro spécial

Saison 18 :


Numéro spécial, consacré à la parution de « PIERRE SECHE
Théorie et pratique d’un système traditionnel de construction »
aux éditions EYROLLES : no 18


L’association des Laviers-Muraillers de Bourgogne édite une revue trimestrielle

d’information transdisciplinaire qui interroge notre relation avec la pierre.

Liste des n° parus sur la page actualités des Laviers-Muraillers de Bourgogne

Pour s’abonner à la revue et la recevoir par courriel : page contact


 

Journaux Tremplin Homme et Patrimoine

TREMPLIN Homme et Patrimoine édite plusieurs journaux périodiques relatifs aux chantiers d’insertion en cours, qui consultables en ligne sur son site internet : http://www.tremplinhp.com/

 

  • Le journal de Brancion
  • Le journal de Bibracte ou « La feuille du Beuvray »
  • Le journal de La Tour du Bost – pour suivre ce chantier en particulier, voir aussi le site http://www.tourdubost.com/

Publications de Laives Patrimoine

« Laives et ses lieux-dits ».

Recueil d’informations toponymiques sur le village de LAIVES, édité en 2014.

Il est la mémoire des noms anciens, souvent disparus, modifiés ou patoisés. Leurs origines sont celtiques, gallo romaines, germaniques ou plus modernes.
Pour la plupart des toponymes, une, voire plusieurs interprétations ont  été retrouvées.

Les anecdotes locales, les extraits de plans du 18ème siècle et du 19ème siècle, quelques photos contemporaines illustrent le document.

Renseignements à l’Office de Tourisme de Sennecey le Grand ou auprès de l’association « Laives Patrimoine ».

Deux autres documents édités précédemment, « La chapelle de Lenoux » et « Les Guillardises », sont également disponibles auprès de l’association « Laives Patrimoine ».

Publications, ouvrages techniques MPF

Maisons Paysannes de France propose des recueils composés d’articles issus de la revue.
Ces articles traitent de techniques de constructions, d’utilisation de matériaux, de fiches techniques sur la conduite de chantiers, d’exemples de chantiers réalisés mais également d’articles de fond, proposant une réflexion sur des thématiques d’ensemble telles que la ruralité, les économies d’énergie, l’environnement paysager…

Ces recueils, consultables par région ou par thématique, sont en vente sur le site des MPF : http://www.maisons-paysannes.org/librairie/recueils-techniques/

 

 

Exemple : recueil technique Bourgogne Sud, avec des conseils de restauration du bâti de la région.

 

Publications des Amis de Michel Bouillot

« Connaître Mazille, village de Bourgogne du Sud », recueil de 160 pages, regroupant des articles de Michel Bouillot publiés dans le bulletin municipal Vivre à Mazille entre 1984 et 1999 (textes, dessins, illustrations diverses).

Le livre, co-édité par MPF 71 et les AMB, réalisé avec l’appui technique de l’Académie de Mâcon, est sorti le 12 septembre 2015 avec présentation officielle salle de l’Amicale Intercommunale de Charly. Les 295 exemplaires tirés ont été aussitôt vendus.

Bulletins annuels de la SAAST

La SAAST édite un bulletin annuel d’histoire locale et régionale, remis à chaque adhérent.

Inventaire des articles parus depuis 1879 et tarifs des numéros disponibles :

pagesperso-orange.fr/saas.tournus/bulletins%20SAAST%201879-2007.xls
Pour toute commande, voir en bas de la page http://saas.tournus.pagesperso-orange.fr/

ou sur le nouveau site : https://saast.fr/publications-de-la-saast/inventaire-bulletins-de-la-saast/

Sur Gallica, le fonds numérisé :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34352720h/date.r=bulletins+de+la+SAAST.langFR

« Depuis 2013, la Société des Amis des Arts et des Sciences de Tournus propose sur Gallica l’intégralité de ses publications de 1876 à 2012, avec notamment les bulletins annuels de Société témoins depuis 1876 d’une intense activité de recherches et d’études locales sur Tournus et son pays, le Tournugeois :

  • de Charles Dard (Le vieux Tournus, 1935) à Jean Duriaud (La Saône, frontière culturelle attestée dès le Néolithique, 1996),
  • d’Emile Violet (La ferronnerie populaire du Mâconnais,1934) à André Talmard (Consommation et épargne d’un ménage tournusien d’avant 1914, 1998),
  • ou encore de Gabriel Jeanton (L’habitation rustique au pays mâconnais, 1933) à  Dom Angelico Surchamp (L’art roman, 2002).

Sont également disponibles les publications d’ouvrages (dictionnaire, actes des conférences).
Cette opération de numérisation de près de 19 000 vues a été réalisée dans le cadre du projet de numérisation des publications des Sociétés Savantes de France en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, le Centre Régional du Livre de Bourgogne et la Société des Amis des Arts et des Sciences de Tournus. »

Brochures « Laissez-vous conter… »

Le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus édite régulièrement des publications sur le patrimoine, dans différentes collections : la toute jeune collection « Laissez-vous conter les villages du Pays d’Art et d’Histoire » lancée en 2015, la collection thématique pour faire le point sur un élément du patrimoine et une collection composée de documents rédigés par des élèves travaillant pendant plusieurs mois sur le patrimoine.


 

Toutes les parutions du PAH sont consultables à la page :  http://www.pahclunytournus.fr/publications , dont voici un extrait :

Laissez-vous conter le patrimoine du Pays d’Art et d’Histoire
Laissez-vous conter le patrimoine est une collection de dépliant faisant la lumière sur un type de patrimoine.

2014 : Laissez-vous conter les monuments aux morts

Laissez-vous conter les villages du Pays d’Art et d’Histoire

2016 : Laissez-vous conter le village de Bonnay
2017 : Laissez-vous conter le village de Montbellet
2017 : Laissez-vous conter le village de Château
2018 : Laissez-vous conter le village de Salornay et la vallée de la Gande

Raconte-moi le patrimoine

2015 : Raconte-moi le patrimoine dans les temps périscolaires : Mode d’emploi pour les animateurs des temps périscolaires désireux de développer des animations patrimoine, réalisé en partenariat avec le CECL (Site internet du CECL)

Laissez-vous conter le patrimoine par les lycéens

Issus d’un partenariat avec la classe de 2nde option patrimoine du lycée Gabriel Voisin de Tournus, des dépliants sont rédigés tout au long de l’année scolaire par les lycéens et ensuite édités et distribués aux habitants et aux touristes du Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus.

Année scolaire 2014-2015 : Laissez-vous conter l’église Saint-Valérien de Tournus
Année scolaire 2015-2016 : Laissez-vous conter une route romane – Exposition itinérante- Calendrier de mise à disposition
Année scolaire 2016-2017 : Focus – La sculpture de pierre entre Cluny et Tournus

 

Sortie-découverte des Pierres Dorées et des Pierres folles Dimanche 5 juin 2016

La Fédération « Patrimoine des Pierres Dorées », déjà forte d’une vingtaine d’associations et créée sur le modèle de la FAPPAH, s’est chargée amicalement de nous accueillir sur son beau territoire.

Robert BRAYMAND, Secrétaire de la Fédération accueillante, nous rejoint à Villefranche sur Saône.

Le car emprunte une route sur les crêtes du Beaujolais, passe par exemple en vue de Jarnioux. Nous profitons de la description de ces paysages, de leur géologie très particulière.

Nous voici descendus de notre car à TERNAND, première étape,

sous une fine pluie qui, heureusement, ne nous poursuivra pas

Renée DUPOIZAT, Présidente de la Fédération des Pierres Dorées, nous y attend
devant une belle propriété typique, à caractère quelque peu défensif.

 

C’est le sujet d’un des nombreux dessins du regretté Michel BOUILLOT,
que nous évoquerons souvent durant cette journée.

En quelques mots, Renée Dupoizat nous transmet déjà sa passion
du patrimoine qui l’entoure depuis son enfance.

Puis trois animateurs de l’association »Les Amis du Vieux Ternand », dont Claudette DENEANNE au micro, nous entraînent auprès des ruines du château, son donjon et son église, tout en retraçant déjà pour nous la riche histoire de Ternand

Quelques repères historiques :

  • Fondation d’un prieuré bénédictin au 10ème siècle. Chef-lieu d’une circonscription territoriale au 11ème siècle.
  • Place-forte avec donjon de 31 m en 1210, bâti par Renaud de Forez, archevêque de Lyon.
  • Propriété des archevêques de Lyon, jusqu’à se qu’ils se réfugient château de Ronzière quand le village fut détruit en partie en 1562, par les troupes huguenotes du Baron des Adrets.

 

Après que chacun ait pu librement découvrir le bel intérieur restauré de l’église de Ternand,
M. François BROUILLARD nous en rappelle les caractéristiques :
église vouée à la Nativité de Saint-Jean-Baptiste, des 12ème et 15ème siècle avec chapiteaux carolingiens du 11ème et crypte Saint-Benoît avec restes de fresques carolingiennes, nef rebâtie en 1682.
Caveau funéraire, sarcophage romain dans la crypte de l’église, Vierge à l’enfant du 16°, beaux objets sacerdotaux.

Un beau triptyque restauré que M. Brouillard nous décrit « par le menu ».

 

Tandis qu’Elizabeth GILBERT (Maisons Paysannes de France)
consulte avec intérêt la documentation de Robert BRAYMAND,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’un des visiteurs, photographe expert, se positionne face à l’église

 

 

Puis c’est la visite rapide du vieux Ternand, de ses maisons médiévales, en direction des ruines du château, transformées en agréable terrasse donnant sur la vallée de l’Azergues

Ayant repris notre car, celui-ci nous amène à Saint-Laurent d’Oingt.

Sur ses hauteurs, la chapelle vouée à l’Immaculée Conception, sans intérêt architectural manifeste, recèle par contre deux « trésors » inattendus que nous annonce Rénée Dupoizat

Tout d’abord, des vitrines présentant le produit des recherches minutieuses pratiquées par un groupe animé par notre guide. Ces modestes débris découverts dans le sol constituent un véritable musée gallo-romain en Beaujolais

Puis c’est la découverte d’une collection exceptionnelle de témoins d’un passé religieux encore récent :
indulgences et ex-votos de tous styles et toutes inspirations, luxueux ou modestement naïfs.

Leur description teintée d’humour par René Dupoizat est écoutée avec … ferveur !

En ressortant de la chapelle, nous admirons le paysage de vignes,
appel à un apéritif bien mérité … mais avant tout, ce décor bucolique
est propice à une photo de groupe

Puis nous descendons rejoindre l’église à galonnière de Saint-Laurent-d’OIngt

 

Le porche ou « galonnière » nous accueille à l’entrée de l’église Saint-Laurent …

 

… où René Dupoizat nous fera une description de ce bel édifice ainsi que des commentaires captivants sur son son superbe bénitier

Après les nourritures célestes … le Beaujolais qu’un viticulteur local et son épouse nous font goûter sous toutes ses variantes : rouge, blanc et rosé … Michel Dunoyer en est le premier testeur !

 

 

 

 

 

Puis nous rejoindrons la salle qui nous est réservée à l’auberge, où un déjeuner nous attend, accompagné naturellement de ce même Beaujolais, propice aux conversations et premiers commentaires

Après avoir repris notre car et traversé de nouveaux villages remarquables, comme Frontenas, son lavoir immortalisé par Michel Bouillot et sa belle église agrémentée d’un coq arborant fièrement … un taste-vin

… nous voici arrivés à BAGNOLS

… où nous attend Pierre GUERRIER, Président de « Mémoire et patrimoine de Bagnols »

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre guide nous commente avec passion – et précision – ce cadre chargé d’histoire et agrémenté de belles demeures en « Pierres Dorées »

Notre parcours se conclura à Bagnols par une furtive visite de son château, autorisée exceptionnellement par de charmantes hôtesses à l’annonce de l’attachement des visiteurs au patrimoine historique ; c’est une plongée rapide dans un cadre impressionnant

Sortant du château, ce n’est pas à cheval que nous  reprendrons notre périple, mais bien dans notre car Girardot, dont le chauffeur nous attend patiemment !

C’est notre dernière étape …
Nous admirons au passage Chessy et Chatillon d’Azergues, église et châteaux

pour atteindre enfin l’Espace des Pierres Folles de Saint-Jean-des-Vignes

Le groupe se répartit alors entre la visite de ce Musée et les révélations géologiques extérieures.
En effet, outre de nous permettre de comprendre la région, le musée nous réserve de belles découvertes comme par exemple un rendez-vous avec l’ichtyosaure géant ! L’espace Pierres Folles a été créé sur le site d’une ancienne carrière.
 » Si vous suivez le sentier géologique et botanique qui se trouve devant le musée, vous arriverez jusqu’à elle. Vous pourrez y voir la pierre dorée dans son environnement naturel, mais surtout les différentes strates géologiques »

Tandis que certains analysent les couches géologiques, le président de la FAPPAH Christophe Branche ne peut se détacher des superbes vitrines du Muséeet Elizabeth GILBERT commente à Pierre CHAUMONT et Véronique DUNOYER la belle exposition de dessins de Michel Bouillot, un court résumé de ses recherches passées en compagnie de Robert BRAYMAND

Voir le très beau recueil édité par les Maisons Paysannes de France, à partir de ces découvertes mémorables sur les sites même ainsi sauvés de l’oubli :

… et la boucle est bouclée ! … comme le fera notre car en nous ramenant à Tournus après avoir naturellement remercié chaleureusement nos hôtes pour ce si beau jour en Beaujolais.

Photos et textes de René Rémond

Rencontre « au Gui l’An Neuf  » vendredi 22 janvier 2016 à Saint-Gengoux-le-National

Quatre-vingt bénévoles ayant répondu à l’invitation de la FAPPAH se retrouvent au Salon d’Honneur de la Mairie de Saint-Gengoux-le National.

Monsieur le Maire, René DELORME, nous accueille chaleureusement et nous présente sa cité, en résume le riche historique, sa vie économique et culturelle.
Il insiste sur l’importance à ses yeux de la vie associative et tout particulièrement de celle des associations qui s’attachent à mettre en valeur notre passé patrimonial et culturel, sur le modèle de la S.E.H.N. et de toutes les associations adhérentes de la FAPPAH.

Puis il passe la parole à son premier adjoint, Jean-Luc REUMAUX, qui complète ce discours et nous invite à un vin d’honneur, apprécié par toutes et tous, avant de se rendre, sur l’invitation du président Christophe Branche, à l’église Saint-Gengoux.

Tous se retrouvent donc sous les voûtes de l’église, à l’abri de la pluie qui  a empêché certains d’entre nous de profiter de l’alternative d’une promenade prévue par Gérard Ferrière

Ce sont Louis de CONTENSON, Président de l’association de Sauvegarde Saint-Louis et Martine PETRINI-POLI (Pastourisme) qui nous accueillent.
Cette dernière nous fait une description détaillée et très documentée de cet édifice. Sa longue histoire lui permet en effet d’offrir à notre vue une grande diversité de styles, d’influence romane comme gothique.
Son éclairage met en valeur cette richesse architecturale, mais aussi la nécessité d’un plan de sauvegarde auquel va s’attacher l’association présidée par M. de Contenson.

A l’issue de cet intermède culturel, nous voici reçus au Foyer rural de la cité jouvencelle.

Christophe BRANCHE accueille à son tour une assistance attentive en nous informant en particulier de quelques dates à retenir :

  • le vendredi 1er avril : l’Assemblée générale de la FAPPAH
  • le dimanche 5 juin : notre traditionnelle sortie en car dont la destination est révélée par René Rémond et le Secrétaire de la Fédération des Pierres Dorées, M. Robert BRAYMAND, ici présent : la région de Villefranche/Saône, futur pays d’Art et d’Histoire
  • le samedi 25 juin : l’accueil par la Mairie de Tournus, le PAH entre Cluny et Tournus et la FAPPAH de la Délégation régionale de la Fédération Patrimoine Environnement.

René REMOND et le Président de REMPART Bourgogne, Pierre CHAUMONT, insistent sur l’importance de ce nouveau partenariat avec l’un des membres du G8 Patrimoine (dont font également partie, outre REMPART, les V.M.F. et les Maisons Paysannes de France, partenaires fidèles de la FAPPAH)

Christophe Branche fait alors appel au Président du PAH qui, avec Loriane GOUAILLE, nous accompagnera tout au long de la soirée.
Fabien CLER nous rappelle donc les activités de son institution et notamment celles qui s’adressent de manière privilégiée aux associations de la FAPPAH, comme l’édition de brochures « Laissez vous conter … » ( Montbellet, Bonnay et d’autres en projet). Il rappelle la brochure « Laissez vous conter Saint-Valérien » réalisée en 2015 avec la classe option patrimoine du Lycée de Tournus. Cette action s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation des scolaires au patrimoine, y compris dans les temps périscolaires.

Fabien CLER rappelle aussi le rôle du PAH dans la mise en réseau des acteurs patrimoniaux lors des journées nationales comme celles du patrimoine de Pays ou européennes en septembre.
Il confirme aussi la création d’un fond de restauration du petit patrimoine en coopération avec la Fondation du patrimoine (avril 2016).
La saison débutera début mars par les Journées des Métiers d’Art qui réuniront à Brancion outre le PAH les associations patrimoniales du site et la FAPPAH.
Un programme d’animation avec le concours de plusieurs associations est en cours d’élaboration.
Tout cela dans un contexte de réforme territoriale non définitivement arrêtée.

Christophe Branche reprenant la parole cite à nouveau les 4 Missions que la FAPPAH a mises en place (Patrimoine bâti, Patrimoine paysager, Itinérance et Communication) et se félicite de leurs travaux déjà très avancés, auxquels peuvent toujours se joindre de nouveaux intervenants issus des associations.
Il donne donc la parole à Martine PETRINI-POLI, responsable de la Mission Itinérances qui met actuellement au point, avec son équipe, la maquette d’une future brochure sur le thème :

« Itinérances autour des doyennés clunisiens »

Ce sera la première réalisation concrète que nous pouvons dès maintenant saluer.

Après un exposé sur ces doyennés clunisiens, leur vocation et leur organisation, accompagné des photos de quelques exemples de doyennés, Martine passe la parole à M. Christian CHARLET, Président honoraire de « Cortambert, Notre Patrimoine ». Cette association  collabore en effet activement à ce projet sur le thème du « ban sacré de l’abbaye de Cluny » et des circuits qui permettront de découvrir tous les charmes de son territoire.

Enfin, c’est au traditionnel buffet-dînatoire que nous invite notre Président …

Nous ne pourrons le décrire, mais ce buffet, préparé par un traiteur local, accompagné des excellents vins fournis par M. COULON, viticulteur ET Président de L’Office de Tourisme, fut évidemment largement apprécié par tous les convives.

Il favorisa aussi, comme chaque année, des échanges nourris qui se prolongèrent durant près de deux heures.

Petit intermède musical offert à la trompe par Michel DUNOYER (notre Web Master) accompagné vocalement par Jean-Paul HULIN ( Maisons Paysannes de France, SEHN, Itinérances etc …).
L’union des talents !

Un aparté final très sérieux : la confrontation éclairée (de gauche à droite) de Jean GUILLAUME (Fondation du Patrimoine), Fabien CLER (Président d’un encore jeune P.AH.) et Robert BRAYMAND (la toute jeune Fédération des Pierres Dorées) qui, pour sa part, se voue ardemment avec ses associés au label espéré du futur « Pays des Pierres Dorées »

Bonne chance à ces derniers !

 

… et, en conclusion, pour le souvenir, notre invitation à cette Rencontre

ainsi que l’appel à de nouvelles suggestions de lieu et d’animations … pour le mois de janvier 2017 !!!

Photos et textes de René Rémond, actuel secrétaire de la FAPPAH

Sortie du 7 juin 2015

Dès notre départ de Sercy, René Rémond dévoile aux passagers du car tout le sens du titre de cette 4ème sortie – découverte : « PATRIMOINE, UNE PASSION TRÈS PARTAGÉE »

Passion partagée par les jeunes bénévoles des chantiers REMPART, que Pierre CHAUMONT, le Président de la Fédération REMPART Bourgogne Franche-Comté mettra en valeur tout au long de la matinée : passion des peintures murales des églises de Burnand puis Vaux-en-Pré, restauration tenace (sur plus de 30 ans) du prieuré du Puley, valorisation exemplaire du charmant lavoir de Rosey.

Passion des propriétaires de demeures historiques, soit acquise récemment, comme le château de Messey par Christophe CARTIER, soit propriété ancestrale d’une famille comme le château de Sercy où nous accueillera Louis de CONTENSON.

La cinquantaine d’adhérents présents lors de ce périple ensoleillé purent ainsi apprécier  les visites citées ci-dessus, complétées de la découverte du château et de l’église de Rosey et d’une lecture de paysage de la Côte chalonnaise animée par Gérard FERRIERE.

Cette journée se prolongea donc en fin d’après-midi par un rafraîchissement pris au pied du château de Sercy et de son hourd remarquable, avant notre séparation.

Que Pierre CHAUMONT et les adhérentes de son association locale qui nous reçurent à Rosey pour le déjeuner ainsi que Christophe CARTIER et Louis de CONTENSON qui nous accueillirent ensuite très chaleureusement soient vivement remerciés.

Nous vous proposons tout d’abord quelques unes des multiples photos prises lors de ce circuit de découverte, complétées de quelques liens permettant une meilleure connaissance des lieux.

Enfin, nous complétons ce cheminement par le compte-rendu très documenté que nous ont aimablement fourni Danièle et Jean-Marie PIERRE-GUY.

Quelques photos :

Après être passés, à la sortie du car, devant le château de Burnand, nous entrons dans l’église vouée à Saint Nizier et Saint-Martin pour y admirer ses splendides fresques murales, commentées par Pierre Chaumont

http://www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Fiche_Burnand_2010%20PRTL.pdf

L’église de Burnand, de petites dimensions, comporte une nef unique et une travée précédant l’abside semi-circulaire. L’édifice date du XIe siècle.

Les peintures de l’abside étaient cachées sous plusieurs couches de badigeon et ont été restaurées de manière exemplaire par Anne Féton et les bénévoles des chantiers REMPART. Dans la conque une couche romane est partiellement recouverte d’une peinture du XVe siècle, ce qui a compliqué l’intervention. La majeure partie des peintures est restée en place, tandis que d’autres fragments ont été déposés et sont présentés sur des panneaux séparés (réserves du musée archéologique de Dijon).

Le Christ en majesté d’époque romane est assis dans une double mandorle en forme de huit, dont le cercle inférieur lui sert de siège . Il est partiellement recouvert par le Christ gothique, entouré des attributs de son martyre (croix, instruments de la Passion). Les quatre symboles des évangélistes d’époque romane sont bien préservés. Deux personnages se trouvent aux extrémités de l’abside, éléments qui sont recouverts par les deux évangélistes d’époque gothique (ange de saint Matthieu à gauche et aigle de saint Jean à droite). La restauratrice Anne Féton a effectué un relevé des deux strates peintes de l’abside, ce qui permet de dissocier et de comprendre les couches.

Malgré quelques faiblesses dans la mise en place de la composition, avec une mandorle tracée à main levée, l’intérêt de cette abside réside dans l’iconographie très particulière du Christ roman, qui tient une faucille. Ce type de composition, unique en Bourgogne, semble issu d’un modèle iconographique ibérique, comme le commentaire de l’Apocalypse de Beatus de Liébana, conservé à la bibliothèque de la cathédrale de Burgo de Osma (province de Soria, Castille- León) qui contient un feuillet (ms 1, fol. 131v) où le Christ trône sur un nuage, tenant une faucille dans sa main gauche. Il est accompagné par des anges occupés aux travaux de vendanges et de moisson. D’autres détails peints dans l’abside de Burnand  nous ramènent en Catalogne, comme le pelage ondulé du taureau de saint Luc connu dans la Bible de Roda. La datation de cette Bible se situe dans la première moitié du XIe siècle.

Source : Étude des peintures murales romanes dans les anciens territoires de Bourgogne, de Berzé-la-Ville à Rome et d’Auxerre à Compostelle – Juliette Rollier-Hanselmann

Nous voici face à la charmante église Saint-Roch de Vaux-en-Pré, où Pierre Chaumont nous décrira ses peintures murales, parfois énigmatiques

http://www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Vaux-en-Pre_PRTL%202011.pdf

Puis nous repartons en direction de Le Puley et son prieuré, où Denis SERMAGE, Président de l’association qui œuvre depuis plus de 30 ans à sa sauvegarde, nous décrit les travaux des chantiers REMPART et les caractéristiques de cet édifice du XIIe siècle

http://www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Fiche_sur_le_Puley.pdf

Nous avons rejoint le beau village viticole de Rosey, siège de l’Amicale de Rosey que préside Pierre CHAUMONT et qui nous accueillera ensuite à la salle communale avec apéritif-dégustation des vins de son frère Guy, puis déjeuner servi par 4 adhérentes de l’Amicale, bien sympathiques.

Nous nous dirigeons au préalable vers le très original lavoir de Nourice, restauré -naturellement – par des chantiers REMPART successifs

Après déjeuner, petite promenade digestive qui nous amène d’abord au portail du château de Rosey, construit à la veille de la Révolution … il a été exceptionnellement ouvert à notre attention

Puis nous reprenons notre marche en vue de l’église Saint-Pierre … restaurée avec l’aide de l’Amicale de Rosey … ce n’est pas une surprise !

Quelle chance pour les municipalités rurales de pouvoir s’appuyer sur une association !

Accueil de Christophe CARTIER, propriétaire depuis 2006 du château de Messey ( XVème s.) : évocation historique à l’extérieur puis visite intérieure

C’est exceptionnel ! Tant par les travaux engagés et réussis qui ont redonné tout son lustre à cette demeure, que par l’accueil passionné de son propriétaire

Enfin, nous voici arrivés au terme de cette promenade patrimoniale : l’amiral Louis de Contenson nous accueille au cœur de sa demeure de Sercy.

Wikipedia château de Sercy

Notre hôte retrace avec humour l’attachement de sa famille à sa Maison, les péripéties vécues tout au long de sa vie – et de celle de son épouse – pour aboutir au résultat que nous avons sous nos yeux et qu’admirent d’ailleurs, de plus loin, tous les usagers de la départementale, sans se douter de toute l’énergie passionnée dont ce joyau médiéval témoigne !

Visite de la chapelle familiale en cours de restauration, avant une belle promenade dans le parc, tout autour du château, surplombé de son hourd exceptionnel

Puis visite exceptionnelle de l’espace intérieur, parfait exemple d’un précieux art médiéval que nous commente Louis de Contenson

Enfin, notre Président Christophe BRANCHE, avant de nous séparer, conclut cette belle journée par ses remerciements et quelques rappels des actions engagées par la FAPPAH.


Vous pouvez aussi prendre connaissance ci-dessous du reportage personnel que nous ont amicalement adressé Danièle et Jean-Marie PIERRE-GUY, fidèles participants à nos sorties :

Au Gui l’an neuf 2015 à CLUNY

Ce samedi 17 janvier, sur l’invitation des animateurs de la FAPPAH et comme chaque année depuis sa création, une centaine d’adhérents sont attendus à 17h30 sur cette place du Marché. Un rayon de soleil illumine l’abbaye de Cluny.

Plusieurs bonnes volontés se sont consacrées à la préparation de cette rencontre : Véronique, Michel, Martine, Claire ont répondu à l’appel de Christophe et René. Qu’elles en soient dès maintenant remerciées.

Christophe Branche propose à un premier groupe de la suivre au siège de la Communauté de Communes du Clunisois, où nous attend son président Jean-Luc DELPEUCH.
Un deuxième groupe s’y dirigera sous la houlette de René Rémond.
Par la suite ces deux groupes se croiseront pour leur permettre de profiter dans les meilleures conditions possibles des visites programmées. Le timing sera parfaitement respecté.

Les visiteurs entrent dans les locaux du siège de l’intercommunalité  où les accueille M. Jean-Luc DELPEUCH, Président de la Communauté de Communes du Clunisois

M. DELPEUCH nous décrit avec une fierté bien justifiée cette belle réalisation. Des travaux remarquables de restauration permirent en effet à cet ancien bâtiment monacal de se transformer en un espace fonctionnel, illuminé par un puits de lumière mettant en valeur son très bel escalier et ses galeries, agrémentées de superbes ferronneries. Le tout en employant les techniques les plus modernes, notamment en termes d’éco-énergie. (cf  clunisois territoire à energie positive )
Cet espace est naturellement ouvert au public et peut être admiré par chacun du lundi au samedi 5, place du marché .

… puis nous nous rendons à la tombée du jour  à l’Hôtel de la Monnaie
( Claire, notre photographe, suivra par la suite ce 1er groupe)

Un très bel espace médiéval nous y attend, artistiquement décoré et mettant en valeur les élégantes ouvertures en claire-voie, spécifiques aux nobles demeures romanes de Cluny.

Puis nous entrons dans une vaste salle où nous accueillent M. Henri BONIAU, maire de Cluny, et Madame Paule ALLARD, vice-présidente de l’association « Les Amis de Cluny »

Monsieur BONIAU nous parle chaleureusement de Cluny, de son patrimoine ; il émaille ses propos d’anecdotes.
Puis il passe la parole à Madame ALLARD qui rappelle les objectifs et les réalisations de son association, créée dès  1945 (250 adhérents) et dont l’oeuvre magistrale fut la restauration de cet hôtel en péril, devenu le siège des Amis de Cluny, tout en restaurant et intégrant dans le « farinier » les colonnes et chapiteaux de la Major Ecclesia.

Barbara PLASSARD, jeune adhérente des Amis de Cluny, diplômée d’art, nous apporte de précieuses informations sur les caractéristiques architecturales de l’Hôtel de la Monnaie.
Elle prolongera cette description à l’extérieur avant de nous quitter…

… et prendre en charge le deuxième groupe qui, très discipliné, arrive à son tour !

A quelques pas, une surprise : ayant au préalable admiré la façade de la maison des vendanges, c’est après avoir gravi un escalier raide et étroit que nous sommes accueillis par Pascal CRANGA et son ami Jean-Luc DELPEUCH.

C’est la toute nouvelle école de lutherie clunisienne, dénommée L’Esprit du Bois  http://www.lespritdubois.net/
Seules existaient jusqu’alors celles de Mirecourt et du Mans.

Présenté par Jean-Luc Delpeuch, qui favorisa son projet d’ouverture de cette école, l’atelier de Donzy-le-Pertuis ne pouvant accueillir de nouveaux élèves, Pascal Cranga répond volontiers aux questions relatives à ce très beau métier, bien peu représenté en France (aucun CAP n’existe d’ailleurs …)

Très exigeant challenge pour ce passionné à qui nous souhaitons une superbe réussite

Vifs échanges sympathiques avec les visiteurs …

Tous admirent cette très ancienne vielle à roue, objet de l’attention des élèves de l’Esprit du Bois

… avant de rejoindre Le Quai de la Gare où se tiendront réunion d’information puis buffet de clôture

Jean-Luc DELPEUCH, vice-président du PAH entre Cluny et Tournus, retrouve son nouveau Président Fabien CLER … rencontre amicale de Cluny et Tournus !

Puis Christophe Branche entame notre réunion et passe la parole à JL Delpeuch

Celui-ci nous décrit avec passion la réalisation de cette Maison de l’Enfance à partir d’un local totalement abandonné depuis longtemps. Dorénavant ce sont donc de jeunes voix qui résonnent habituellement dans ces locaux très modernes. La moyenne d’âge du public est ce soir exceptionnellement plus élevée mais cette assistance est peut-être aussi plus attentive ! D’ailleurs, il y règne une atmosphère de travail, car c’est désormais le lieu de réunion du Conseil communautaire, composé des maires des 36 communes du Clunisois.

Fabien CLER prend la parole et nous fait part de ses premiers constats de nouveau Président : un manque de visibilité évident du Pays d’Art et d’Histoire, un grand territoire à animer à travers son riche patrimoine mais avec UNE animatrice, la  collaboration à développer avec les Offices de Tourisme, etc … un chantier important, mais de l’espoir.
Puis il appelle Loriane GOUAILLE pour nous préciser ses objectifs 2015 en relation avec les associations FAPPAH.

Messages que nous retransmettrons aux Présidents d’associations :
– une exposition itinérante sur les paysages à disposition des associations,
– la réalisation de quelques dépliants « Laissez-vous conter les villages », pour compléter ceux déjà réalisés,
– la mise à disposition des communes et associations intéressées des documents rassemblés sur les monuments aux morts de nos villages , avec accompagnement de formation à des visites guidées,
– la participation le dimanche 21 juin aux Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins sur le thème « le Moyen-Age encore présent »

Nous lui souhaitons beaucoup de courage et répondrons autant que faire se peut  à ses attentes associatives.

Puis Thomas Chevalier, Directeur de l’Office du Tourisme du Clunisois, prend la parole avec une énergie remarquable … et remarquée. Un souffle d’optimisme s’élève sur l’assistance ! http://www.cluny-tourisme.com/

Il nous fait part notamment des excellentes relations qu’il entretient dorénavant avec l’Office de Tourisme du Tournugeois et son Président, Bernard DERAIN qui comptait d’ailleurs nous rejoindre, mais s’est excusé d’un contretemps personnel qui l’en a empêché. Ce n’est que partie remise, car des réalisations ont déjà eu lieu de concert et d’autres projets sont en cours d’élaboration : une Chasse aux Merveilles par exemple, à Pâques et en automne, afin d’animer le territoire du PAH dans des périodes moins fastes que l’été.

Avant la conclusion de ces interventions, René Rémond, Secrétaire de la FAPPAH, nous dit combien il est heureux de constater que Cluny est dorénavant  enfin  représentée au sein de la FAPPAH par les Amis de Cluny et l’association de L’Hôtel Dieu Julien Griffon, avec ce soir son président Roland BILLET.
Il propose aussi à Madame Monique GENOUX, Présidente du Fonds de dotation de Cluny, de nous expliquer ce que recouvre cette dénomination. http://fonds-de-dotation-cluny.eu/

Créé en 2011, ce Fonds régi par une loi de 2008 favorisant le mécénat le plus large, a permis déjà d’engager de très importants travaux de recherches archéologiques et de réhabilitation de la Maison des Dragons située place Notre-Dame, qu’elle nous invite à visiter.
Sa vocation étant plus large, plusieurs associations du Clunisois participent déjà au Fonds de dotation de Cluny.

La sauvegarde du patrimoine est donc bien le fruit de la volonté, de la passion et de l’imagination !Tous les acteurs locaux présents le savent bien et sont d’ailleurs heureux d’échanger leurs expériences, leurs espoirs, parfois même leurs désillusions … mais ces échanges sont encourageants et démontrent que tous connaissent les mêmes difficultés et savent les surmonter.

Afin de ne pas retarder ces échanges individuels qu’attendent nos invités, Christophe conclut cette rencontre en annonçant les dates des futurs évènements FAPPAH :

  • Assemblée générale à LUGNY le SAMEDI 28 MARS
  • puis sortie patrimoniale annuelle du premier dimanche de juin, à savoir le 7 JUIN, ouverte à tous les adhérents des associations.

Puis, il nous invite à nous diriger vers la salle où le buffet a été préparé par nos amies Véronique, Martine, Claire et Hélène.

Toutes et tous découvrent ce buffet (1er acte salé) préparé par « le Pain sur la Table »  alors que Michel, Martine et Gérard s’affairent déjà parmi les bouteilles de la cave de Lugny.

Pascal CRANGA se réjouit déjà à cette vue, mais surtout de pouvoir reprendre la conversation avec les convives, par exemple avec Jean GUILLAUME, Délégué de la Fondation du Patrimoine, qui nous a fait le plaisir de se joindre ce soir à notre Rencontre au Gui l’An Neuf.

René Rémond  recueille les impressions de Fabien CLER qui lui dit apprécier l’amicale et chaleureuse convivialité de ces rencontres hivernales.

Puis, pendant que la fête bat son plein, Pierre CHAUMONT, Président de REMPART Bourgogne prend des notes sous l’oeil attentif de René … Deux têtes très dégagées, mais pensantes !  Préparent-ils un nouveau chantier … ou bien autre chose ? L’avenir nous le dira peut-être !


Photographies de Claire Cornillon, réalisées malgré quelques incidents techniques. Qu’elle en soit d’autant plus remerciée.

Légendes et commentaires de René Rémond.


 

Sortie-découverte « Paysages et Patrimoine » du 1er juin 2014

Cette 3ème sortie printanière, ouverte à tous les bénévoles des associations FAPPAH, est destinée à nous faire découvrir ou redécouvrir quelques uns des paysages si variés de notre Pays d’Art et d’Histoire.
Nous admirerons à cette occasion – commentaires à l’appui – le patrimoine bâti par nos ancêtres, religieux, civil,  noble ou plus modeste, qui épouse à merveille ces paysages.

Les photos ont été prises par Nicole Pastore, Dominique Polatidis, Martin Raether et René Rémond.

Que soient remerciées les associations FAPPAH qui ont bien voulu transmettre notre invitation et ont ainsi permis à une quarantaine de paricipants d’apprécier cette belle journée, ainsi que toutes les personnes qui, Président(e)s d’associations ou non, jalonnèrent notre parcours en apportant toute leur amitié et leurs compétences afin de faire de cette sortie une réussite.

Notre Président Christophe Branche, qui devait nous accompagner, nous a prié d’excuser son absence décidée la veille pour une nécessité imprévue. Il le regrette vivement.


Après un chaleureux accueil à Lugny par Frédéric LAFARGE, Président de Lugny Patrimoine, et la visite de l’église Saint-Denis ornée d’un très beau retable, classé Monument Historique ainsi que d’une Vierge à l’enfant en bois récemment restaurée …

.. le bus nous amène hardiment sur les hauteurs de Grevilly, face à un premier panorama se prolongeant jusqu’à BrancionGérard Ferrière nous commente ce beau paysage et ajoute quelques informations sur la chapelle Saint-Martin (XII ème s.) qui surplombe la commune de Grevilly (et ses 36 administrés !)

Puis nous reprenons le bus et  arrivons sur les hauteurs de Cruzille …

… où Claire Cornillon, habitante de ce village, nous retrace l’histoire ancienne du château, de l’église et, beaucoup plus proche, celle de la Résistance, dont Cruzille fut un des centres les plus importants de la région

Claire nous désigne les hauteurs où se cachaient de très nombreux maquisards.

Elle nous retrace également l’histoire de la restauration de la « guinguette » de Sagy par son association, « Cruzille Patrimoine », devenue un lieu d’étape (avec expositions et documentation) extrêmement apprécié par les randonneurs

… puis nous nous dirigeons vers l’église pour reprendre le car qui nous amène à Charcuble (commune de Bissy-la-Mâconnaise) et sa chapelle ; Noëlle PROUTRY, Présidente de l’association locale et adhérente active de la SAAST, nous y attend pour évoquer cette construction atypique, réalisée en moins de 24 h. le 1er mai 1941 par les Chantiers de Jeunesse !

————- Saint-Philippe et Sainte Jeanne d’Arc —————

Après cette halte, nous reprenons le car en direction de Blanot, en admirant la vallée du Grison, puis nous arrêtons à proximité d’un four à pain banal, restauré ces dernières années …

… avant d’atteindre le prieuré de Blanot, ancienne dépendance de Cluny que nous décrit Gérard Ferrière

puis nous nous tournons en direction de la superbe église Saint-Martin (début XIe siècle) qui nous domine des 22 mètres de son clocher lombard, qui fut même probablement dans le passé surmonté d’une galerie ou d’un hourdis destiné au guet et à la défense du village

Un coup d’œil sur les tombes mérovingiennes

Puis Monsieur Michel PICHARD, qui supervisa les travaux de restauration de l’église, nous accueille et nous la décrit avec passion, avant que nous y accédions pour en apprécier l’intérieur modeste et émouvant

Certains amateurs de beaux meubles et de poteries grimpent alors vers le haut du village, avant d’admirer une dernière fois sa belle église et de reprendre le car qui nous attend pour prendre la direction d’Azé

… où Madame Simone MARIOTTE nous accueille chaleureusement en compagnie de plusieurs bénévoles, devant la très belle halle ..

… son cèdre protégé et en perspective de son église ; ce sont donc déjà trois patrimoines significatifs qui justifient le S de l’association « Patrimoines d’Azé » que notre hôtesse préside, après avoir été Maire de ce grand village. Madame Mariotte assume également les fonctions de Présidente départementale de l’A.N.A.C.R.

Notons enfin qu’Azé intégra volontairement le Pays d’Art et d’Histoire il y a trois ans, sa Communauté de Communes n’étant pas comprise dans le périmètre du P.A.H.

Les présentations étant faites, nos hôtes nous accompagnent auprès du four à pain, tout récemment reconstruit sous la halle par l’association … et où se préparent de belles tartes appétissantes à notre intention !

Il est temps d’apprécier le déjeuner qui nous est servi dans la Salle des Fêtes d’Azé
(remercions au passage Jacques Rappaport qui se chargea de l’intendance, en se privant des plaisirs du circuit-découverte)

… c’est d’ailleurs lui qui nous sert, avec Simone Mariotte, les succulentes tartes offertes par nos hôtes, que les convives apprécient en écoutant la Présidente de « Patrimoines d’Azé » nous décrire passionnément la vie d’Azé ainsi que celle de la jeune association et ses projets

Ayant de plus annoncé l’adhésion de « Patrimoines d’Azé » à la FAPPAH ( 41 ème adhérente), c’est avec beaucoup d’émotion que nous la remercions en choeur  (Dominique Desbrosse, Gérard Ferrière et René Rémond, ainsi que Michel et Véronique Dunoyer)

Sur son invitation, avant de nous quitter, nous montons à l’étage pour découvrir une salle de danse traditionnelle qui sera bientôt remaniée … combien de couples dansèrent ici joyeusement ? Nostalgie !
et nous en profitons pour entonner un ban bourguignon qui salue nos nouveaux amis d’Azé

Une petite promenade digestive sera la bienvenue … nous sommes en effet accueillis sur les hauteurs de Cortambert par Raymond GEOFFROY, Président de « Cortambert, Notre Patrimoine », et partons à sa suite en direction de N-D des Roches

A nouveau, s’étale devant nous un splendide panorama que nous commentent Raymond Geoffroy ainsi que Gérard Ferrière, sans oublier pour ce dernier, en fin connaisseur, quelques précisions botaniques de bon aloi

La promenade se poursuit avec Raymond Geoffroy jusqu’à un nouveau point de vue, que domine la statue de N-D des Roches

Le car nous attend en fin de circuit pédestre et nous emmène dans les alentours de Massilly où, après avoir traversé des bâtiments agricoles et un grand pré, nous découvrons avec surprise …

Gérard avait prévu notre accueil par l’exploitante des lieux, qui non seulement nous a permis de découvrir ce menhir bien peu connu, mais aussi nous le commente … c’est bien le plus ancien témoignage humain que nous aurons rencontré aujourd’hui !

Nota bene  : Rien n’assure que ce soit bien un monument mégalithique préhistorique ; ce pourrait n’être qu’un simple bloc brut assez récemment relevé (Jean Duriaud de la SAAST, qui s’appuie sur l’ouvrage de Louis Lagrost sur les dolmens et menhirs de Bourgogne)
Remarque de Gérard Ferrière : j’apporte mon interrogation de géologue.
La pierre est en calcaire, alors que les moulins du secteur sont en grès et souvent placés sur des zones calcaires ce qui indique un transport. Ici ce n’est pas le cas.
… débat d’experts !

Rien n’y fait … quelle que soit son ancienneté, cette « Pierre levée » est solidement réimplantée dans le sol depuis sa découverte

Et d’autres surprises nous attendent … Arrivés à Lournand, que sont donc ces grandes masses longilignes qui nous surplombent, dressées vers le ciel ?

Nous en saurons plus grâce à Dominique BERUARD, Président de « Castrum Lordo » (au centre) accompagné de Paul  COTTON, nouveau Président de « Lournand notre Patrimoine » ( à gauche) que nous présente René Rémond

Un diaporama nous attend, car le site n’est pas accessible, mais des travaux ont déjà permis à des experts de dégager des bâtiments constitutifs de l’ancien château de Lourdon, érigé par les abbés de Cluny.
Un très rare jeu de paume, une tour philipienne, les traces d’un immense parc …

… Dominique BERUARD nous commente les photos prises lors des premières campagnes de recherches … Passionnant !
Il nous fait part également des projets de l’association « Castrum Lordo », gigantesques, à la mesure du site !
Nous lui souhaitons beaucoup de courage, ce dont il ne paraît pas manquer.

Avertissement important : le site est actuellement inaccessible et dangereux

En repartant, nous repassons sous la Tour de Guet que nous avions admirés à l’arrivée à Lournand.
Madame PEY-REGAD, Secrétaire de Lournand notre Patrimoine et Paul COTTON nous la décrivent et relatent les travaux de restauration initiés par leur association.

Enfin, notre retour débute par un court arrêt devant les arches d’un pont romain (?), situé sur l’ancien lit de la Grosne

A l’approche de la chapelle N-D de Pitié de Fissy où nous terminerons notre périple, un cheval autochtone nous attend

Frédéric LAFARGE qui nous avait accueillis tôt ce matin à Lugny, nous reçoit sur la hauteur de Fissy avec quelques bénévoles de Lugny Patrimoine, le Maire de Lugny, Monsieur Guy GALEA, nous saluant tous personnellement dès la descente du car.

Frédéric nous convie à un pot amical et, le verre à la main, très écouté par les convives (y compris un voisin champêtre),  nous décrit les travaux qui rendirent une nouvelle jeunesse à la chapelle en seulement 4 ans.
Celle-ci, dépendance de l’abbaye Saint-Philibert, est en effet citée dès 1119, et fut remaniée au XIX ème s., en attendant ces derniers travaux très respectueux de son histoire.

Les nouveaux projets de l’association ne manquent pas, notamment, à proximité, l’aménagement du lavoir du hameau de Fissy qui donnera à nouveau lieu à une souscription Fondation du Patrimoine

Nous concluons notre journée de découvertes par la visite de la chapelle N-D de Pitié, et une dernière photo, celle d’une des œuvres récemment restaurées et de retour sous ses voûtes.

Légendes des photos : rédigées, comme de bien entendu, par le Secrétaire René Rémond, qui prie de l’excuser pour les erreurs ou imprécisions éventuelles.
Il n’a d’ailleurs pas voulu alourdir ces commentaires des multiples informations que nous glanèrent tout au long du parcours et qui enrichirent notre journée.
Enfin, un grand merci à Michel Dunoyer qui enregistra une à une ces photos sur le Forum ! Ce n’est pas une mince affaire !

A celles et ceux qui,n’ayant pu se joindre à nous, restent sur leur faim, à l’année prochaine lors d’une quatrième sortie !

____________

 

Rencontre FAPPAH « Au Gui l’An Neuf » du vendredi 10 janvier 2014

En cours de migration par Christiane – compléter par le texte de MPP

Après une sonnerie de trompe de chasse par Michel Dunoyer qui salue les invités, Christophe Branche nous accueille sous les voûtes de l’église Saint-Didier de Montbellet

Martine Petrini-Poli décrit cette belle église remarquablement restaurée
Cliquez sur la photo ci-dessus si vous désirez consulter le texte de ce très intéressant exposé

M. Jacques David ajoute quelques remarques concernant la chapelle de Saint-Oyen

Puis, sur l’invitation de Martine, les participants se dispersent dans le choeur pour en admlrer les détails

Christophe Branche, puis Madame Drevet, Maire de Montbellet et Administratrice du Pays d’Art et d’Histoire, nous accueillent dans la vaste Salle des Fêtes, en présence de M. Legros, Président du PAH et Maire de Tournus et de M. Jean Guillaume, Délégué de la Fondation du patrimoine

Les 95 adhérents représentant  nos 40 associations écoutent avec attention le rappel des temps forts de 2013 et les projets pour 2014, dont une sortie commune le dimanche 1° juin

Loriane Gouaile, animatrice du PAH, apporte les dernières informations sur la Charte paysagère et le futur Plan de paysage

 

Monsieur André Talmard, Président de la Société des Amis des Arts et des Sciences de Tournus,
passionne l’assistance par une « introduction au bicentenaire du 23 janvier 1814 » , date à laquelle 300 Tournusiens entraînés par le général Le Grand, baron de Mercey (hameau de Montbellet) manifestèrent un héroïsme peu commun.
Tournus fut ainsi une des premières Villes à se voir décerner par Napoléon la Légion d’Honneur.

Après cette envolée historique,
un buffet permettra aux invités de conclure la soirée par de nombreux échanges amicaux.

____________

JOURNÉES DU PATRIMOINE 2013 : Un patrimoine revigoré

Comme partout en France, le Tournugeois célèbre, depuis hier, son patrimoine. Accès gratuits aux musées, visites guidées et commentées, atelier découverte de l’architecture romane, mais aussi ouverture sur l’art vivant avec des pièces chorégraphiques interprétées dans différents lieux emblématiques de Tournus : les animations proposées jusqu’à ce soir sont à l’opposé d’une vision de monuments poussiéreux et engoncés dans la naphtaline des siècles.

En pointe sur la sauvegarde du patrimoine, le Pays d’Art et d’histoire entre Cluny et Tournus et la Fédération des associations partenaires du Pays d’Art et d’Histoire attendent les visiteurs encore aujourd’hui sous les halles de Brancion pour une exposition photo. Au programme, photos anciennes et actuelles, pour faire revivre 100 ans de paysages et de patrimoine. Une quinzaine d’associations a participé à l’événement.
Bonne initiative : les six panneaux de restauration de monuments seront ensuite récupérés par les associations pour être installés près des monuments en question.

Le Rallye FAPPAH 2013 en images

Pour voir le diaporama :  album archive

Quatre gais lurons ! Jacques, Patrice, Nicole et René.
Jacques enregistre les candidats, remet une enveloppe surprise et présente le signe de ralliement : un beau canotier, annonciateur de beau temps.
Voici le tracé (encore secret) des circuits nord Odin du matin et sud Athéna de l’après-midi

Les Amis des églises et du patrimoine de Malay attendent devant l’église d’Ougy.
Découverte du lavoir et de son énigme … la bergeronnette ou hochequeue, amie des lavandières.

Puis arrivée devant l’église de Saint-Clément-sur Guye, où les animatrices de l’Association de Sauvegarde et de mise en valeur de St Clément sur Guye nous attendent devant le porche … et remettent l’énigme : un des 2 modillons à tête humaine

Admirons la charmante petite maison bourguignonne, restaurée par l’association pour y situer son siège. Après avoir quitté St Clément, passage devant le château de L’Effondrée et son échauguette

Arrivée en perspective de l’église Saint-Symphorien, où nous attend le Président de l’association « Sauvegarde de l’église de Sigy-le Châtel » et l’énigme concernant son Saint-Patron

En direction de Bonnay, découverte de ce très rare lavoir-pigeonnier

    Arrivée en vue du château de Besanceuil et ses tours imposantes

Découverte de la petite église privée de Besanceuil, exceptionnellement ouverte. Les bénévoles du « Renouveau de Saint-Hippolyte »présentent leurs activités … et nous font découvrir une superbe poutre de gloire et la litre funéraire, objet de l’énigme locale.

Retour à Cormatin sur le site du Plan d’Eau – Premiers commentaires échangés …


Patrice nous attend avec la boisson qui accompagnera le déjeuner


… et chacun s’installe pour apprécier les plateaux-repas


Les organisateurs aussi reprennent des forces


Michel Dunoyer agrémente le déjeuner de quelques belles sonneries de trompe

Le Président Christophe paraît rassuré par le bon déroulement de la journée … et le soleil qui apparaît. « Sobriété » nous confirme René Rémond avant le départ pour le circuit Athéna


Michel apprécie son verre d’eau … avant une dernière sonnerie


La charade de la première étape se trouve confirmée sur la route en direction de Cluny


1° étape à Collonges (près de Lournand), où les randonneurs sont gentiment accueillis par un jeune équidé ..

… mais, déjà, les organisateurs, restés à Cormatin, répertorient les réponses apportées aux énigmes du matin.
Concentration … agrémentée d’un soutien jovial

Au même moment, les premiers concurrents entrent dans la Chapelle Saint-Laurent de Collonges (Lournand) … et découvrent son humble intérieur et sa cloche surprenante qui nous intrigue énigme … énigme …

Puis nous entrons dans le paysage de Michel Bouillot : son cher Mazille, son église et son Carmel

Heureux d’arriver au Centre rural de Charly. Dés leur arrivée … interrogations !


Étienne, Françoise, Michel et Dominique cogitent …Michel rassure Françoise


Énigme présentée par « Les Amis de Michel Bouillot » : Quel est parmi ces 5 lavoirs, celui d’Ameugny ? Bernadette s’interroge …

« Mais c’est bien sûr … c’est celui-ci ! « 

D’ailleurs, nous le vérifierons facilement en passant par Ameugny, au retour sur Cormatin. C’est bien exact !!!


Nous voici en vue de l’église de Buffières, dernière étape


Entrons à l’intérieur de l’église pour admirer sa nef et ses chapelles adjacentes …


Admirons les peintures murales mises à jour et restaurées par REMPART. Honneur aux intervenantes bénévoles de 2012


Quelques groupes de joyeux randonneurs sortent de l’église de Buffières, espérant avoir bien répondu à toutes les énigmes. Une équipe valeureuse débouche de l’église. Le Président lui-même s’est pris au jeu avec ses amis.


Satisfaction évidente … Seraient-ce les lauréats ??? Les représentantes de la SAAST, ravies de leur journée …


Laives et Sennecey sont satisfaits. La Chapelle et Brancion sont excellemment représentés !


… et retour au Plan d’Eau  où chaque équipage rend ses dernières réponses …

 
… et combat son impatience en s’adonnant aux jeux d’adresse que nous a réservés Jacques Rappaport. Qui sera le meilleur ?

Oh ! Que c’est délicat !mais je garde mon calme !

Etienne arrive enfin, sous le joug de la trompe que Michel lui a confiée …les résultats vont pouvoir être proclamés !

Discours de notre Président, Christophe, devant une assistance très attentive.
René remercie les quatre amis sans qui le rallye n’aurait pu avoir lieu … tandis que l’on s’affaire pour étancher bientôt les soifs, grâce à la Cave de Mancey


Les prix trônent sous le regard des concurrents … Une belle plante du Lycée Horticole de Tournus revient aux à la 4° équipe gagnante


Martine Champliaud est ravie d’avoir reçu une réédition numérotée de Gabriel Jeanton, offerte par la Librairie les Arcades de Tournus. Elle la destinera à la documentation de la SAAST.
Enfin, après un dessin encadré de Michel Bouillot offert par ses « Amis » aux seconds, une vieille trottinette, donnée et restaurée par Christine Pontanier, est remise aux vainqueurs.


Puis lauréats ou non, les concurrents d’un jour partagent le verre de l’amitié, en exprimant leurs voeux de voir se renouveler cet évènement sous les mêmes cieux bourguignons « entre Cluny et Tournus »

… et l’après-midi s’achève, le Plan d’Eau ayant retrouvé son calme habituel.
Un grand MERCI à NIcole Pastoré qui nous a permis de jouir de ce lieu par une belle journée de printemps.

Rencontre du 11 janvier 2013 à Chapaize

Hubert du Ché, Président des Amis des Eglises de Chapaize et Gérard Dalous, Président de Chapaize Culture, nous attendent à l’entrée de l’édifice.
Christophe Branche, Dominique Desbrosse, Michel Dunoyer et René Rémond  se joignent à eux pour accueillir les invités de la FAPPAH, venus nombreux dès cette fin d’après-midi hivernale

Monsieur du Ché rappelle, devant une assemblée attentive malgré le froid ambiant, l’histoire de cette église, des différentes étapes de sa construction, enfin, avec humour, de la marque imprimée par certains de ses Curés successifs …

… puis reprend son souffle durant un intermède musical offert par Michel, qui se réchauffe en s’époumonant harmonieusement dans l’embouchure de sa trompe de chasse … évocation d’un Curé chasseur célèbre en ce lieu !

Après avoir répondu à quelques questions pertinentes, M. du Ché et l’ensemble du groupe quittent ce cadre remarquable, mais glacial, pour se diriger vers la Salle communale, en compagnie de Monsieur le Maire de Chapaize et son adjoint.

Installés avec bonheur dans la douceur de l’Auberge rurale, toutes et tous sont à l’écoute des Voeux de notre Président, en introduction à cette réunion d’informations dont il évoque les thèmes.
Il remercie M.Cognard, maire de Chapaize et son adjoint M. Auclair, et salue l’implication des membres du Conseil d’Administration de laFAPPAH avant de passer la parole aux intervenants successifs

Loriane GOUAILLE nous fait part des objectifs définis pour 2013 par le Conseil d’administration du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus, insistant en particulier sur l’élaboration d’ici à la fin de l’année d’une charte de qualité architecturale et paysagère

Loriane est relayée par Dominique Desbrosse, vice-Présidente de la Fappah, qui s’est chargée de l’implication de celle-ci dans cet important chantier – avec l’aide de huit volontaires issus de nos associations – dans le cadre du Comité technique du P.A.H.

Dominique précise les objectifs et les contours d’une charte paysagère

Sont ensuite évoquées par Christophe Branche, Michel Dunoyer et René Rémond la vie du Forum fappah.org, encore trop ignoré, malgré la richesse de sa documentation,

puis la charte graphique, incontournable pour l’identité visuelle d’une Fédération maintenant bien vivante, qui doit s’affirmer dans sa communication
Ce travail est bien avancé, avec l’aide d’une professionnelle, et en particulier trois projets de logo sont soumis pour sondage à l’assistance

Enfin, notre Secrétaire René Rémond, fait part à l’assistance du projet de « Rallye automobile entre Cluny et Tournus » fixé au dimanche 2 juin.

C’est une suggestion d’un de nos administrateurs, Jacques Rappaport, qui a été retenue dès octobre par le Conseil d’Administration, afin de répondre de manière originale à l’attente exprimée par les participants à notre sortie d’avril 2012.

Il permettra surtout d’encore mieux nous connaître le long de 2 circuits relativement courts, parcourus de village en village, animés par quelques unes de nos associations. René Rémond appellera bientôt les Présidents concernés, en fonction des circuits envisagés, encore à l’état d’ébauche … le mystère règne naturellement !

Seule indication révélée : le lieu de départ, puis de pique-nique / déjeuner, enfin de conclusion et de remise des prix est fixé au Plan d’eau de Cormatin, mis gracieusement à notre disposition par la Mairie ; ceci grâce à l’intervention de Nicole Pastoré, Présidente des « Rendez-vous de Cormatin », association culturelle bien connue des amateurs de théâtre.

Après consultation de l’assistance, il est confirmé que seront essentiellement invités les adhérents des associations FAPPAH et leurs familles, ce qui paraît déjà bien suffisant en terme d’organisation.

Les objectifs suivants seront retenus par le quatuor chargé de cette organisation :
découverte et convivialité , sérénité, appel à la perspicacité et à l’adresse des participants, écologie …

Il est 20h30 et Christophe invite l’assistance à partager l’apéritif en commun puis à se répartir autour des tables dressées par les organisateurs, qu’il remercie.
Au programme les convives apprécient : salade variée, boeuf bourguignon, fromage et framboisier
… la soirée se prolonge au-delà de minuit dans une ambiance très amicale et de découvertes mutuelles

 
Véronique Dunoyer et Dominique Desbrosse en pleine action, servant en particulier Françoise Germain de Chapaize, à qui nous devons tous nos remerciements pour son aide jusque tard dans la soirée.

Merci aussi à Lionel Horny pour ces belles photos et le Forum

1° anniversaire de la FAPPAH : le concert (juillet 2012)

 

En l’église de Saint-Gengoux-le-National, concert exceptionnel pour fêter le 1er anniversaire de la FAPPAH.

150 personnes ont applaudi l’orchestre DA PONTE de Berlin et ses 30 musiciens.

PROGRAMME

R. Volkmann (1815-1883), 1ère Sérénade

A. Vivaldi (1678–1741), Concerto pour quatre violons

J.M. Molter (1696-1765), Concerto pour clavecin

E. Grieg (1843-1907), Deux mélodies nordiques

F. Schubert (1797-1828), Ave Maria pour soprano et orchestre

C.M. von Weber (1786-1826), « Einst träumte meiner sel’gen Base » air extrait du « Freischütz »

T. Albinoni (1671-1751), Concerto pour hautbois op.9 No.2

J.S.Bach (1685-1750), »Blute nur du liebes Herz », air extrait de la passion selon St.Jean

Solistes :
 Katharina Diegritz, Soprano
Norbert Krupp, Clavecin
Johanna Ludwig, Hautbois
Kamilla Kaiser, Eichert, et Gregor Walbrodt, violons

Direction et Violon : Tassilo Kaiser,

L’orchestre ‘Da Ponte’

L’orchestre s’est formé spontanément sous la direction de Tassilo Kaiser en hiver 1995. Le nom de l’orchestre, c’est à dire « le pont » est le leitmotiv de son travail musical : être une passerelle.
Des huit membres fondateurs, l’orchestre s’est agrandi d’une manière significative donnant un ensemble d’un son volumineux permettant de jouer des œuvres de Purcell, Telemann, Vivaldi et aussi, parmi d’autres, le messie de Händel et le concerto de violon de Mendelssohn-Bartholdy.

L’ensemble est composé de membres de métiers et d’âges bien différents, des personnes qui ne se seraient probablement jamais rencontrées s’ils n’avaient pas fait de la musique ensemble. Ainsi cette formation de personnes apparemment très hétéroclite poursuit un but bien précis. Ceci caractérise l’atmosphère des répétitions et les contacts qui se sont créés entre les membres pour former des amitiés pendant les exercices intensifs comportant parfois des hauts et des bas propres au travail d’un orchestre amateur. Le fruit de nos efforts se traduit par les multiples demandes de concerts aussi bien au niveau régional qu’à l’étranger ce qui dépasse parfois nos capacités d’organisation.

Tout cela est rendu possible dû à l’engagement de chacun selon ses possibilités d’organisation et de son domaine de responsabilité afin de partager avec les auditeurs la joie et l’amour de ce travail musical.

Journée – rencontre de la FAPPAH du 28 avril 2012

Afin de mieux nous connaître, tout en découvrant un espace riche en beaux paysages et témoins de notre passé, nous nous sommes donc retrouvés devant l’Office de Tourisme de Saint-Gengoux-le-National situé dans un ancien poste de garde napoléonien, avant de nous diriger vers les hauteurs de la ville pour une lecture de paysage.

C’est notre hôte,  Gérard Ferrière, vice -Président de la Fappah et Président de la S.E.H.N.
ainsi que Conservateur en chef, directeur du Jardin des sciences de Dijon qui nous accueille sous le regard de la Vierge qui surplombe la ville médiévale.
(http://www.dailymotion.com/video/xa0vpu_entretien-avec-gerard-ferriere-jard_webcam)

Gérard nous y présentera, en mêlant science et passion, tous les aspects évoqués par ce paysage : géologie, nature, vie agricole, destinées humaines, histoire …

Gérard Ferrière nous invite donc à un voyage merveilleux. Il nous permet de ressentir et penser ce paysage avec son ancrage dans l’histoire.
« La grande histoire de la Terre, de sa formation à l’arrivée de l’homme et jusqu’à aujourd’hui »
On peut voir le paysage comme un livre ouvert : Gérard nous apprend à le lire pour y percevoir des signes nous permettant de comprendre l’histoire que nous raconte ce paysage : histoire de sa formation, de ses évolutions, mais aussi des projets humains qui l’ont façonné.

Cette lecture du paysage montre la globalité des phénomènes.
L’histoire de notre Terre s’inscrit dans celle du Cosmos.
Par exemple : le fer contenu dans nos globules rouges, issu des roches de la couche terrestre, trouve son origine dans les étoiles.
Gérard Ferrière n’a pas été jusqu’à nous expliquer la formation de notre galaxie,mais l’auditoire est amené à tenter de comprendre le fonctionnement même de la Terre.
Enfin, les roches de ce coin de Bourgogne nous sont présentées, notamment en relation avec les paysages, les sources et les constructions.

A Saint-Gengoux, cité gauloise puis romaine puis médiévale, nous découvrons la voie romaine, l’église du XIIe siècle remaniée au XVe siècle, les vestiges du château , les nombreuses constructions à l’interieur et à l’extérieur de l’enceinte, des grottes à l’ancienne gare SNCF.
Le canton est riche non seulement d’églises, de maisons typiques à galeries, de moulins, mais également d’un important patrimoine vernaculaire.

Entre SAAST et SEHN, Elisabeth prend bonne note… car quand on évoque un paysage on ne sait pas toujours bien de quoi on parle …. Gérard, lui, le sait très bien… et c’est passionnant.

Lorianne Gouaille, représentant Jean Legros, Président du Pays d’Art et d’Histoire, intervient alors pour nous informer des dernières actualités le concernant : programme d’animations scolaires, lancement du « chantier » de rédaction de la future charte paysagère, etc…

 

 

Apéritif-dégustation à la Cave coopérative de Buxy-St Gengoux : son dirigeant, Maire de Saint-Gengoux, nous accueille chaleureusement puis laisse la parole à Jean-Pierre Chapelon, Conseiller général, avant que ne tintent les verres pour saluer deux excellents crus Maison.

La cave des vignerons Saint Gengoux Buxy créée en 1931, contribue à la réputation des plus beaux vignobles de la Côte Chalonnaise en Bourgogne ; chaque année, elle signe d’authentiques grands vins de Bourgogne.

C’est accompagné de Joël Pierre, maire de Saint-Gengoux, Jean-Pierre Chapelon, conseiller général du canton et Président du CAUE, que nous allons déguster cette production.
Originalité ? Typicité ? Beau sujet pour Joël Pierre !

Puis Jean-Pierre Chapelon nous fait part de tout le plaisir qu’il ressent à constater combien, grâce notamment à la coopération de la Fappah, le Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus s’anime à travers ses associations. Sujet qui lui tient à coeur compte tenu de toute l’énergie qu’il a consacrée à ce beau projet devenu réalité.

Les conversations s’animent plaisamment autour des verres …

Pique-nique tiré des sacs dans la salle du Foyer rural de St Gengoux : échanges  et découverte mutuelle des représentants de 10 des 27 associations adhérentes, ainsi que des Maisons Paysannes de France.
Allocution de notre Président et présentation par quelques associations de leurs prochaines manifestations. Bonne humeur … et nous voici repartis.

Nous arrivons au Moulin de Messeugne (Savigny s/Grosne) où nous attend sa propriétaire, Fanny Mangematin.
Au sous-sol, près des mécanismes du moulin, Elisabeth Chevau (S.E.H.N.) nous apportera des précisions sur son histoire, en s’appuyant sur des documents familiaux de la propriétaires, ainsi que sur des recherches personnelles.
Gérard Ferrière nous entraînera ensuite par petits groupes au bord de la Grosne et de la Guye qui se rencontrent en ce lieu champêtre.

Fanny Mangematin (vice-Présidente de La Mémoire Médiévale) nous reçoit donc dans le charmant cadre de son moulin.
Nous la remercions chaleureusement pour son accueil bien sympathique dans le cadre de sa charmante maison familiale, où sont exposés les dessins de Pascale Bas.

Nous voici au coeur du moulin. Elizabeth Chevau nous retrace l’histoire des moulins.
Ceux-ci furent d’abord mus par l’homme ou par l’animal. Puis on pensa à relier par un engrenage l’axe des meules à l’essieu d’une roue à palettes, animée par le courant d’une rivière. Cela conduisit à employer au mieux l’énergie hydraulique disponible :  des barrages furent construits, des canaux de dérivation ouverts, on s’ingénia à tirer parti d’une île, d’un coude de cours d’eau. Des moulins furent montés sur pilotis ou sur pontons, on les accrocha parfois à des ponts. On parvint, d’autre part, à supprimer l’engrenage angulaire, en fixant la roue motrice au bas de la meule courante, l’eau passant alors sous la chambre des meules. Du passé, tout cela !

Du Moyen Âge à la première moitié du XXe siècle, l’homme a dû s’adapter à son environnement et aménager son territoire pour répondre à ses besoins en eau. Il a d’abord construit des gués, puis des ponts et des viaducs. Il a également dû se protéger des crues et constituer des réserves pour lutter contre les sécheresses et permettre l’irrigation.

Le commerce s’est alors nourri de l’eau : la pêche mais aussi, grâce au moulin hydraulique, les activités industrielle et artisanale telles que les tanneries et la minoterie.

Au début du XXe siècle, de nombreuses minoteries utilisaient en plus de l’eau des machines à vapeur. Il n’était pas rare alors que ces minoteries produisent aussi de l’électricité pour alimenter une partie du village ou les entreprises voisines.

 

 

 

  La Grosne prend sa source au Fût d’Avenas (69). C’est le Beaujolais, mais elle ne coule pas rouge comme le pantalon de Joël Jannet. Un repos salutaire avant de reprendre un court moment la route…

Nous arrivons à Saint Hippolyte et visitons cet impressionnant doyenné fortifié. Notre vice-Présidente Dominique Desbrosse nous retrace alors avec passion et précision l’histoire de Cluny et de ses doyennés. Yves Dedianne, Président de l’association Le Renouveau de Saint-Hippolyte évoque ensuite les nombreux chantiers REMPART qui, depuis 1973, ont permis la sauvegarde de ce beau patrimoine.

 

 

 

 

 

En 1173, le sire de La Bussière autorise les moines de Cluny à fortifier l’établissement de Mazille et le bourg adjacent. Peu après, les sires de Brancion autorisent des aménagements semblables autour de Saint-Hippolyte..

Toute l’assistance suit les propos de Dominique, soit debout, soit appuyés contre les murailles, soit assis à l’emplacement de l’ancien porche, mais toujours avec une profonde attention.

Puis, notre sonneur de trompe, Michel Dunoyer, fait éclater les sonorités de son instrument entre les murailles du doyenné.

  

Enfin, le chevet nous appelle : contournement de l’édifice et découverte de ce merveilleux point de vue.

C’est pour le Président Christophe Branche un très beau cadre pour conclure cette journée par quelques mots de remerciement,ainsi qu’en réponse à des souhaits déjà exprimés, l’évocation pour l’avenir de rencontres similaires.

Toutes les suggestions seront donc les bienvenues !!!

Textes et photos de René Rémond et Michel Dunoyer

 

test galerie et test Powerpoint (CM)

CM : Insertion d’un Powerpoint de JR

ARTICLE MIS EN ATTENTE, je le supprimerai quand on aura décidé de la forme des galeries ou diaporama ou vidéo

Solution 1 : lien vers un fichier hébergé sur Archive.host,

Presentation2.pps

variante : une image avec un lien vers le même fichier

Cliquer pour voir la présentation

Solution 2 : fichier chargé dans les « médias » du site, mais cela prend beaucoup de place sur le site

Présentation1

Solution 3 : ceci n’est pas un Powerpoint, c’est un test de « galerie » de photos WP  (voir également la page fappah) – il existe également des plug-in ‘galerie’

Compte rendu de l’AG 2017 de la FAPPAH à Mazille

La Fédération des Associations Partenaires du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus (FAPPAH) a tenu son Assemblée Générale 2017 le  vendredi 24 mars à Mazille, sur invitation des associations Les amis de Michel Bouillot et le Centre Rural de Charly, en présence de M. Jean-Marc Chevalier, maire de Mazille et de M. Jean-Luc Fonteray, Conseiller Départemental.
Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de cette réunion.

Nous vous en souhaitons bonne lecture.
Monique Pirou, secrétaire et Jean Pirou, administrateur suppléant.


ASSEMBLEE GENERALE de la FAPPAH
Vendredi 24 mars 2017 à MAZILLE – salle de l’Amicale Intercommunale de CHARLY

Émargements : 32 associations adhérentes sont présentes ou représentées. 9 pouvoirs sont consignés. L’assistance compte 54 personnes
Les personnalités présentes à L’AG sont : M. Jean-Luc Fonteray, conseiller départemental ainsi que M. Jean-Marc Chevalier, maire de la commune de Mazille.

***

Le Président de la FAPPAH, Christophe Branche, ouvre la séance à 18h10. Il adresse ses remerciements aux associations partenaires pour leur fidélité et leur représentation très large à l’Assemblée. Il remercie plus particulièrement la commune de Mazille ainsi que les deux associations, les Amis de Michel Bouillot et les Amis du Centre Rural de Charly qui accueillent l’Assemblée générale 2017 de la FAPPAH.

La parole est ensuite donnée à M. Chevalier, maire de Mazille qui présente sa commune. Celle-ci compte 462 habitants et plusieurs sièges d’activités, une importante résidence EHPAD dotée d’une unité Alzheimer (47 emplois), une station service (10 emplois), 5 sièges d’exploitations agricoles ainsi que l’établissement d’enseignement du Centre Rural Charly. Le Carmel de la Paix de Mazille réunit 31 religieuses. M. Chevalier souligne la qualité du patrimoine de la commune avec l’église Saint-Blaise, classée monument historique depuis 1913, le doyenné des moines de Cluny ainsi que l’ensemble de bâtiments qui constituent le domaine de Charly.

Puis, Jean-Claude Vouillon présente l’association des Amis de Michel Bouillot dont il est le Président. Fondée en 2008, cette association a été crée pour « perpétuer le souvenir de l’homme et l’artiste que fut Michel Bouillot, faire connaître et reconnaître son oeuvre abondante ». Jean-Claude Vouillon expose le programme des nombreuses activités organisées en 2017 pour marquer le dixième anniversaire de la disparition de l’artiste, dont une exposition à l’Hôtel- Dieu de Cluny du 17 juin à fin juillet 2017. Il recommande la lecture de l’article de Frédéric Lafarge paru dans le n° 188 de décembre 2016 de la revue images de Saône-et-Loire : «2007-2017, il y a dix ans Michel Bouillot nous quittait.»

L’association Centre Rural de Charly est ensuite présentée par son président, Michel Potdevin, qui en rappelle l’objectif « gestion d’un patrimoine rural dont il est propriétaire suite au legs de Mlle de la Moussaye, comprenant : un domaine agricole de 42 ha, un établissement d’enseignement par alternance, des dépendances aménagées à usage associatif et locatif ». L’association compte 20 membres qui s’attachent à faire vivre le site par l’accueil d’associations intercommunales participant à l’animation locale et l’organisation d’un événement festif tous les 2 ans. Michel Potdevin précise que les travaux d’entretien et de restauration de ce patrimoine architectural et environnemental font appel à des chantiers REMPART ainsi qu’à des chantiers d’insertion.

***

À l’issue de ces présentations, le Président Christophe Branche, ouvre le déroulement de l’Assemblée Générale 2017 en faisant tout d’abord approuver le procès-verbal des Assemblées Générales extraordinaire et ordinaire tenues le 1er avril 2016 à Bonnay.

Au sujet de l’AG extraordinaire qui avait pour objet l’autorisation donnée au Conseil d’administration d’engager une procédure dite de « rescrit fiscal » destinée à obtenir l’agrément fiscal pour la FAPPAH (déduction fiscale des dons), Jacques Trémeau, trésorier, informe l’Assemblée de l’échec de la procédure.

Après l’élaboration d’un dossier complet, très argumenté, un premier rejet eut lieu par courrier de l’Administration fiscale du 20 septembre 2016, suivi sur notre demande d’une comparution devant un « collège de second examen » à Lyon, le 20 novembre qui donna lieu à un second refus, formulé de la manière suivante : « La FAPPAH, dans les actions qu’elle mène, constitue le relais et l’accompagnement, de par son action fédérative, des initiatives du Pays d’Art et d’Histoire etl’information des associations partenaires (…), les actions concrètes à but culturel et de sauvegarde du patrimoine étant en pratique menées par les associations elles-mêmes ».
Les comptes-rendus d’AG sont adoptés à l’unanimité.

1) Rapport moral 2016 présenté par Christophe Branche :

Évolution des adhésions : en 2016, 5 nouvelles associations ont rejoint laFAPPAH (dont 4 sont présentes à l’AG), ce qui porte le nombre d’associationsadhérentes à plus de 50. Deux nouvelles adhésions sont enregistrées en début2017.
Résumé des activités 2016 :

  • la réunion « Au gui l’an neuf » du 22 janvier 2016 à St Gengoux-le-National. Le maire de la commune a accueilli les participants qui ont ensuite été guidés par Gérard Ferrière, Président de la SEHN, pour la découverte des curiosités de ce bourg puis reçus à l’église par Martine Petrini-Poli qui en fit la description architecturale et annonça le projet de restauration porté par la commune et l’association ASP Saint-Louis. Après une réunion tenue au Foyer rural, un buffet dînatoire a permis le prolongement amical de la soirée ;
  • l’Assemblée Générale 2016 s’est tenue à Bonnay, sur invitation de l’association Le Renouveau de Saint-Hippolyte, en présence du maire de la commune, M. Christophe Parat ;
  • la 5ème sortie découverte du 5 juin 2016, organisée avec la Fédération Patrimoine des Pierres Dorées, a conduit les participants sur un circuit dans la région beaujolaise, riche en patrimoine.
    Le rapport moral est adopté à l’unanimité.

2) Rapport Financier 2016, présenté par Jacques Trémeau :

Jacques Trémeau, trésorier, dresse le détail des comptes de l’exercice 2016 dont il ressort que la trésorerie au 31/12/2016 est de 3 292,57 €.

L’année 2016 a été marquée par la production et la diffusion d’Itinérance 1 (fascicule itinérances autour des doyennés clunisiens et du ban sacré, vendu au prix de 5€). Le bilan 2016 de cette opération qui a bénéficié de participations financières (Pays d’Art et d’Histoire 1000 € et Les Amis de Cluny 500 €) permet de dégager une mise en réserve de 896,98 € pour Itinérance 2.

Une question est ensuite posée sur le nombre d’exemplaires de la brochure Itinérance 1 vendu en 2016. Jean-Paul Hulin répond que 453 brochures ont été écoulées dont 62 remises gracieusement à des élus ou prescripteurs. Il reste en stock 547 brochures à vendre. Les plus grosses ventes se font via les offices du Tourisme à la saison d’été ainsi que dans certains sites ou gites dans lesquelsdes exemplaires sont déposés.
Le rapport financier 2016 est adopté à l’unanimité. Est également adopté le maintien à 20€ par association, le montant de la cotisation annuelle2017.

3) Renouvellement par tiers du Conseil d’Administration :

Administrateurs :

En exercice : Christophe Branche, Robert De Backer, Dominique Atkin-Desbrosse, Frédéric Faucher, Gérard Ferrière, Jean-Paul Hulin, Christiane Marson, René Rémond, Jacques Trémeau ;
Démissions : Claire Cornillon, Véronique Dunoyer, Martine Champliaud
Mandat échu : Robert De Backer

Suppléants :

En exercice : Simone Mariotte, Nicole Pastore, Martine Petrini-Poli, Etienne Petrini-Poli, Jacques Rappaport, Lisa Vitali
Démissions : Gisèle Pey-Regad, Jean-Louis Limard
Mandat échu : Martine Petrini-Poli ;

Votes :

1) élection ou réélection de 4 administrateurs :
Candidats déclarés : Martine Petrini-Poli, Monique Pirou, Robert De Backer ;

2) élection de 3 suppléants :
Candidats déclarés : Jean Pirou, Jean-Claude Vouillon ;
Les candidats sont élus à l’unanimité.

Il reste à pourvoir un siège d’administrateur et un siège de suppléant.

Christophe Branche lance un appel à candidature. L’Association a besoin de personnes compétentes en informatique, notamment pour la tenue de son site internet. Les tâches sont réparties au sein de l’Association par secteur géographique. Actuellement, il manque un correspondant interne pour le secteur de Cluny.
Christophe Branche invite les candidats potentiels à rencontrer Christiane Marson ou Jacques Rappaport en fin de séance.

Les associations sont invitées à mettre à jour les informations les concernant sur le site ainsi qu’à diffuser le calendrier des activités prévues pour 2017.

4) Les associations qui ont rejoint la FAPPAH en 2016 :

Se présentent sur l’invitation du président :

Lacrost Patrimoine, est présentée par son Président Jérôme Henry. Créée en 2015 sur la commune de Lacrost (700 habitants) pour « assurer la défense et sauvegarde du patrimoine, mise en valeur du site ou des bâtiments et de leur environnement ». L’association, qui a commencé son action par la restauration du lavoir communal, a organisé plusieurs manifestations pour se faire connaître. Elle est passée rapidement de 15 à 60 membres et s’attache à rechercher de nouveaux bénévoles à compétences variées, notamment parmi les jeunes actifs.

L’Association pour la sauvegarde et mise en valeur du patrimoine clesséen, en particulier architectural , est présentée par son Président Michel Monzain. Elle a oeuvré pour la restauration de l’église Sainte-Marie, édifiée en 1090 et classée monument historique. Sur un budget de travaux de consolidation de 700 000 €, une première tranche de 200 000 € a pu être réalisée.
Un deuxième temps fort a été l’organisation de 2 jours de manifestation en l’hommage d’Emile Violet, mort il y a 50 ans, viticulteur, historien ayant beaucoup travaillé sur les coutumes locales. L’Académie de Mâcon dont il était membre, a été associée à l’hommage Clesséen. Comme Lacrost Patrimoine, cette association souhaite maintenir l’élan initial et associer les jeunes générations à ses activités.

Castrum Lordo, association dédiée à la « préservation et à la mise en valeur du site du château de Lourdon » est présentée par Jean-François Chavy. Forteresse des moines de l’abbaye de Cluny. Détruit en 1632 sur ordre de Richelieu, le château est resté en l’état depuis. Ses ruines imposantes, notamment les piliers du jeu de paume, étaient cernées par la végétation. Il a été fait appel au Centre de Castellologie de Bourgogne (CeCaB) pour la description historique des restes du monument et pour le suivi des travaux de préservation. L’Association a signé en 2012 un bail emphytéotique avec les propriétaires du site, ce qui permet de pérenniser les actions engagées pour la mise en valeur de cet édifice.

Château Patrimoine, association créée en 2015 pour« identifier, étudier, sauvegarder, valoriser le patrimoine de Château et son vallon », est présentée par son président François-Régis de Borde. Les premières actions de l’association, au sein de laquelle 2 sièges d’administrateurs sont dédiés à la municipalité, ont eu pour but la collecte de fonds pour la restauration du chœur de l’église qui a pu être menée à bien. Château Patrimoine compte aujourd’hui 80 souscripteurs et 70 adhérents. Ses actions se poursuivent en faveur de la protection du patrimoine paysager du site inscrit dans une zone Natura 2000 ainsi que dans la vallée du Repentir dont la préservation était, souligne François-Régis de Borde, un voeu de Michel Bouillot.

Les deux associations qui ont adhéré à la FAPPAH au premier trimestre 2017, Pay Saint Ythaire et Les Randonneurs Clunisois, seront invitées à se présenter lors de l’AG 2018, ainsi que l’association partenaire Résonance romane en Bourgogne du Sud.

5) Nos Missions :

Mission patrimoine bâti : Jean Guillaume, Délégué à la Fondation du Patrimoine, a réalisé un document réunissant les coordonnées de tous les intervenants et conseillers à contacter pour réaliser un projet de restauration, et indiquant les règles de base techniques à respecter. Ce document a été mis sur le site de la FAPPAH et a été adressé par message électronique à chaque association.

Mission Communication : il est rappelé que l’annuaire de la FAPPAH

  • recense toutes les associations adhérentes en les localisant sur un plan de secteur en pages 2 et 3 ;
  • indique pour chaque association le nom du Président et, le cas échéant, son adresse électronique, l’adresse de son site internet, le résumé de son action et de ses objectifs.

Christophe Branche invite les représentants des associations à communiquer à la FAPPAH toutes les modifications susceptibles de permettre l’actualisation de ce document très utile.

En ce qui concerne le site internet de la FAPPAH, Christophe Branche souligne qu’un travail de mise à jour est engagé, dans l’objectif d’en alléger le contenu et de construire un véritable outil de communication.

Mission itinérance : la parole est donnée à Martine Petrini-Poli qui, après avoir conduit l’action « Itinérance 1 » aboutie en 2016, pilote en 2017 l’action « Itinérance 2 » consacrée à Michel Bouillot.
Est en préparation une brochure de 60 pages environ, dont la publication ISBN devrait intervenir en mai 2018. Martine Petrini-Poli souligne que toute une série d’associations présentes à l’AG, dont notamment Château Patrimoine arrivée récemment à la FAPPAH, participent à cette action.

Six circuits autour des œuvres de Michel Bouillot seront présentés avec cartographie, illustrations, texte descriptif :

a.i.1. Clunisois,
a.i.2. bourg de Cluny,
a.i.3. Haut Mâconnais,
a.i.4. Côte Chalonnaise,
a.i.5. entre Doubs et Saône
a.i.6. en Bresse.

Christophe Branche remercie l’intervenante pour la conduite et la coordination de ces actions. Il se félicite de ce que l’activité de la mission « Itinérance » soit au coeur des objectifs de la FAPPAH en permettant aux différentes associations de travailler ensemble sur un projet commun.

6) Une date à retenir

Le dimanche 25 juin 2017 : 6ème sortie-découverte autour de la visite des Doyennés de Bezorney et Mazille, ainsi que la visite de la ferme Saint-Laurent où devrait avoir lieu le déjeuner.

***

Le Président de la FAPPAH, Christophe Branche, poursuit en soulignant une nécessaire articulation des activités de la FAPPAH et de ses associations adhérentes avec les élus locaux, particulièrement ceux du périmètre du Pays d’Art et d’Histoire. Il remercie vivement M. Jean-Luc Fonteray, Conseiller Départemental de sa participation, et lui donne la parole

M. Fonteray, précise qu’il est élu depuis 12 ans d’un canton qui compte 50 communes et présente la particularité de posséder un riche patrimoine. Il a activement travaillé à la constitution du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus et, avec l’aide de Michel Olivier, Chargé de mission mis à disposition par le Conseil Général, à faire labelliser cette structure par le ministère de la Culture.

M. Fonteray évoque le rôle indispensable de la FAPPAH et des associations adhérentes pour faire vivre ce label et marque sa reconnaissance et sa fierté, ainsi que celle des élus dont il est un représentant, pour l’ensemble du travail produit.
La séance est levée à 19h30 et se poursuit, de façon très amicale, par un vin d’honneur servi dans les mêmes locaux des deux associations hôtes, les Amis de Michel Bouillot et le Centre Rural de Charly.

02/04/2017

Christophe BRANCHE, Président          Monique PIROU, Secrétaire

CR AG FAPPAH du 24 mars 2017

Annexe : Rapport financier 2016

Compte-rendu de l’AG de la FAPPAH 1er avril 2016 à Bonnay

Chers adhérents,
Vous trouverez en ci-après, le compte-rendu de notre Assemblée Générale qui a eu lieu le 1er avril à Bonnay.
Bonne réception
Véronique Dunoyer – secrétaire adjointe


38 Associations adhérentes sur 48 sont présentes ou représentées et reçoivent lors de la procédure d’émargement, la maquette d’une plaquette de présentation de la FAPPAH et des 48 associations adhérentes.
Fabien Cler président du PAH et Jean Guillaume Délégué de la Fondation du Patrimoine, pris par ailleurs, sont excusés.

Accueil et remerciements du Président Christophe Branche à l’intention du maire de Bonnay, M. Christophe PARAT qui sera présent toute la soirée, et de l’association « Le Renouveau de Saint-Hippolyte » qui nous accueillent.
Il passe donc la parole à M. PARAT qui fait part de tout l’intérêt porté par la municipalité de Bonnay à son patrimoine, un adjoint étant d’ailleurs chargé de cette compétence. Yves DEDIANNE, président de l’association locale, poursuit en rappelant pour sa part l’historique du doyenné de Saint Hippolyte, acquis par la mairie en 1972 et devenu un lieu de plus en plus fréquenté par les touristes attirés par cet édifice remarquable. Un diaporama accompagne les propos d’Yves DEDIANNE, qui a pris le relais de Dominique DESBROSSE, avec son équipe, dans la réalisation d’exemplaires travaux de sauvegarde de l’édifice, en s’appuyant notamment sur des chantiers de jeunes bénévoles REMPART.

Après ces interventions saluées par l’assistance, le Président entame la partie officielle de l’Assemblée Générale en faisant tout d’abord approuver le compte-rendu de l’AG 2015. Le montant de la cotisation pour 2017 est maintenu à 20 € par association.

Puis il ouvre l’Assemblée générale extraordinaire prévue en premier lieu à l’ordre du jour et passe la parole à René REMOND, secrétaire.

1 – Un aménagement s’avère nécessaire à l’art. 12 des statuts qui évoque la dissolution de la FAPPAH sans en fixer les modalités.
Il est donc proposé le complément suivant :
 » L’Assemblée générale désigne au besoin un ou plusieurs liquidateurs chargés de la liquidation des biens de la FAPPAH. Elle décide de la dévolution de l’actif à un ou plusieurs organismes ayant des buts similaires : association, fédération d’associations, collectivité territoriale ».
Cette disposition est adoptée à l’unanimité des membres présents et représentés, représentant donc plus de 50% des voix.

2 – C’est lors de contacts engagés avec l’Inspection des Finances départementales que l’anomalie ci-dessus a été relevée et vient donc de donner lieu à cet aménagement nécessaire des statuts.
Il a en effet a été jugé utile de procéder à la procédure dite de « rescrit fiscal » dans le cadre du régime des dons. Celle-ci permet d’obtenir, sous certaines conditions très strictes, l‘agrément fiscal apportant aux personnes désireuses de faire bénéficier notre association de dons l’avantage de la déduction fiscale prévue par la loi, sur délivrance d’un reçu fiscal.
En effet, ceci pourrait nous permettre à l’avenir de faire face à certaines dépenses relatives à des projets comportant des incidences financières auxquelles ne pourraient répondre notre trésorerie courante ou d’autres ressources telles que des subventions.
Il est donc demandé à l’Assemblée de mandater le Président afin de conclure cette démarche engagée auprès de la Direction départementale des finances publiques.
Après réponse à quelques interrogations, cette disposition est mise aux voix et adoptée à l’unanimité des membres présents et représentés.

Le Président ouvre alors l’Assemblée générale ordinaire :

1 – Rapport moral 2015 présenté par Christophe Branche :

  • évolution des adhésions : 48 à ce jour grâce aux adhésions suivantes courant 2015 : Saint-Martin de Grevilly, Sauvegarde et mise en valeur du Prieuré du Puley, Sauvegarde du patrimoine clesséen, Lacrost patrimoine, enfin REMPART Bourgogne qui, partenaire actif depuis notre création, nous a rejoint officiellement.
  • la réunion « Au gui l’an neuf » du 17 janvier 2015 à Cluny : une centaine de personnes ont apprécié l’accueil de M.BONIAU, maire de Cluny et de M. Jean-Luc DELPEUCH, président de la C.C. du Clunisois. Les Amis de Cluny nous reçurent à leur siège l’Hôtel de la Monnaie et Pascal CRANGA nous fit visiter sa toute nouvelle Ecole de lutherie, l’Esprit du Bois. Un buffet amical clôtura la réunion tenue au « Quai de la Gare ».
  • l’AG du 28 mars 2015, tenue dans les locaux de la Cave de Lugny sur l’invitation de Lugny Patrimoine, présentée par son président Frédéric LAFARGE. Interventions des président(e)s de Patrimoines d’Azé, de Julien Griffon (Cluny), et de Groupe Patrimoines 71, éditrice d’Images de Saône-et-Loire auxquelles peut collaborer toute association patrimoniale, de l’O.T. « entre Saône et Vignes du Haut-Mâconnais ». Lancement des 4 Missions dont il sera fait état plus loin.
  • la sortie découverte annuelle sur le thème « Patrimoine, une passion très partagée » du 7 juin : guidés par Pierre CHAUMONT (REMPART) nous découvrîmes plusieurs sites ayant bénéficié de chantiers Rempart, déjeuner à Rosey avec l’association locale que Pierre préside, puis nous fûmes reçus par les propriétaires des châteaux de Messey-sur-Grosne et de Sercy où Louis de CONTENSON (VMF) nous offrit un cadre grandiose pour la clôture de cette journée.

Christophe Branche conclut son rapport moral en remerciant l’ensemble du Conseil d’Administration pour sa contribution assidue au fonctionnement de notre Fédération.

Le rapport moral est adopté à l’unanimité

2 – Rapport financier :

Jacques Trémeau, Trésorier, nous présente les comptes de l’exercice 2015 sous la forme résumée suivante :

Jacques Trémeau fait remarquer que nous avons bénéficié en 2015 de circonstances exceptionnelles : coût réduit de notre sortie (grâce à Rempart notamment) et l’absence de toute dépense d’investissement. Les réserves sont donc accrues et permettront certaines initiatives à venir.

Le bilan financier est adopté à l’unanimité (ainsi que le maintien de la cotisation à 20 €).

3 – Renouvellement par tiers du Conseil d’Administration suite au tirage au sort des sortants effectué lors du CA du 3 mai 2014,

sont sortants et se représentent :
D. Desbrosse, J-P Hulin, F. Faucher, J. Trémeau, J. Rappaport (suppléant). Aucun autre candidat ne s’étant déclaré, ces administrateurs sont réélus pour 3 ans à l’unanimité et remerciés par le Président. Christiane Marson rejoint la liste des administrateurs en remplacement d’Aymeric Maisonhaute démissionnaire

3 – Les Missions :

René Rémond, coordonnateur de ces 4 Missions lancées en 2015, fait le point sur les travaux en cours : il félicite tout d’abord la trentaine d’adhérents représentant une quinzaine d’associations qui se dévouent au sein de ces équipes (voir la liste jointe).
Toutes ces équipes restent naturellement ouvertes à toutes les personnes désirant s’y joindre.
Puis il passe en revue chacune des Missions :

Mission patrimoine bâti : une réalisation sur le point d’être finalisée, celle de la rédaction par Jean GUILLAUME, Délégué de la Fondation du patrimoine, d’un document réunissant les coordonnées de tous les intervenants et conseillers à contacter pour réaliser un projet de restauration, complété des règles de base techniques à respecter.

Mission patrimoine paysager : Loriane Gouaille, qui participe activement à cette Mission, évoque la nouvelle règlementation qui concerne la signalétique et la mise au point de panneaux conformes à celle-ci et mettant en valeur notre territoire.
(A noter qu’une petite équipe s’est également créée récemment, sous la houlette d’Etienne PETRINI afin d’analyser le Plan de paysage et d’en tirer de possibles conclusions opérationnelles).

Mission Itinérances : René Rémond salue tout particulièrement le travail réalisé par cette équipe (12 personnes réunies déjà 8 fois) qui mettent la dernière main à la maquette d’une 1° brochure « Itinérances » qui sera imprimée puis diffusée par les O.T. au début de la prochaine saison touristique .Or, s’agissant du financement de cette première édition d’une brochure « Itinérances », qui risquait d’entamer très fortement notre trésorerie, nous avons appris avec grand plaisir que le C.A. du Pays d’Art et d’Histoire décidait le 5 février d’attribuer à ce titre à la FAPPAH à une subvention de 1 000 €, puis que l’association « Les Amis de Cluny », outre sa participation à sa conception, nous consentirait, également spontanément, une aide complémentaire. Décisions très motivantes pour l’équipe de la Mission Itinérances et tous les animateurs de la FAPPAH.
Martine PETRINI-POLI présente plus en détail « Itinérances autour des doyennés clunisiens et du ban sacré » en s’appuyant sur quelques photos.

Mission Communication : 4 axes d’actions commentées principalement par Christiane MARSON, particulièrement active dans le cadre de cette équipe :

  • l’amélioration du site fappah.org, outil essentiel de communication interne et externe donnant lieu à un suivi et une actualisation permanente grâce à Michel Dunoyer, aidé de JP Hulin et Lisa Vitali. Christiane s’est attachée avec Michel à le rendre encore plus lisible et convivial avec menu déroulant.
  • le lancement d’une plaquette présentant la FAPPAH et les associations adhérentes ; un exemplaire a été remis à chaque association représentée à charge de vérifier les données inscrites à son sujet et de transmettre leurs remarques éventuelles à Véronique DUNOYER dans les meilleurs délais avant un 1er tirage définitif.
    NB les associations non représentées à l’AG seront contactées afin qu’elles puissent également prendre connaissance de cette plaquette pour vérification des données.
  • l’envoi prochain d’un questionnaire à nous retourner pour faire le point de nos relations et des attentes de chaque association. Une réponse collégiale est préconisée. Nous espérons pouvoir transmettre à tous la synthèse des réponses en juillet.
  • René Rémond demande à chaque Président de désigner un « Correspondant FAPPAH » parmi ses associés, qui sera chargé de faire remonter à la FAPPAH toutes les informations utiles sur la vie de son association (manifestations en particulier) et inversement de répercuter à tous, au sein de chaque association, les informations transmises par la FAPPAH.
    Chaque Président sera toujours naturellement destinataire de toutes les informations FAPPAH, restant même, s’il le préfère, le seul correspondant officiel, à charge de bien transmettre ces informations.
    Nous attendons donc très prochainement de chaque Président le choix qu’il aura arrêté, par un simple mail adressé à la FAPPAH.

5 – Actualité du Pays d’Art et d’Histoire :

Loriane Gouaille fait état :

  • du tirage d’une brochure « Laissez vous conter … Bonnay » qui sera suivi d’autres d’ici fin 2016 (Montbellet notamment). Chaque commune comportant une association locale peut être candidate à cette parution.
  • des Journées des Métiers d’Art des 2 et 3 avril 2016 à Brancion et des Journées du Petit Patrimoine et des Moulins les 18 et 19 juin 2016.
  • de la création avec la Fondation du Patrimoine d’un fonds de restauration du petit patrimoine et de la prochaine A.G. où seront précisées d’autres initiatives.

6 – Deux dates à retenir :

  • le dimanche 5 juin 2016 : notre 5ème sortie-découverte qui, cette année, est organisée avec la Fédération Patrimoine des Pierres Dorées. René Rémond présente Robert BRAYMAND, Secrétaire, qui est à l’initiative du circuit et nous fera découvrir une région beaujolaise riche de patrimoine. Les invitations seront adressées début mai.
  • le samedi 25 juin, la mairie de Tournus et le PAH entre Cluny et Tournus accueilleront les associations adhérentes de la Fédération Patrimoine Environnement. En tant qu’elle-même adhérente, la FAPPAH s’est chargée de l’organisation en amont de cette rencontre, toutes les associations de la FAPPAH étant elles-mêmes naturellement invitées.

7 – Présentation de la Fédération Patrimoine Environnement

par Gérard DREXLER, Délégué régional Bourgogne qui est remercié de sa présence à notre Assemblée générale et nous retrace l’historique et les activités de cette puissante Fédération nationale, participant au G 8 Patrimoine (comme les VMF, REMPART et les Maisons Paysannes de France adhérentes de la FAPPAH).
Loriane Gouaille et Lisa Vitali en sont les correspondantes officielles pour la Saône-et-Loire et se tiennent à la disposition de tous afin de bénéficier au mieux des services de le FEP, consultables également sur le site très documenté :

Le Président Christophe BRANCHE conclut la réunion par ses remerciements destinés à une assistance attentive depuis 2 heures, tout en appuyant l’appel lancé précédemment par le secrétaire pour le compte de son équipe à la coopération, même modeste, de nouvelles compétences, issues des 2500 bénévoles que représentent la FAPPAH.

La réunion se prolonge enfin autour d’un buffet dont nous ont agrémenté d’amicales bonnes volontés que nous remercions.

Le Président Christophe Branche

Le Secrétaire René Rémond

CR AG FAPPAH du 1er avril 2016 Bonnay
Annexe : Equipes des quatre Missions 2016

Compte-rendu de l’AG de la FAPPAH 28 mars 2015 à Lugny

34 Associations adhérentes sur 43 sont présentes ou excusées. Loriane Gouaille – animatrice du PAH – est excusée

Accueil et remerciements du Président Christophe Branche notamment à l’intention du Président de la Cave de Lugny, de la mairie de Lugny, de Frédéric Lafarge, Président de l’association « Lugny Patrimoine » et de Fabien Clerc, Président du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus.

Il passe la parole à Frédéric Lafarge qui nous présente les activités et projets de son association, agrémentés d’un diaporama. Celui-ci nous rappelle les nombreuses réalisations menées à bien depuis une quinzaine d’années en matière de préservation et de valorisation du patrimoine de la petite capitale du Haut- Mâconnais : édition de deux ouvrages (1999 et 2006), pose d’une douzaine de plaques explicatives (2002), restauration d’une Vierge à l’Enfant bourguignonne en pierre polychrome du XVe siècle (2003), restauration de la toiture en dôme avec girouette du pavillon de vignes de Macheron (2004), première participation aux Journées européennes du Patrimoine (2007), restauration du monument commémoratif de la guerre franco prussienne de 1870-71 (2007), restauration du mausolée avec gisant de marbre du curé-archiprêtre de Lugny Jacques Brun (2008-2013), restauration et protection de la statue classée de saint Pierre sur le site de l’ancien caveau de dégustation (2009), fondation de l’association Lugny Patrimoine (2009), restauration en trois tranches de la chapelle en partie romane Notre-Dame-de-Pitié du hameau de Fissy (2009-2013), réinstallation en mairie d’une plaque commémorative sculptée à la mémoire des Lugnisois morts pour la France en 1914-1918 par le futur chef de l’atelier de restauration des marbres du musée du Louvre Albert Libeau (2011), participation au plan de nommage des voies et places publiques de Lugny (2011), restauration du lavoir-abreuvoir du Quart-Martin au hameau de Fissy (2012), restauration des planches du plan parcellaire du « cadastre Napoléon » de Lugny (2013), restauration d’une Vierge à l’Enfant en bois du XVIIIe siècle (2014), restauration de l’ancienne croix de bois du carrefour de Collongette (2014), etc.

Son intervention se poursuit par l’évocation des projets envisagés par Lugny Patrimoine, avec le soutien de la municipalité de Lugny : restauration d’un tableau exécuté par Michel Bouillot dans les années cinquante alors qu’il enseignait le dessin au collège privé de Lugny, hommage au pionnier de l’aviation et ingénieur arts et métiers lugnisois Louis Janoir (1883-1968), restauration du pavillon de jardin du Terrillot, etc …

Il conclut en attirant l’attention des membres de la FAPPAH sur l’existence à Lugny d’un site naturel classé aménagé : la Boucherette (hameau de Collongette), pelouse calcaire protégée en tant que « zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique » (zneff) depuis les années quatre-vingts, et porte à leur connaissance un circuit de visite permettant de découvrir le bourg de Lugny, intitulé « Lugny de place en place ».

1 – Le compte-rendu de l’AG FAPPAH du 16 mai 2014 est approuvé.

2 – Rapport moral 2014 présenté par Christophe Branche :

  • évolution positive des adhésions : 43 à ce jour dont plusieurs figurant la vie associative du Clunisois jusque là peu représentée.
  • la réunion « Au gui l’an neuf » du janvier 2014 : une centaine de personnes ont apprécié l’accueil de la municipalité de Montbellet et de l’association locale « Montbellet Patrimoine- Bien vivre à Thurissey » ainsi que la visite préalable de Montbellet commentée par Martine Pétrini-Poli et M. Jacques David.
  • l’AG du 16 mai 2014 tenue dans les locaux du Palais de Justice de Tournus en présence des représentants de la mairie, Sébastien Rouget et Fabien Cler, était gratifiée d’une exposition prêtée par la Fondation du Patrimoine sur le thème » des Métiers une Passion ».
  • la sortie découverte annuelle du 1er juin nous a fait découvrir le patrimoine et les paysages attachants d’une partie du Clunisois. Nous y avons été très aimablement accueillis par l’association « Patrimoines d’Aze » lors d’une incursion à Azé pour le déjeuner d’étape dans sa salle communale.
  • notre présence au Forum des Associations tenu à Cluny le 6 septembre 2014 a permis d’utiles contacts associatifs notamment avec des associations de Cluny devenues depuis adhérentes de la FAPPAH (Les Amis de Cluny – Julien Griffon 1625 ainsi que Groupe Patrimoine 71). Ces contacts furent suivis de rencontres avec M. Boniau, maire de Cluny, Jean-Luc Delpeuch, Président de la CC du Clunisois, Thomas Chevalier, directeur de l’Office de Tourisme qui nous accueillirent lors de notre soirée du 17 janvier 2015.
  • le groupe de travail animé par Dominique Desbrosse a poursuivi sa collaboration aux travaux du bureau d’études et du Comité de Pilotage élaborant le Plan de Paysage du PAH.

Le Président rajoute que décision vient d’être prise par le CA d’adhérer à la Fédération Patrimoine-Environnement qui déjà a fait paraître sur son site national largement consulté une présentation de la FAPPAH.

Christophe Branche conclut son rapport moral en remerciant l’ensemble du Conseil d’Administration pour sa contribution très positive au fonctionnement de notre Fédération

Le rapport moral est adopté à l’unanimité.

3 – Rapport financier :

Jacques Trémeau, trésorier, nous présente les comptes de l’exercice 2014 sous la forme résumée suivante :

*Jacques Trémeau précise que le matériel sono acquis par la FAPPAH est mis à la disposition des associations adhérentes au tarif de 20 € le premier jour et 10 € les jours suivants éventuels avec versement d’une caution. Le matériel se trouve à disposition chez Michel Dunoyer – Collonge – 71700 La-Chapelle-sous-Brancion (tél 03 85 51 70 76)

Maintien du montant de la cotisation 2016 : 20 € par association.
Le bilan financier est adopté à l’unanimité.

4 – Renouvellement par tiers du Conseil d’Administration suite au tirage au sort des sortants effectué lors du CA du 3 mai 2014.

Sont sortants et se représentent : Véronique Dunoyer – Gérard Ferrière – René Rémond et Christophe Branche (administrateurs) et Lisa Vitali (suppléante).

De nouveaux candidats suppléants se présentent pour un renforcement et une meilleure représentation géographique du PAH.

Simone MARIOTTE Présidente de « Patrimoines d’Azé »
Christiane MARSON Secrétaire du « Renouveau de Saint-Hippolyte »
Nicole PASTORE Secrétaire de la « S.E.H.N. »
Gisèle PEY-REGAD Présidente de « Lournand notre Patrimoine »
Jean-Louis LIMARD « Les Amis de Michel Bouillot » (Mazille)
Etienne PETRINI Président de « Sauvcluni3G »

Les titulaires de mandats venus à échéance se représentant, et les nouveaux candidats, sont élus pour 3 ans à l’unanimité.

5 – Le projet de sortie-découverte du dimanche 7 juin 2015.

René Rémond, Secrétaire, apporte quelques informations à ce sujet, le principe étant maintenu d’une sortie « surprise » comme chaque année. Elle aura pour thème « Patrimoine, une passion très partagée » et se prépare en collaboration avec Pierre Chaumont, Président de Rempart-Bourgogne, Gérard Ferrière, Vice- président de la FAPPAH et M. Louis de Contenson qui nous recevra au Château de Sercy en fin d’après-midi.

Les invitations adressées fin avril devront être transmises à tous les adhérents des associations destinataires.

6 – Mieux nous connaître :

Les présidents de associations suivantes ayant récemment adhéré à la FAPPAH en présentent les caractéristiques et leurs projets :

  • Mme Simone Mariotte, Présidente de Patrimoines d’Azé nous retrace l’historique récent mais déjà très dense de son Association, notamment le sauvetage d’un four à pain dorénavant installé sous les Halles d’Azé dont nous avons profité lors de notre passage en juin 2014. Parmi ses projets la restauration des vitraux de l’église qui donnera lieu au lancement d’une souscription Fondation du Patrimoine dès le 16 avril.
    Il est rappelé à cette occasion par René Rémond que ces souscriptions paraissent dorénavant sur le site FAPPAH.org.
  • Mme Annie Bleton-Ruget, Présidente de Groupe Patrimoine 71 informe l’assistance des activités de l’Association : organisation de 2 randonnées annuelles et élaboration d’une belle revue trimestrielle « Images de Saône et Loire » très bien documentée. A l’instar de Lugny Patrimoine toute association peut proposer la parution d’un article intéressant son patrimoine. Des traces écrites sont ainsi laissées dans les archives : adresse mail : secretariat.groupe71@neuf.fr
  • M. Roland Billet, Président de « Julien Griffon 1625 » association adhérente depuis janvier 2015 nous décrit toute l’activité qu’induit la gestion patrimoniale et la valorisation de l’Hôtel Dieu de Cluny. Il nous invite à lui rendre visite dans toutes ses riches composantes : la salle St-Lazare, la chapelle, la salle des administrateurs et l’apothicairerie.

7 – Nouvel Office du Tourisme de Fleurville « Entre Saône et Vignes du Haut Mâconnais » :

exposé d’Anthony Lafarge qui nous décline l’historique et les projets auxquels il tient à associer la FAPPAH pour 2015 : voir le lien

8 – Intervention de Fabien Cler – Président du PAH

Site du PAH

Celui-ci exprime sa volonté de donner un nouvel élan au PAH et confirme que le PAH est encore peu lisible.

Les liens ont été renforcés avec les 4 Offices de Tourisme. Les principales actions menées par l’animatrice du PAH sont rappelées :

  • gros travail notamment envers les scolaires, éducation au Patrimoine sur les temps périscolaires et un concours pour les classes de 5e sur des thématiques médiévales.
  • A propos de la connaissance du patrimoine et de sa valorisation, un appel à projet sera lancé auprès des communes au cours de l’AG du PAH pour déboucher sur une publication (dépliant) sur l’histoire des villages. Un ou deux villages sera retenu. Se faire connaître pour concourir auprès de Loriane Gouaille.
  • Une brochure sur l’habitat civil roman et gothique paraîtra cet été.
  • L’exposition itinérante sur les paysages est en cours de réalisation à disposition des associations auprès de Loriane Gouaille ainsi que la documentation sur les Monuments aux Morts.

9 – Le déploiement des relations PAH/FAPPAH

Depuis 4 ans nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie à réunir les 43 associations qui représentent maintenant tous les secteurs du territoire du PAH. Nous avons créé aussi des liens avec des associations partenaires telles que les Vielles Maisons Françaises, Maisons Paysannes de France, PPBS (Pays et Patrimoine en Bourgogne du Sud) et Groupe Patrimoine 71.
Maintenant qu’est établi ce réseau amical d’une valeur inestimable et qui représente une force, nous allons pouvoir agir concrètement.

Mr CLER nous fait part des limites de son action du fait du faible niveau de son budget et de l’énorme chantier que représente pour une seule personne seule d’animer un territoire si riche en ressources patrimoniales.

Il nous faut donc jouer à fond notre rôle de partenaire du PAH, d’une part en renforçant notre participation aux actions de l’animatrice, d’autre part en essayant de faire avancer les actions dans les domaines qui nous tiennent à cœur.

Les objectifs de notre fédération sont, tels qu’ils sont définis dans ses statuts : SAUVEGARDER, DEFENDRE, PROMOUVOIR ET ANIMER le patrimoine de notre région.

Les Missions

Lors de sa dernière réunion, le Conseil d’Administration a décidé de proposer de constituer des petits groupes de travail réunissant une dizaine d’adhérents des associations mais aussi au moins un élu et des experts. Bien entendu les représentants du PAH seront les invités permanents de ces équipes.

Nous avons envisagé 4 premières missions pour ces équipes, qui en définiront le contenu au fur et à mesure de leurs travaux qui DEVRONT déboucher sur des actions concrètes.

1° EQUIPE : MISSION COMMUNICATION

Premiers Objectifs :
– Faire connaitre le P.A.H., la FAPPAH et ses adhérents, notamment par des articles dans la presse, les bulletins municipaux et dans les revues de nos partenaires (VMF, MPF, Groupe Patrimoine 71 et Patrimoine- Environnement).
– Animer le site internet en le rendant plus attractif et en l’actualisant.
– Coordonner les dates des évènements de nos adhérents.

Premiers membres de l’équipe :

*Martine CHAMPLIAU
*Jacques TREMEAU
*Michel DUNOYER
*Robert De Backer

2° EQUIPE : MISSION ITINERANCE

Premiers Objectifs :
– Participer activement aux circuits touristiques organisés par les offices de tourisme et d’autres associations. A titre d’exemple Martine Petrini- Poli nous fait part du projet initié par « l’Association Cluny chemins d’Europe, Maison de l’Europe en Bourgogne du Sud » concernant « l’Art des les chapelles et églises du Clunisois ».
– Recenser les artisans d’Art, les artistes et assurer leur promotion.

Premiers membres de l’équipe :

*Martine PETRINI-POLI
*Dominique DESBROSSE
*Robert de BACKER

3° EQUIPE : MISSION PATRIMOINE PAYSAGER

Premier objectif :
– Œuvrer pour une intégration de la signalétique dans le paysage.

Premiers membres de l’équipe :

*Lisa VITALI
*Gérard FERRIERE
*Etienne PETRINI-POLI

4° EQUIPE : MISSION PATRIMOINE BATI

Premier objectif :
– Elaborer un montage juridique et financier permettant d’ouvrir au public la Maison du Patrimoine à Brancion. Celle-ci pouvant accueillir le siège du PAH, le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP), le CAUE mais aussi d’autres utilisateurs potentiels.

Premiers membres de l’équipe :

*Fréderic FAUCHER
*René REMOND
*Christophe BRANCHE

Après quelques échanges avec l’assistance, le président met au vote le principe de la création de ces groupes de travail qui est adopté à l’unanimité.
Le soir même plusieurs personnes se sont inscrites pour l’une ou l’autre des missions évoquées. Il est demandé que chaque Président, outre sa propre adhésion éventuelle, informe les adhérents de son association de cette démarche et essaye ainsi d’attirer la participation de certains pour l’une ou l’autre de ces missions. Une autre mission parmi d’autres peut-être créée comme par exemple « recours au mécénat »…

Nous attendons assez rapidement les réponses positives à cet appel afin de faire démarrer cette action le plus tôt possible.

La réunion se termine autour du pot de l’amitié enrichi de contacts entre les associations.

Le Président : Christophe Branche               Le Secrétaire : René Rémond

CR de l’AG 28 mars 2015

Compte-rendu de l’AG de la FAPPAH 2014 à Tournus

ASSEMBLEE GENERALE de la FAPPAH

Vendredi 16 mai 2014 à TOURNUS – salle du Palais de justice


Emargements :
30 associations adhérentes sur 39 sont présentes ou représentées dont trois excusées.

Personnalités présentes :

-M. Sébastien Rouget – adjoint au maire de Tournus, chargé de la Culture et du Tourisme
-M. Fabien Clerc – conseiller municipal de Tournus (délégué auprès du P.A.H.)
-M. Jean Guillaume – Délégué Fondation du Patrimoine pour la Saône-et-Loire
-M. Stéphane Ménégon – Chargé de mission de la Fondation du Patrimoine pour la Bourgogne
-Mme Loriane Gouaille – animatrice du Pays d’Art et d’Histoire

Accueil et remerciements du président Christophe Branche, notamment à l’intention de la nouvelle municipalité de Tournus qui nous prête la salle du Palais de Justice pour notre assemblée, celle salle permettant l’installation de l’exposition publique de la Fondation du Patrimoine qui aura lieu les 17 et 18 mai.
M. Rouget et M. Clerc se présentent ensuite et nous font part de leur satisfaction relative à l’existence du PAH et de la FAPPAH permettant de mieux faire connaître le patrimoine régional aux habitants et aux touristes qui s’attachent à notre territoire grâce aux associations.

Le compte-rendu de l’AG du 05 avril 2013 est approuvé.

1 – Rapport moral 2013 présenté par Christophe Branche :

Résumé des activités de 2013 : investissements dans la communication, annonce des activités des associations et du PAH sur le forum, participation aux journées du Patrimoine à Brancion, réunion amicale à Chapaize en janvier et rallye-découverte en juin.

Perspectives 2014 : rencontre du nouveau président du PAH, poursuite des travaux d’élaboration du Plan de Paysages par le groupe de travail piloté par Dominique Desbrosse, réunion amicale en janvier à Montbellet, sortie-découverte le 1er juin.
Une étude concernant la réalisation de fiches utilisables sur tout support pour chaque association sera menée prochainement afin de connaître les réalisations et objectifs de chacune.

Le rapport moral est adopté à l’unanimité.

2 – Rapport financier :

Jacques Trémeau, trésorier, nous détaille les comptes de l’exercice 2013 :
trésorerie au 31/12/13 : 1 387,76 €
Le bilan financier est adopté à l’unanimité.
Maintien pour 2015 du montant de la cotisation annuelle : 20 euros par assoc.

3 – Renouvellement par tiers du Conseil d’Administration à l’issue des trois premières années de mandat, en conformité avec nos statuts :

Une démission ayant été enregistrée et aucune nouvelle candidature n’ayant été reçue, un tirage au sort des sortants pour 2014 a été effectué lors du CA du 3 mai pour déterminer leur identité.
Il en résulte que Martine Champliaud, Claire Cornillon et Aymeric Maisonhaute ont été désignés. Ils se représentent donc et sont réélus à l’unanimité et remerciés.
Le mandat de suppléante est également confirmé pour Martine Petrini-Poli.
Enfin, Robert De Backer, suppléant, est élu administrateur titulaire en remplacement de Gérard Dalous démissionnaire.

4 – Intervention de Loriane Gouaille animatrice du PAH

qui, en introduction, remercie à nouveau la FAPPAH pour son soutien sans faille.
Le PAH est dans l’attente d’un nouveau Président qui devrait être désigné lors de l’AG du PAH du 28 mai prochain, M. Jeanick Lemaître, président de la Communauté de communes « entre la Grosne et le Mont-St-Vincent » assurant l’intérim.
La concertation avec les élus au sujet du Plan de Paysages continue.

Actions en cours :
– un appel à projet va être lancé dans les communes pour l’élaboration – à la charge du PAH – d’un livret descriptif d’un village.
– le dépliant « laissez-vous conter » du programme d’activités été va être diffusé.
– Comme l’année dernière un dépliant sera réalisé pour lister les manifestations lors des Journées du Patrimoine et les associations par l’intermédiaire de la FAPPAH seront donc consultées pour faire part de leur programme. Thème 2014 : « patrimoine culturel, patrimoine naturel ».
– Centenaire de la première guerre mondiale : le PAH est impliqué pour les commémorations avec la Préfecture ; une brochure sera également réalisé sur les monuments aux Morts.

5 – Le Plan de Paysages présenté par Dominique Desbrosse, vice-Présidente:

Dans le prolongement du document diagnostic du territoire de la charte paysagère, et en accord avec les directives que lui avait données le comité de pilotage (COPIL) lors de la dernière réunion du 3 mars, le cabinet d’études avance maintenant dans l’étape suivante, le plan de paysages.
En s’appuyant sur les travaux du cabinet d’études validés par le COPIL, sur les réponses aux différentes consultations auprès des acteurs du PAH, telles que réunions publiques, tables rondes et ateliers de travail, questionnaire aux maires des communes qui ont conduit à cerner les enjeux et orientations du territoire, le cabinet d’étude planche maintenant sur les propositions d’actions à mener dans le cadre du Plan de Paysages.
Le document diagnostic est consultable sur le site internet du PAH, sur le forum de la FAPPAH et dans chaque mairie sous forme de CD.

Loriane Gouaille complète cette intervention sur plusieurs points :

– le comité de pilotage sera élargi à d’autres membres.
– la newsletter du PAH reprend les évolutions du travail du bureau d’études.
– un « apéro-paysage » est prévu à Fleurville le samedi 7 juin.

Etienne Petrini-Poli (Sauvcluni3g) soulève le problème de l’extension des communautés de communes (Grosne et Mont-St-Vincent, La Guiche et Clunisois avec une vingtaine de nouvelles communes) et leur cohérence avec le PAH existant. Le Ministère de la Culture doit valider encore ces extensions et le PAH devra refaire alors un dossier pour intégrer ces communes.

Au sujet des PLU, qui ne sont plus communaux mais intercommunaux, Christophe Branche insiste sur l’importance des conclusions du Plan de Paysages qui auront une incidence directe sur l’urbanisme dans nos communes.

6 – Sortie-découverte « Paysages et Patrimoine » le 1er juin par René Rémond

Un rappel est fait au sujet de cette sortie, qui participe concrètement à la connaissance réciproque entre les associations et leurs animateurs.
39 inscriptions à ce jour : il reste une dizaine de places dans le car qui partira de Lugny.
René Rémond insiste sur la nécessité de toujours faire suivre rapidement ce type d’information aux adhérents de chaque association (y compris à ceux qui ne peuvent être joints par mail).

7 – Mieux nous connaître :

« La Musardine » à Uchizy par Mme Janine Delahaye, Présidente
– la « SEHN » (Société d’Etudes historiques et Naturelles) à St-Gengoux-le-National par Gérard Ferrière, Président
« Pays et Patrimoine en Bourgogne du Sud » (PPBS) par Dominique Canard, Coordinatrice, et Josiane Gaubert, guide de pays
« Cruzille Patrimoine » par Claire Cornillon, vice Présidente. Cette dernière conclue son intervention par un vibrant et chaleureux plaidoyer pour la Fappah et l’expression d’une forte attente vis-à-vis du PAH.

A ce sujet, Christophe Branche confirme toute son écoute, ainsi que celle du Bureau quant aux attentes et au ressenti actuel des associations vis à vis de l’action de la FAPPAH : les actions actuelles sont-elles satisfaisantes, améliorations à apporter, suggestions ? … tant dans le domaine de la collaboration avec le PAH que dans celui de notre connaissance réciproque entre associations.

Le déroulement de notre réunion étant déjà bien avancé, le débat espéré ne put avoir lieu, mais le Président et tous les membres du Bureau seraient heureux de recevoir ces remarques et suggestions en privilégiant l’envoi par mail sur le site Fappah. Cela les aiderait à orienter leur action à l’avenir.

8 – Présentation de l’exposition de grande qualité de la Fondation du Patrimoine par Jean Guillaume et Stéphane Ménégon.

Cette exposition répond à un besoin de faire connaître le travail des Métiers d’art et de tout métier participant à la sauvegarde et la mise en valeur de notre patrimoine ; elle représente un travail de 6 mois (coût : 15 000 euros). Il est précisé qu’elle peut être prêtée à ceux qui en font la demande.
René Rémond remercie les associés qui se sont investis en participant aux permanences organisées le week-end en direction du public invité à découvrir cette exposition.

Un pot amical, après les remerciements du Président, est partagé pendant que Stéphane Ménégon et Jean Guillaume se mettent à la disposition du public pour commenter les panneaux.

Le Président, Christophe Branche                                   Le Secrétaire, René Rémond

CR – AG du 16 mai 2014

 

Compte-rendu de l’AG de la FAPPAH vendredi 5 avril 2013 à Saint-Gengoux-le-National

Assemblée Générale de la FAPPAH

vendredi 5 avril 2013 à Saint-Gengoux-le-National

55 personnes sont présentes et 31 sur 36 associations adhérentes représentées, en tenant compte des pouvoirs.

Pointage des présences, des cotisations et récupération de la majorité des questionnaires « projets associatifs ».

Personnalités présentes :

M. Jean LEGROS Président du PAH et Loriane GOUAILLE animatrice du PAH
M. Jean-Pierre CHAPELON, Conseiller général, Président du CAUE.

Accueil et remerciements du Président Christophe BRANCHE, notamment à l’intention de Monsieur et Madame REUMAUX qui nous accueillent dans le cadre de leur théâtre privé rénové, qui date de 1905 et sa loi Combes.

Puis il passe la parole au Secrétaire René Rémond pour la présentation d’un diaporama qui rappelle la genèse de la Fédération et son développement auprès des associations locales : elle fut à l’origine (hiver 2010/2011) initiée par 4 associations et enregistre à ce jour 36 adhérentes, symbolisées par 36 « chandelles » représentatives pour chacune de la vie qu’elles apportent dans les villages et les bourgs où elles s’investissent.
Une place à part est naturellement réservée parmi elles à nos partenaires/adhérents que sont les Maisons Paysannes de France, les Vieilles Maisons Françaises et Pays et Patrimoine de Bourgogne du Sud.

Rapport Moral :

Notre association qui comptait 23 associations en 2011 en compte 32 en 2012 et 36 à ce jour.
Le Président rappelle que le Conseil d’administration de la FAPPAH s’est réuni deux fois, le Bureau trois fois outre de nombreuses réunions informelles.
Deux bulletins FAPPAhCTUALITES ont été publiés et édités sur le forum.

Deux activités ont marqué particulièrement l’exercice 2012

  • Une journée-rencontre et découverte à Saint-Gengoux-le-National et ses environs, le 28 avril 2012 : une cinquantaine de participants ont apprécié une lecture de paysage à la Vierge de St-Roch par Gérard Ferrière Vice-Président, une visite du moulin de Messeugne commentée par Elisabeth Chevau et la présentation du doyenné de St Hippolyte par Dominique Desbrosse, Vice-Présidente.
  • Pour fêter la première année d’exercice de la FAPPAH un concert exceptionnel a été donné en l’église de St-Gengoux le 27 juillet 2012 : 250 auditeurs ont apprécié les 30 musiciens de l’orchestre berlinois Da Ponte et son programme de musique baroque.

Un appel a été fait auprès des adhérents des associations en vue de leur participation à l’élaboration de la charte paysagère en collaboration avec le PAH ; ainsi un groupe de 8 bénévoles s’est constitué autour de Dominique Desbrosse pour travailler avec le Comité Technique du PAH.

A l’évocation par le Président de notre Forum www.fappah.org de plus en plus documenté par la (trop) petite équipe coordonnée par Michel Dunoyer, J.P. Liégeois de « Bien Vivre à Thurissey » témoigne de l’intérêt qu’il y trouve et de la vitrine qu’offre pour les associations le site de la FAPPAH, mieux complété maintenant avec les éléments remis spontanément par certains adhérents.
Il est nécessaire d’amplifier cette participation active des associations, dans leur intérêt bien compris, la FAPPAH facilitant ainsi des échanges transversaux plein d’enseignements sur les activités locales.

Le rapport moral est adopté à l’unanimité.

Rapport financier présenté par René Rémond,

le Trésorier Jacques Trémeau étant excusé (voir en fin de compte-rendu) adopté à l’unanimité.
Maintien du montant de la cotisation pour l’année 2014: 20 euros – adopté –

Nouvel administrateur :

Jean-Paul Hulin est candidat, au titre des Maisons Paysannes de France, en remplacement de M. Jean-Louis Bouillon administrateur démissionnaire. Il est élu à l’unanimité.

Notre charte graphique :

Robert Debacker et l’équipe dédiée à cette élaboration a fait appel à l’Agence Nuances de Camille Filonczuk (bien connue de La Mémoire Médiévale) pour la création d’un logotype adapté à la Fédération.

Robert Debacker en précise les données et l’inspiration :

« Le logo montre un lien en train de se nouer. Aux deux extrémités du lien : à gauche les lettres FAP, qui renvoient aux associations des 4 cantons entre Cluny et Tournus, adhérentes et à venir ; à droite, les lettres PAH , c’est-à-dire le Pays d’Art et d’Histoire. Le projet de la FAPPAH consiste à nouer des liens entre ces deux entités et ce faisant, de vivifier l’une par l’autre.
La forme du lien est précise mais ouverte : place à l’initiative, à l’expérience, à l’avenir !
La couleur brune évoque la couleur des pierres de notre beau pays ».

Il est évoqué l’utilisation éventuelle du logo par les associations adhérentes sur leurs supports de communication : la FAPPAH envisage de le permettre, sous certaines conditions qui seront débattues en Bureau, puis diffusées.

Charte paysagère et architecturale :

participation aux travaux du Comité technique du PAH en collaboration avec le cabinet d’études.
Présentation avec diapos des principes d’élaboration de cette charte et de ses intervenants par Dominique Desbrosse, Vice Présidente, spécialement chargée de cette mission avec l’aide d’un groupe de 8 bénévoles émanant d’associations adhérentes. Un nouveau membre s’inscrit (A. Maisonhaute de Vallons Ensemble).
Historique et objectifs : nous en sommes à la phase de diagnostic (4 mois) puis viendra la phase d’orientation en fonction de ses enjeux (4 mois) et la phase de recommandations (4 mois ).
A cet effet, il sera fait appel par un prochain courrier aux Présidents pour qu’ils communiquent des éléments locaux qui permettront d’orienter les travaux du groupe Fappah en collaboration avec le cabinet.
Cette charte se conclura sur des recommandations non obligatoires qui seront formulées sur des fiches que les élus et les particuliers pourront utiliser (Plan local d’urbanisme PLU, Schéma de Cohérence Territoriale SCOT obligatoire en 2015…)
Une réunion publique aura lieu le 24 juin prochain à Cormatin à 20 h en vue d’un dialogue fructueux entre le PAH et les habitants.
Venons nombreux et parlons en autour de nous.

Vous êtes invités à consulter sur le web les différentes chartes paysagères déjà établies dans les contrées environnantes :

Charollais-Brionnais (http://www.charolais-brionnais.fr/crbst_14.html)
et Pays Beaujolais (www.pays-beaujolais.com ) pour les plus proches.

Le rallye-découverte du dimanche 2 juin : René Rémond et Jacques Rappaport.

Ce sera une nouvelle occasion de mieux nous connaître grâce à des découvertes locales ludiques et amicales.
Ce rallye se prépare naturellement dans le plus grand secret ; seul le point de rencontre (départ – déjeuner commun – conclusion et remise des prix) est confirmé : le Plan d’eau de Cormatin dont nous disposerons grâce à l’intervention de Nicole Pastoré (Les Rendez-Vous de Cormatin et SEHN).
Huit associations seront directement concernées et seront mobilisées avec quelques bénévoles pour l’accueil des participants aux lieux étapes des deux circuits : un le matin et un l’après-midi pour 30 voitures maximum.
Un courrier sera adressé par mail le 19 avril aux Présidents des associations.
Ceux-là devront répercuter les informations à leurs adhérents pour que les intéressés puissent faire retour de leur inscription avant le 15 mai, l’ordre d’arrivée des courriers chez Véronique Dunoyer étant pris en compte pour leur enregistrement définitif.

Christophe Branche invite successivement Jean LEGROS, Président du P.A.H., Jean-Pierre CHAPELON, Conseiller général et Loriane GOUAILLE, animatrice patrimoniale à intervenir :

Jean Legros remercie les participants et confirme l’intérêt de la création de la FAPPAH qui soutient très efficacement le PAH dans ses actions. Il apprécie notre Logo avec ses boucles de circulation internes au PAH qui symbolisent la cohésion qui doit encore se renforcer entre les 4 Communautés de communes concernées.
Il annonce l’AG du PAH le jeudi 11 avril 2013 à 18 h 30 à la salle Justice de Paix à Cluny, auxquels tous les acteurs de la FAPPAH sont invités.
Enfin, Jean Legros a bien noté le désir exprimé, confirmé par leur adhésion, par certaines associations extra-territoriales de voir le PAH s’étendre. Cette extension est d’ailleurs probable et créerait un champ supplémentaire d’action de la FAPPAH.

Jean-Pierre Chapelon confirme son fort intérêt pour la charte architecturale et paysagère en cours d’élaboration, pour la mise en place de Schémas de Cohérence territoriale (SCOT), pour les chantiers d’insertion dont parlera Michel Jondot de Tremplin ; il annonce un plan de formation à la restauration de murs en pierres sèches, à l’intention des employés communaux, puis passe la parole à Loriane Gouaille au sujet du projet de jeu de l’oie destiné aux enfants, sur le territoire du PAH (avec la Mémoire Médiévale et Michel Olivier).

Loriane Gouaille confirme par ailleurs :

– que le cabinet chargé de la charte paysagère s’imprègne actuellement du territoire, notamment grâce aux associations locales (via la FAPPAH)
– que le PAH complétera son programme 2013, marqué donc fortement par les paysages, de plusieurs actions qui seront précisées lors de son A.G. à Cluny le 11 avril,
– qu’elle attend de la part de la Fédération les réponses aux questionnaires sur les projets à moyen et long terme pour pouvoir orienter les futures actions du PAH,
– elle annonce une première : la Journée du handicap à Brancion le dimanche 7 avril, en co-animation avec La Mémoire Médiévale (reportage diffusé sur FR3)
– enfin, elle animera les Journées Européennes du Patrimoine des 14-15 septembre, en relation avec certaines associations (par exemple les « Cadeules de Martailly », déjà inscrite).

Enfin, Christophe Branche donne successivement la parole à trois animateurs d’associations :

  • Louis de CONTENSON, Délégué-adjoint pour la Saône-et-Loire des Vieilles Maisons Françaises : il rappelle les objectifs convergents de la FAPPAH et de sa Délégation, l’association nationale étant partenaire du G8 patrimoine (comme les Maisons Paysannes de France) ; il confirme donc son intérêt pour les actions engagées par la FAPPAH qui ont motivé la toute récente adhésion de sa Délégation.
  • Etienne PETRINI, Président de l’Association de Sauvegarde du Pays clunisien entre Grosne, Guye et Grison SAUVCLUNI3G, une des 4 initiatrices de la création de la FAPPAH. Forte d’un grand nombre d’adhérents, elle porte son appui aux locaux qui luttent en particulier contre des projets d’implantation sauvage d’éoliennes. E. Petrini déroule, grâce à un diaporama très convaincant, les données principales du Schéma régional éolien qui a pourtant fixé un quota de 600 « mâts » implantables sur la quasi- totalité des communes de Bourgogne, une des régions les moins ventées de France !
  • Michel JONDOT, coordinateur de TREMPLIN Homme et Patrimoine, nous retrace l’histoire de l’association qui, dorénavant à Brancion, au cœur du Pays d’Art et
    d’Histoire, développe une action remarquable joignant réinsertion à la vie active et sauvegarde du patrimoine. Il confirme aux responsables d’associations sa disponibilité en vue d’organiser dans ce cadre certains chantiers de restauration locaux, sur le modèle de chantiers déjà lancés hors PAH (cf ses coordonnées sur fappah.org).

Le Président remercie l’assistance très attentive ainsi que tous les intervenants ayant contribué à l’animation amicale et riche d’informations de cette Assemblée Générale, avant de clore la réunion et d’inviter tous les participants à un verre de l’amitié.

La soirée se prolonge donc par de multiples échanges amicaux.

Le Président Christophe Branche                            Le Secrétaire René Rémond

CR – AG du 05 avril 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_

 

Compte-rendu de l’AG de la FAPPAH du 08 juin 2012 à CLUNY

ASSEMBLEE GENERALE de la FAPPAH du 08 juin 2012 à CLUNY

La séance est ouverte à 20h15 en présence d’une cinquantaine de personnes :

Administrateurs :

Christophe Branche – Dominique Desbrosse – Gérard Ferrière – René Rémond – Véronique Dunoyer – Jacques Trémeau – Claire Cornillon- Aymeric Maisonhaute – Martine Champliaud – Lisa Vitali – Robert de Baker.
(Excusés : Martine Petrini – Jacques Rappaport)

Invités présents

Jean Legros, Maire de Tournus et Président du PAH
Loriane Gouaille, animatrice du PAH
M. Claude Grillet, adjoint au maire de Cluny représentant Jean-Luc Delpeuch, maire de Cluny
Jean-Pierre Chapelon, Conseiller général et Président du C.A.U.E.
Elisabeth Gilbert, déléguée 71 de Maisons Paysannes de France
Pierre Chaumont, Président de SMBS Rempart Bourgogne
Jean Guillaume, délégué Saône et Loire de la Fondation du Patrimoine
Stéphane Ménégon, chargé de mission pour la Bourgogne à la Fondation du Patrimoine

Associations présentes : 22

Le Renouveau de Saint-Hippolyte – Bonnay
S.A.A.S.T. – Tournus
La Chapelle sous Brancion Culture et Patrimoine
Association de Sauvegarde de Sigy-le-Chatel
Vallons Ensemble – Burgy
Pierres et Mémoire – Martailly-les-Brancion
Découverte du Tournugeois et de la Bresse Bourguigonne
Cruzille Patrimoine
Association Saint Pierre d’Uchizy
La Mémoire Médiévale – Martailly-les-Brancion
Sauvcluni3g – Genouilly
S.E.H.N. – St-Gengoux-le-National
La Clé de la Rose – Cluny
Lournand notre patrimoine
Tremplin Homme et Patrimoine – Martailly-les-Brancion
Art Patrimoine Ozenay
Laviers et Muraillers de Bourgogne – Nanton
P.P.B.S. Pays et Patrimoine de Bourgogne du Sud – Mâcon
Association de Sauvegarde et de Mise en valeur de St-Clément sur Guye
Maisons Paysannes de France– FleyBien Vivre à Thurissey
(Excusée avec pouvoir : Préty Patrimoine de Pays)

Associations absentes : Les Amis de Michel Bouillot – Aux Ecrouats (Plottes) – Lugny Patrimoine – C.I.E.R. (Tournus) – Chapaize Culture – Centre Rural de Charly – ASP Saint – Louis (St-Gengoux-le-National) – Les Amis du Villars – Les Amis du Patrimoine d’Etrigny.

1) Accueil, remerciements et introduction de Christophe Branche,

Président de la FAPPAH puis, sur son invitation, intervention de Jean Legros, Président du PAH qui présente le PAH (69 communes soit 31 500 habitants). L’existence de la FAPPAH est un cas unique qu’il salue, de relais entre le PAH et les associations de protection du patrimoine et un auxiliaire précieux pour le travail à accomplir.

2) Rapport financier

détaillé par Jacques Trémeau, Trésorier et adopté par l’Assemblée.
Quelques points à souligner :

– assurance responsabilité civile souscrite depuis le 27 avril auprès de la SMACL
– trésorerie positive de 334,68 € au 31/05/12 (sortie du 28/4 positive de 93 €)
– cotisations 2012 et 2013 renouvelées en conséquence, par vote, à hauteur de 20€

3) Rapport moral présenté par le Président :

– adhésion à ce jour de 31 associations (sur 56 répertoriées début 2011), ce qui conforte notre crédibilité
– relation positive dès juin 2011 avec l’animatrice du PAH (cf Journées du Patrimoine)
– présence sur invitation à l’A.G. du PAH
– présence auprès de certaines associations (AG ou CA) : à cultiver
– mise au point dès juin 2011 du Forum fappah.org : présentation des associations, calendrier des manifestations, actualités de la FAPPAH et du PAH, informations pratiques multiples … devrait encore être amélioré par la petite équipe responsable ainsi que documenté par les associations elles-mêmes.

Un appel est fait auprès de tous pour que quelques personnes compétentes, ou simplement attirées par ce sujet, se déclarent candidates pour participer à l’équipe de maintenance.

4) Les activités réalisées et à venir de 2012 :

– Synthèse par René Rémond, Secrétaire, des contacts téléphoniques pris en début d’année, personnellement, avec les responsables des associations adhérentes :
Constats et suites :

  • importance des contacts inter-associatifs et des échanges d’expériences …. journée-rencontre du 28 avril et propositions spontanées d’informations, d’aides, de visites
  • fort sentiment d’appartenance au PAH, mais peu d’informations … fiche éditée par la Fappah puis documents créés par le PAH : présentation et programme « laissez vous conter le PAH entre Cluny et Tournus’’
  • la FAPPAH et le PAH peuvent être une occasion de remotivation des bénévoles
    demande de signaux de reconnaissance du PAH : par exemple oriflammes à disposition des associations ? suggestion remarquée (et retenue ?)
  • un lieu distinctif : la Maison du patrimoine … projet confirmé mais reporté
  • reconnaissance du poids des associations à travers la FAPPAH
  • forum FAPPAH apprécié, à améliorer … voir ci-dessus
  • détérioration des murgers : y sont sensibles et souvent prêts à agir localement
  • connaître nos partenaires potentiels : CAUE, Fondation du Patrimoine, REMPART … réponse apportée lors de cette Assemblée

Conclusion : un sentiment d’appartenance à la FAPPAH et une « foi » souvent exprimée dans le PAH … à condition d’encore mieux le connaître et d’être impliqués dans ses projets.

– Gérard Ferrière résume ensuite la journée-rencontre du 28 avril qu’il coordonna à Saint-Gengoux-Le-National et sa région immédiate et qui réunit une cinquantaine de participants. Expérience à renouveler sans conteste, compte tenu des appréciations.

– Martine Champliaud fait part d’un projet structuré avec le Lycée horticole de Tournus (chantier de murs en pierres sèches). Participation de la SAAST (et du GRAT) ainsi que de Joël Jannet (Laviers et Muraillers de Bourgogne). Opération initiée par la FAPPAH, sur sollicitation du proviseur du lycée rencontré à l’A.G. du PAH, symbole concret de notre fonction mobilisatrice.

5) Partenariat avec le PAH et missions confiées à la FAPPAH : intervention de Loriane Gouaille

  • Confirme l’intégration de la FAPPAH au Comité technique qui se réunira en fonction des besoins et des compétences des associations sur un premier sujet : l’établissement d’une charte paysagère sur laquelle l’animatrice du PAH donne des explications complémentaires.
  • Les Journées du patrimoine de septembre 2011 et les Journées européennes des métiers d’art d’avril 2012 à Brancion ont été 2 exemples de partenariat positif tant avec la FAPPAH qu’avec deux associations adhérentes : La Mémoire Médiévale et Tremplin Homme et Patrimoine.
  • En vue de la réalisation par le PAH d’un dépliant décrivant le programme des prochaines Journées du patrimoine (« patrimoine caché »), une lettre sera transmise aux associations adhérentes par la FAPPAH pour une centralisation des réponses d’ici début août.
  • Enfin, le PAH souhaite connaître les projets à long terme (3 à 5 ans) des associations afin d’orienter sa propre mission sur l’ensemble du territoire.
    La FAPPAH coordonnera donc les réponses à ces attentes.

6) Avant de passer la parole aux quatre responsables invités, Christophe Branche tient à rappeler les missions de la FAPPAH : accompagner le PAH, créer un lien entre associations et PAH, être initiateur et coordinateur de certaines opérations, mais sans jamais empiéter sur les activités propres des association adhérentes.

Il remercie toutes les personnes présentes ainsi que les membres du Conseil d’administration pour leur collaboration efficace.

7) Exposés de présentation par les trois responsables des partenaires suivants:

Tous trois se tiennent à disposition des associations pour des conseils ou des interventions directes.

8) Fondation du Patrimoine :

Jean GUILLAUME, Délégué pour la Saône-et-Loire, retrace l’historique de la Fondation qui, depuis fin 1999 a attribué 10 000 labels, dont nous sont rappelés l’intérêt tant fiscal que surtout garants d’expertise respectueuse de notre environnement patrimonial.

S’agissant des communes et des associations Stéphane MENEGON, Chargé de mission pour la Bourgogne, décrit pour sa part la procédure de lancement d’une souscription qui permet de réunir des capitaux complétant les subventions habituelles pour financer des opérations portant sur des bâtiments communaux. Les souscripteurs s’approprient ainsi des projets de sauvegarde qui intéressent directement leur cadre de vie. Une opération récente qui concernait un village du PAH est décrite sur son invitation par René Rémond pour appuyer ses propos.

Une documentation est enfin mise à disposition du public qui peut aussi se rendre sur le site :
http://www.fondation-patrimoine.org/

Le temps n’étant pas de la partie, le Président invite l’assistance à un verre de l’amitié pris sur place. Mme Richard (La Clé de la Rose), regrettant de ne pouvoir nous recevoir, nous invite à découvrir dès le lendemain la roseraie de Cluny à l’occasion d’une journée dédiée à des visites commentées.


CR – AG du 08 juin 2012


 

Compte-rendu de l’A.G. de la FAPPAH le 16 mai 2011 à Martailly-les-Brancion

Compte-rendu de l’Assemblée Générale de la FAPPAH
(Fédération des Associations Partenaires
du Pays d’Art et d’Histoire)
le 16 mai 2011 à MARTAILLY-LES-BRANCION

44 personnes présentes (plusieurs parfois par association).

Invités d’honneur :

Jean LEGROS, maire de TOURNUS et président du PAH et Jean-Pierre CHAPELON, Conseiller Général, Président de la Commission Culture et Patrimoine et Président du C.A.U.E.

Excusé : Michel OLIVIER, Chargé de mission patrimoine au Conseil général de SAONE-ET-LOIRE

Présents :

Frédéric MUYARD (maire de LA CHAPELLE SOUS BRANCION et suppléant de M. LEGROS au titre du PAH)
François DEDIENNE (vice-président du PAH)
Patrick TALMEY ( maire de MARTAILLY LES BRANCION)

Sur 56 associations convoquées, 24 associations présentes représentant les 4 communautés de communes du Pays d’Art et d’Histoire entre CLUNY et TOURNUS (soit 1892 adhérents représentés) + 2 associations hors zone :

CLUNISOIS

Centre d’Etudes Clunisiennes
Les Amis de Michel BOUILLOT (MAZILLE)
Association de Sauvegarde de l’Eglise et du Patrimoine de SIGY-LE-CHATEL (à ce jour hors PAH)
La clé de la Rose (CLUNY)

MACONNAIS VAL DE SAONE

Vallons Ensemble (BURGY)
CRUZILLE Patrimoine
LUGNY Patrimoine

ENTRE GROSNE ET GUYE

Le Renouveau de SAINT HIPPOLYTE (BONNAY)
Association des Amis des Eglises de CHAPAIZE
CHAPAIZE Culture
SEHN (ST GENGOUX-LE-NATIONAL)
Association pour la sauvegarde de l’église de ST HURUGE
Préservation pour l’authenticité de ST YTHAIRE
SAUVCLUNI3G

TOURNUGEOIS

La CHAPELLE SOUS BRANCION, Culture et patrimoine
La Mémoire Médiévale à BRANCION
Pierres et Mémoire – MARTAILLY LES BRANCION
Aux Ecrouats (PLOTTES)
SAAST (TOURNUS)
Le Costume tournugeois
Découverte du TOURNUGEOIS et de la BRESSE bourguignonne
Association ST PIERRE D’UCHIZY
Les Amis du VILLARS
Résonance romane (qui concerne 270 communes)

et deux représentants du canton voisin de SENNECEY-LE-GRAND :

ETRIGNY
ST MARTIN DE LAIVES

1/ Mot d’introduction de Christophe BRANCHE.

Constat de la présence de 24 associations, soit de 1892 adhérents potentiels, avec l’objectif d’un travail en commun sur le patrimoine, en partenariat avec le PAH.

Présentation des invités d’honneur.

2/ Présentation successive de chaque association

par chaque animateur présent.

3/ Présentation

du PAH par son président, M. Jean LEGROS, Maire de TOURNUS, puis intervention de M. Jean-Pierre CHAPELON, Conseiller Général, Président du C.A.U.E.

M. LEGROS a rappelé que ce label national a été obtenu après cinq années de travail, de réflexion et de contacts et la présentation au Ministère de la Culture d’un dossier de candidature, véritable « Bible de référence », rédigé par Michel OLIVIER, Chargé de mission patrimoine au Conseil général. M. LEGROS a souligné, par là, la forte implication du Conseil général, qui met à disposition du PAH la Maison du patrimoine sur le site de BRANCION.
Le PAH a un statut associatif et vient de recruter une Animatrice de l’Architecture et du patrimoine, après une sélection d’un haut niveau, qui sera en poste le 1er juin.
M. Legros a ensuite évoqué les partenaires du PAH et indiqué des perspectives pour œuvrer en commun : les panoramas, les voies vertes, bleues, les circuits de randonnée, l’artisanat d’art, le petit patrimoine, la spiritualité, la préhistoire, les peintures murales…

A son tour, M. Jean-Pierre CHAPELON, initiateur du dossier de label, Conseiller Général et Président du C.A.U.E., a insisté sur trois axes interactifs de préservation du patrimoine et du paysage, de développement touristique et d’animation de ce territoire rural, chargé d’histoire et d’art roman et clunisien : « le PAH est une petite TOSCANE ».
Il s’agit de favoriser des projets transversaux, de sensibiliser au patrimoine la population locale et touristique, de valoriser un territoire entier.

4/ Historique de la création de la Fédération par Dominique DESBROSSE :

un travail d’un an en amont (sélection de la liste des associations, rédaction des statuts).

5/ La communication par Robert DE BACKER :

insistance sur la qualité du climat relationnel et le rôle des personnes, quelque soit la performance de l’outil informatique.

6/ Présentation par Christophe BRANCHE des objectifs de la Fédération,

qui n’est pas une superstructure, mais une opportunité de travail en commun, où chaque association conserve ses spécificités. C’est tout d’abord un moyen de se connaître entre associations, d’échanger des expériences, de coordonner ses actions, de partager blog ou forum.
La Fédération sera donc un relais opérationnel vis-à-vis du PAH, le principal interlocuteur des associations adhérentes. Elle siégera au Comité technique du PAH.
Amorce de débat : des questions ont alors été posées sur cette structure et sur les moyens dont dispose le PAH.

7/ Choix d’une dénomination sur vote à mains levées:

FAPPAH (Fédération des Associations Partenaires du PAH) parmi les noms proposés (Pays ensemble, Pays de culture et patrimoine 71, Pays de connaissances).

8/ Approbation des statuts présentés par René REMOND

Sur intervention d’un auditeur, il est précisé que le siège social est bien fixé à la Mairie de MARTAILLY- LES-BRANCION, sur accord de M. Patrick TALMEY.

9/ Examen du budget prévisionnel :

R. REMOND rappelle son caractère aléatoire pour un 1° exercice et il dépendra naturellement du mode effectif d’exercice des activités de la FAPPAH. En tout état de cause, il devrait se situer à un montant modeste, la vocation de la Fédération excluant a priori toute action directe dispendieuse.

10/ Fixation et vote de la cotisation annuelle : 20 euros.

R. REMOND précise que le montant de cette cotisation a été volontairement proposée à un niveau très raisonnable afin de faciliter l’adhésion de toute association, quelques soient ses moyens financiers. Par contre, rien n’empêchera les dons complémentaires de la part des associations les plus importantes ainsi que de particuliers afin de conforter ce budget.

11/ Election de 12 administrateurs et 4 suppléants (sur 8 proposés).

Administrateurs :

Mesdames Dominique DESBROSSE, Véronique DUNOYER, Martine CHAMPLIAUD, Claire CORNILLON et Messieurs Jean-Louis BOUILLON, Christophe BRANCHE, Gérard DALOUS, Frédéric FAUCHER, Gérard FERRIERE, Aymeric MAISONHAUTE, René REMOND et Jacques TREMEAU.

Suppléants :

Martine PETRINI-PILI, Lisa VITALI, Robert DE BACKER et Jacques RAPPAPORT.

Les administrateurs se sont réunis, à l’issue du pot amical, pour élire le Bureau :

Président (Christophe BRANCHE), deux vice-présidents (Dominique DEBROSSE et Gérard FERRIERE), un Secrétaire (René REMOND) et son adjointe (Véronique DUNOYER), le Trésorier (Jacques TREMEAU).

Remerciements aux invités d’honneur et aux participants.

Bonne vie à cette Fédération et au Pays d’Art et d’Histoire « Entre CLUNY et TOURNUS ».

Compte-rendu rédigé par Martine PETRINI-POLI, le 18/05/11.


CR – AG du 16 mai 2011


 

Les Amis du Villars

Faciliter le développement touristique de la commune et sauvegarder son patrimoine artistique et archéologique, ainsi que ses monuments historiques.

LES AMIS DU VILLARS
Mairie – 71700 LE VILLARS
Bernard VINOT – 03 85 51 02 29 –  bernard.vinot@centraliens.net
Jean-François GUY – 06 08 47 95 22 – jfguy@wanadoo.fr

Restauration de l’église, conférences, auditions, vide-greniers.

Les « Amis du Villars » est une association dont les actions sont orientées vers :

  • La conservation du patrimoine culturel, artistique et archéologique de la commune, en particulier de ses monuments historiques.
  • La contribution au développement touristique et culturel de la commune.
  • Le développement des relations amicales entre les Vlérons.

Ses revenus sont essentiellement constitués des adhésions, des dons et des bénéfices du vide-grenier et du challenge Bornet (concours de boules) organisés chaque année aux mois de juillet et août.
L’association a ainsi pu contribuer en 2017 à la restauration du piédestal et de la croix qu’il supporte au centre de la place du village et à la réfection du portail d’entrée de la nef des Bénédictines.

Eglise Sainte-Marie-Madeleine

Au plan culturel, on peut mentionner la conférence « Gabriel Voisin », le recueil de documents anciens (cartes postales, photos, etc.), un recensement des œuvres de Désiré Mathivet (statues et terres cuites) l’élaboration d’un recueil sur le petit patrimoine et une étude en cours sur la chronologie de construction de l’église, avec ses deux nefs, et des deux prieurés adjacents.

Elle accueille, comme en 2016, les artistes des spectacles de « Détours en Tournugeois ».

Un concert au Villars de « détours en tournugeois » en 2016

Pour l’amélioration du cadre de vie, elle organise le fleurissement de la commune.
Elle a également mobilisé des volontaires pour commencer à dégager le lavoir situé au pied du prieuré, complètement ensablé et disparu sous les herbes.

Le lavoir avant et après les premiers travaux de déblaiement.

Pour le vide-grenier, l’association fait appel à de nombreux volontaires pour la préparation, l’organisation et l’installation du matériel. Elle sollicite également les habitants qui répondent chaque année massivement pour approvisionner bénévolement le buffet en nombreuses salades et pâtisseries et contribuer ainsi à la convivialité de l’événement.

Chaque année, au mois d’août elle organise le challenge André Bornet, concours amical de boules réservé aux Vlérons et à leurs amis.

La brocante et son buffet en juillet 2017

Enfin, elle est en charge des journées du patrimoine et assure à la demande des visites guidées de l’église, des prieurés et du village.

Soyez les bienvenus chez « Les Amis du Villars » !

 

Le village du Villars

Du haut de son éperon rocheux, il domine la Saône et une partie de la plaine de la Bresse. Situé à quelques minutes au Sud de Tournus (direction Mâcon), Le Villars vaut indéniablement le détour.

Son église romane, son point de vue hors normes, mais aussi ses hommes célèbres et une très bonne table. Bref, de quoi contenter tous les goûts !

Ancien prieuré de bénédictines, l’église Sainte-Marie-Madeleine remonte à la fin du XIème et au XIIème siècle

Cet édifice a une particularité : une seule toiture enferme deux nefs parallèles, l’une étroite et voûtée, celle des paroissiens ; l’autre, séparée par un mur mitoyen avec ouvertures, plus large et voûtée en berceau, celle des moniales.

Les  restaurations ont mis au jour sur la voûte en cul-de-four de l’abside une intéressante fresque représentant un Christ dans une mandorle, accompagné de saint Gabriel et d’un personnage malheureusement peu identifiable. La facture s’apparente fortement à la Chapelle des Moines de Berzé-la-Ville :

Photo de Patrice Dettome, voir le site « Bourgogne Romane »
http://www.bourgogneromane.com/edifices/villars.htm

Informations pratiques : l’église est ouverte tous les jours toute l’année – Entrée libre – Visites guidées sur demande pour les groupes auprès de l’Office de Tourisme Tournus Sud Bourgogne (Tél. 03 85 27 00 20).

Des célébrités

À la sortie du porche, sur le mur de la mairie figurent des plaques commémoratives des nombreux hommes célèbres qui sont nés ou ont vécu au Villars.

Parmi eux, Gabriel Voisin (1880 -1973), pionner de l’aviation, qui, dès 1905, modifiera un planeur en hydravion et effectuera sur la Seine le premier vol piloté tiré par une vedette rapide : 600 mètres de distance à une hauteur de 15 à 20 mètres.
Il concevra et construira l’avion qui permit à Farman de boucler le premier kilomètre en circuit fermé.
Pendant la première guerre mondiale, son avion, le premier entièrement métallique de l’histoire de l’aviation, sera construit à plus de 8.000 exemplaires. Il sera à l’origine de voitures et du célèbre « biscoter ».

Citons encore Alfred Cortot, pianiste (1877 – 1962), et son cousin Edgar Varèse, compositeur, plus tard naturalisé américain (1883 – 1965).

Il y eut aussi Désiré Mathivet, tailleur de pierre et sculpteur (1887 – 1966), le général Jean-Baptiste Debrun (1750 – 1831), engagé dans la guerre d’indépendance des États-Unis, plus tard incorporé dans l’Armée du Rhin.

Site de la mairie du Villars : http://www.mairie-levillars71.fr/

Sauvcluni3g

Association de Sauvegarde du pays Clunisien autour de Grosne, Guye et Grison.

SAUVCLUNI3G
c/o Etienne PETRINI POLI
16 rue La Bretagne
71460 GENOUILLY -06 80 92 89 48
Joël JOUVE, président
joeljouve@yahoo.fr

Défense et mise en valeur du patrimoine Bâti et Paysager du Sud Bourgogne.

Sauvcluni3G est une association créée en mars 2010 qui compte une centaine de membres. Son terrain d’action recoupe en grande partie le territoire du Pays d’art et d’histoire Entre Cluny et Tournus.

Elle a pour but de :

SAUVEGARDER l’environnement : espaces naturels, paysages, sites architecturaux (édifices religieux, en particulier clunisiens, châteaux, bâtis remarquables ou authentiques) du territoire correspondant administrativement aux communautés de communes : AUTOUR DU MONT SAINT VINCENT, ENTRE GROSNE ET GUYE, ENTRE SAÔNE ET GROSNE.
Et le cas échéant des communes environnantes.

SENSIBILISER l’opinion publique aux problèmes du patrimoine et d’environnement et informer ses membres sur le patrimoine, les paysages, la connaissance des espèces animales et végétales ainsi qu’à l’écosystème du territoire précité.

DÉFENDRE le patrimoine et l’identité culturelle des paysages ainsi que leurs intérêts économiques et sociaux.

LUTTER contre les atteintes qui pourraient être portées à ce patrimoine et cet environnement et notamment chaque fois qu’elles toucheront à l’intégrité du patrimoine, aux espaces naturels et aux paysages, aux équilibres biologiques auxquels participent les espèces naturelles et végétales et par conséquence à la santé des habitants, y compris, le cas échéant, par la voie d’action en justice.

ÉVITER la dégradation des ressources naturelles.

PROPOSER toute mesure destinée à améliorer la revalorisation du patrimoine, de l’environnement et des paysages, en respectant les critères précédents.

Centre Rural de Charly

Gestion d’un domaine agricole de 42 ha, établissement d’enseignement par alternance, dépendances aménagées à usage associatif et locatif.

CENTRE RURAL DE CHARLY
71250 MAZILLE
Michel POTDEVIN, président – 06 42 54 41 36
natetmi.potdevin@orange.fr

Restauration du patrimoine architectural et environnemental par les chantiers Rempart et chantiers d’insertion – Accueil d’associations intercommunales participant à l’animation locale.

LE CENTRE RURAL DE CHARLY AUJOURD’HUI

Le Centre Rural de Charly s’est vu confier il y a plus de 50 ans un domaine remarquable, situé en plein cœur du Clunisois et œuvre depuis selon les volontés de la donatrice du domaine.

un esprit … un investissement humain …
pour entretenir et sauvegarder un patrimoine foncier et bâti
pour un monde rural vivant et solidaire dans l’esprit de la donatrice.

Patrimoine et activités du Centre Rural

L’allée principale, avec les pierres levées

Une ferme de 42 ha avec dépendances agricoles louée sous statut du fermage.

Un « château » et son parc de 3 ha mis à disposition de l’association Maison Familiale Rurale qui dispense des formations selon le rythme de l’alternance dans les domaines de l’orientation – l’agriculture – le commerce et pratique des activités d’accueil de groupes durant les week-end et vacances.
Maison Familiale Rurale du Clunisois : voir le site http://www.mfr-mazille.fr/

  Les bâtiments de la MFR

D’anciennes dépendances du château (écurie et tinailler) aménagées en salle polyvalente et gérée par l’association Amicale Intercommunale de Charly,  regroupant les habitants des trois communes de Château, Mazille et Sainte Cécile), où se déroulent diverses activités culturelles et de loisirs (club des anciens – centre aéré …) :

 
La salle intercommunale

Le logement de la ferme, en cours d’aménagement pour l’accueil de stagiaires, étudiants, ou groupes associatifs :

Un pavillon situé à l’entrée secondaire de la propriété, récemment rénové et mis en location :

En résumé, un patrimoine bâti important qui nécessite un entretien onéreux au regard des faibles ressources de l’association propriétaire. Le Centre Rural s’est tourné depuis près de 20 ans vers un partenariat avec des associations de sauvegarde comme Rempart ou d’insertion pour organiser des chantiers de bénévoles.

C’est ainsi qu’ont été entrepris au fil des années : la reprise de murs d’enceinte, l’aménagement de l’allée principale avec pierres levées, les façades de trois bâtiments (salle intercommunale – pavillon d’entrée – logement de la ferme). Ces chantiers Rempart ont permis de bénéficier de la participation de la Fondation du Patrimoine et de collectivités territoriales.

Quelques exemples de rénovations avec les chantiers REMPART :

 
Chantier REMPART dans les dépendances (2008 -2009)

  Le chantier du logement de la ferme (2012)

Pour participer à la vie associative locale, le Centre Rural organise régulièrement des animations, notamment autour du tilleul à danser lors de la fête du Mai, tilleul planté en 2009 à l’occasion du 50ème anniversaire du Centre Rural.

L’inauguration du tilleul à danser en 2009 – diaporama : www.tilleuls-a-danser

L’HISTORIQUE DU LIEU :
UN DOMAINE DE 24 HA LÉGUÉ PAR Melle DE LA MOUSSAYE EN 1959

Le domaine de Charly trouve son origine au XVe sous l’appellation « Fief de Thury », du nom du lieu-dit. Propriété d’un riche bourgeois de Cluny, celui-ci revient à la maison de Montchanin puis à celle de Saint Georges.
Jugeant le château de Thury placé dans une zone trop humide, près du ruisseau du Repentir, la famille de Saint Georges transfère le château à Charly.

C’est en 1688 que furent édifiés le château et ses dépendances.

Acquise le 18 novembre 1785 par Bruyes de Charly, cette propriété traverse sans difficulté majeure semble-t-il la révolution de 1789. En 1809 elle comporte une superficie totale de plus de 165 ha sur Mazille et 2 ha sur Jalogny ; en 1810 le domaine comporte 23ha de vigne représentant 18 vigneronnages faisant vivre 24 familles à Mazille.
Gilbert Bruyes de Charly fut maire de Mazille, député du corps législatif et plusieurs fois président du Conseil Général sous le 1er Empire.

Gilbert Bruyes de Charly décède en 1827, laissant pour héritiers 2 filles, dont Antoinette Suzanne Elisabeth qui épouse son oncle Philibert Bruyes des Gardes, secrétaire des commandements du Comte d’Artois, 1er commis au Ministère de Paris en 1791 et maire de Blanot.
Leur fils unique Emilien Bruyes des Gardes, conseiller à la Cour de Dijon, hérite du château, des dépendances et d’une partie des terrains. Il fut maire de Mazille. Il crée le parc et reconstruit une partie du château.
Son fils, Achille Henri Bruyes des Gardes épouse en 1867 Marguerite Paillard, dont le père Alphonse Paillard était ancien Préfet.
De cette union naquit une fille qui épouse le Colonel Comte de la Moussaye, et c’est en 1898 que naît leur fille Anne de La Moussaye, décédée en 1982, laquelle a légué le domaine de Charly le 26 février 1959 au Centre Rural, association créée pour recevoir ce legs.

L’association Centre Rural de Charly ainsi créée a pour objectif :
« l’encouragement à la profession agricole, à la formation technique et morale du monde rural et généralement l’étude de toutes questions s’y rapportant, enfin la bonne gestion du patrimoine lui appartenant ».

 

 

Les Amis de Michel Bouillot (AMB)

Perpétuer le souvenir de l’homme et l’artiste que fut Michel Bouillot, faire connaître et reconnaître son œuvre abondante.

LES AMIS DE MICHEL BOUILLOT
71250 MAZILLE
Jean-Claude VOUILLON, président – 03 85 50 84 23 ou ou 07 89 88 83 61
jean-claude.vouillon@orange.fr

Conférences, expositions, publications, rencontres, actions partenariales.
Projets : poursuite des actions fédératrices lancées en 2017 pour les 10 ans de la disparition de M. Bouillot, création d’un lieu de mémoire à Mazille.

Michel Bouillot

Michel Bouillot est né le 24 mars 1929 à Chalon sur Saône, où il effectue sa scolarité. Sa curiosité d’enfant est parallèlement aiguisée par une succession de rencontres assez extraordinaires. A 18 ans, il entre à l’école nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris pour une formation de dessin et de peinture. Il fréquente ateliers de peinture et d’architecture, tout en explorant les musées. De retour en Bourgogne, il suit à Beaune une formation de tailleur de pierre, et obtient un CAP.
Après le service militaire en Allemagne, Michel Bouillot cherche alors un mode de vie communautaire et rejoint le Mâconnais en 1949. A Lugny, il débute l’enseignement du dessin et la surveillance d’internat au sein de la structure éducative constituée à Lugny à l’initiative du père Joseph Robert, curé du lieu et fondateur d’une communauté pastorale. Là se révèlent ses talents de pédagogue. Il passe ensuite par le lycée Ozanam de Mâcon, le petit séminaire de Rimont et le pensionnat Sainte-Marie à Saint-Didier-sur-Chalaronne.
En 1959, Michel Bouillot arrive à Cluny, et il passera toute la suite de sa carrière professionnelle dans la cité abbatiale, comme maître d’internat au lycée « La Prat’s », où il enseigne parallèlement le dessin, jusqu’à sa retraite en 1989. Michel Bouillot a été membre du conseil municipal durant trois mandats à partir de 1965 dans l’équipe de Gérard Galantucci, 3ème adjoint (chargé de la culture) jusqu’en 1971. Après avoir habité la cité abbatiale, il vient rapidement s’installer dans une maison ancienne du hameau des Varennes à Mazille.

 

Passionné par le patrimoine bâti ancien et soucieux de le défendre, Michel Bouillot s’est employé pendant des décennies à faire connaître les richesses du « petit patrimoine de pays ». Il arpente ainsi toute la Bourgogne du Sud et au-delà, sur son vélomoteur joliment appelé le « pétouillot », sinon dans la voiture de l’un ou l’autre. Surtout il marche beaucoup, car « on ne voit bien qu’à pied » disait-il. Et il dessine et dessine encore, utilisant le crayon, la plume ou l’aquarelle.

Ses dessins sont reconnaissables entre tous : maisons rurales en premier lieu, églises, paysages, cadoles, puits, lavoirs, pigeonniers et autres calvaires, les paysages aussi…

 

 

 

Michel Bouillot a fini par emmagasiner plus de 70 volumes de croquis, et des dessins par dizaines de milliers. Il a publié une vingtaine de livres (notamment avec la fédération départementale des Foyers Ruraux 71), en ajoutant des textes explicatifs précis et souvent pleins de poésie. Quantité d’articles sont parus dans des publications de l’Académie de Mâcon, Maisons Paysannes de France (MPF), Images de Saône-et-Loire ou du Centre d’Etudes Clunisiennes.
Il a été responsable dans de nombreuses associations et instances, membre titulaire de l’Académie de Mâcon et délégué départemental MPF 71. Ses ouvrages et articles sont étudiés et servent de référence.

Michel Bouillot  conduit une visite guidée du bourg de Mazille

Artiste au coup de crayon remarquable, érudit, Michel Bouillot avait également le talent de raconter. Il a ainsi animé quantité de visites, en guide pas ordinaire, et donné de nombreuses conférences, captivant son auditoire par la richesse de son savoir et de savoureuses anecdotes. Il a également animé des classes du patrimoine pour les scolaires, apprécié par ses qualités de pédagogues.

Michel Bouillot a par ailleurs assuré des missions pour le clergé, sollicité par les curés du diocèse d’Autun-Chalon-Mâcon, après le concile œcuménique Vatican II, afin de revoir l’aménagement liturgique des églises, pour donner un conseil sur le choix des peintures intérieures, ou intervenir directement sur la décoration. Il associait souvent des artisans à ce travail, qui lui permettaient de traduire ses intentions dans des domaines aussi variés que la sculpture, le vitrail ou la ferronnerie. Lui-même a laissé une empreinte personnelle principalement par la peinture, sous des formes diverses : fresques, tableaux, retables, calligraphies. C’est un aspect de son œuvre peu connu.

Peintures et calligraphies de Michel Bouillot dans le chœur de l’église de Sainte-Cécile

Michel Bouillot a fait don au musée d’art et d’archéologie de Cluny de quelque 70 carnets de dessins réalisés entre 1949 et 1995, et légué à l’Académie de Mâcon une grande partie de ses dessins et des peintures tout à fait insolites.

Michel Bouillot est décédé le 29 janvier 2007 à Cluny, et il repose dans le petit cimetière de Mazille entourant l’église romane clunisienne, non loin du hameau des Varennes où il a longtemps résidé. Pierre Griot, tailleur de pierre à Cluny et ami de Michel Bouillot, a gravé l’épitaphe en suivant strictement le modèle qui lui a remis son ami Michel une dizaine d’années avant son décès, avec l’inscription suivante « La nuit même est lumière à celui qui sait voir ».


Épitaphe gravée par Pierre Griot, tailleur de pierre,
selon le modèle remis par Michel Bouillot

Dans la ville de Cluny une seule voie de circulation est appelée ruette, et porte le nom de « Michel Bouillot, érudit et artiste, 1929-2007 », inaugurée le 22 mars 2013 à l’occasion de la publication de son dernier ouvrage, consacré à l’habitat rural en Beaujolais. L’on a de cette ruette (diminutif aussi charmant que peu usité, correspondant bien à Michel Bouillot) une vue exceptionnelle sur le cœur de la cité abbatiale, dont Michel Bouillot a fait profiter un grand nombre d’élèves du lycée « La Prat’s ».

 

Les activités de l’association

Depuis sa création en 2008, l’association des Amis de Michel Bouillot a œuvré à faire connaître et reconnaître l’œuvre de Michel Bouillot, conformément à ses statuts.

Inauguration de la ruette Michel Bouillot à Cluny

Cérémonie inaugurale le 22 mars 2013, en partenariat avec la municipalité de Cluny et l’association « Maisons Paysannes de France 71 », suivie de la présentation du dernier ouvrage de Michel Bouillot « L’habitat rural en Beaujolais », et apéritif campagnard.

Journées du Patrimoine à Mazille

En 2011 : exposition sur les œuvres de Michel Bouillot (dessins, peintures) et concert de l’ensemble « Les Symphonies du Roy », dans la chapelle du doyenné.

 

 

 

En 2013 : visites guidées de l’église romane Saint-Blaise (extérieurs et intérieur de l’église, historique du bâtiment, avec des textes et dessins de Michel Bouillot).

 

 

En 2017 : visites libres et commentées de l’église Saint-Blaise de Mazille, en partenariat avec la municipalité de Mazille suite aux récentes restaurations intérieures, hommage à Michel Bouillot, concert par Catherine Delpeuch (violoncelle) et Aurélie Gauthier (chants).

 

Participations aux actions de la FAPPAH

Le 2 juin 2013 : accueil au domaine de Charly à Mazille d’une étape du rallye-découverte FAPPAH, en partenariat avec le « Centre Rural de Charly », avec proposition de deux énigmes locales : trouver le nom de la donatrice du domaine de Charly au Centre Rural, reconnaître le lavoir d’Ameugny parmi cinq dessins de Michel Bouillot.

 

Le 24 mars 2017 : accueil salle de l’Amicale Intercommunale de Charly à Mazille de l’assemblée générale annuelle FAPPAH, en partenariat avec le « Centre Rural de Charly ».

 

 

Le 25 juin : accueil à l’église de Mazille pour une étape de la sortie-découverte FAPPAH en Clunisois  en partenariat avec la municipalité de Mazille : visite de l’église restaurée avec les commentaires de Jacques Bourgeois, adjoint au maire, et passage sur la tombe de Michel Bouillot dans le cimetière entourant l’église.

Réalisation du livre « Connaître Mazille, village de Bourgogne du Sud »

Le projet d’une publication sur l’œuvre de Michel Bouillot, qui figurait parmi les premiers objectifs des AMB, a pu être mené à bien grâce à un travail partenarial avec l’Académie de Mâcon et la délégation « Maisons Paysannes de France 71 ».
Durant un an, la commission « communication » des AMB, s’est attelée à réaliser un recueil de 160 pages, regroupant des articles de Michel Bouillot publiés dans le bulletin municipal Vivre à Mazille entre 1984 et 1999 (textes, dessins, illustrations diverses). Le volume de ces articles, la variété et la richesse des textes, ainsi que le caractère inédit des dessins a guidé ce choix des AMB. « Leur regroupement est une manière de les valoriser et de constituer une mémoire sur le village, tout en rendant hommage à Michel Bouillot ».

Le livre, co-édité par MPF 71 et les AMB, réalisé avec l’appui technique de l’Académie de Mâcon, est sorti le 12 septembre 2015 avec présentation officielle salle de l’Amicale Intercommunale de Charly. Les 295 exemplaires tirés ont été aussitôt vendus.

Balade dans le bourg de Mazille sur les pas de Michel Bouillot

Dans la suite de la publication du livre, les AMB ont organisé à l’automne 2016 une visite guidée du bourg du village, sous la conduite de Josiane Gaubert. Les participants ainsi déambulé à la découverte des petites rues et leurs maisons typiques, du patrimoine vernaculaire cher à Michel Bouillot (murgers, cadoles, lavoirs, pigeonniers, croix…), sans oublier les sites clunisiens et les paysages.

VIDEO 2017 – « Fasse la main ce que le coeur sait »

Film vidéo, réalisé par Cluny TV, à l’occasion de l’exposition « Fasse la main ce que cœur sait », consacrée au travail de Michel Bouillot, installée en juin et juillet 2017 dans la salle Saint-Lazare de l’Hôtel-Dieu à Cluny :

 

Mazille et son patrimoine

L’église romane Saint-Blaise dans le vallon du Repentir (XIIème siècle, site clunisien), classée « Monument Historique » en 1913, et le Carmel de la Paix sur la colline de Chaumont (1971, selon les plans de l’architecte espagnol José-Luis Sert), classé « Patrimoine du XXème siècle ».

Le doyenné de Mazille, qui fournissait des céréales à l’abbaye de Cluny, a accueilli un synode en 1103, auquel ont assisté les évêques d’Autun, de Mâcon et de Belley, trois prélats anglais et le légat du pape.

  Deux gros domaines : Charly et Champrouge (dessins de Michel Bouillot)

Au pays des belles pierres dorées :

Le Renouveau de Saint-Hippolyte

Sauvegarde et promotion de l’église et du site de Saint-Hippolyte.

LE RENOUVEAU DE SAINT-HIPPOLYTE
Mairie – 71460 BONNAY
Yves DEDIANNE, président – 03 85 87 70 84
renouveaush@orange.fr
www.saint-hippolyte-71.org
www.facebook.com/renouveaush

Chantiers de restauration REMPART, organisation de concerts et spectacles en plein air, conférences, visites guidées, fête annuelle.
Projet : participation à la restauration des toitures en lave du chevet.

Saint-Hippolyte est une église romane qui remonte à la fin du XIe siècle.  Jusqu’au début du XXIe siècle, l’église était la propriété de particuliers qui possédaient l’ensemble des bâtiments constituant le doyenné. En 2003, elle a été cédée pour 1 euro symbolique à la commune de Bonnay.
L’association, créée la même année, participe à la conservation du monument, favorise son ouverture au public et organise des animations sur le site; elle s’était fixé comme premier objectif de permettre un accès sécurisé du monument aux visiteurs, objectif atteint en 2008.
Puis en 2010, deux colonnes avec leurs chapiteaux ont été mis en place, afin de donner au visiteur une idée de l’espace occupé par le site.

Visite de la FAPPAH en avril 2012 –  Vue sur le chevet

Tous les ans depuis 2007, le site accueille des chantiers de bénévoles REMPART pour la sécurisation et la sauvegarde de l’édifice.

Certains chantiers nécessitent un échafaudage important


Chantiers REMPART de réfection du haut du mur nord (2015-2016)

L’association organise régulièrement des événements pour animer le site : projet pédagogique avec les écoles, conférences, concerts en plein air, spectacles, fêtes, visites guidées.

Une vente de tableaux, à l’occasion de la fête annuelle de 2014

Concert « Voca Mundi », spectacle équestre « Les Chevaux Célestes »

Les toitures du chœur, couvertes en laves,

sont en très mauvais état. Les fuites et l’humidité rongent les voûtes et les murs.

Propriétaire, la commune décidé d’entreprendre ces travaux. Le coût des travaux est partiellement financé par l’Etat et les collectivités. Malgré ces aides, il reste à la charge de la commune une somme importante qui dépasse les capacités budgétaires d’un petit village de 330 habitants. C’est pourquoi la commune, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine lance une souscription publique : www.fondation-patrimoine.org/51488

Saint-Hippolyte, ou le témoin de la puissance de Cluny

L’ancienne église de Saint-Hippolyte présente un aspect particulièrement insolite :

Extrait de l’émission « Des racines et des ailes », commentée par Jean François Coulais

L’église romane d’origine est datée de la fin du XIe siècle. Elle a été fortifiée au XIIIe siècle : le clocher a été englobé dans un grand massif rectangulaire faisant office de donjon et des remparts ont été construits sur les bas-côtés.
C’était l’église prieurale d’un doyenné de l’abbaye de Cluny, c’est à dire une exploitation agricole, dirigée par quelques moines et chargée d’alimenter l’abbaye en céréales, vin, etc. Le doyenné s’étendait sur 3 paroisses, avait planté de la vigne sur le coteau voisin du Mont Rachet, possédait 7 moulins, un étang, produisait des céréales, du vin, du foin, du bois, élevait des veaux, des ânes, des porcs, des volailles et utilisait une trentaine de bœufs pour ses travaux.
Le toit de la nef s’est écroulé et l’église est partiellement ruinée depuis le XVe siècle, mais les parties subsistantes sont impressionnantes.

Au début du XXe, bien que classée Monument Historique en 1913,

l’église de Saint-Hippolyte, faisant partie d’une propriété agricole, était envahie par la végétation. En 1971, les tous premiers chantiers de bénévoles REMPART ont permis de la dégager de sa gangue.

La restauration du site a contribué à la création des chantiers REMPART en Bourgogne .

plus d’informations à la page : www.saint-hippolyte-71.org/les-chantiers-de-restauration/

Pour en savoir plus sur le village de Bonnay :

le Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus a édité un dépliant consacré à la commune de Bonnay, dans la collection « Laissez-vous conter les villages » :
www.pahclunytournus.fr/documents/portal651/laissez-vous-conter-bonnay.pdf

Le PAH et la FAPPAH (2012)

Le Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus
et la Fédération des Associations Partenaires du Pays d’Art et d’Histoire

Présentation

Le Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus a été créé en octobre 2010 :
– il concerne les 68 communes des Communautés de communes du Clunisois, du Tournugeois, du Mâconnais-Val de Saône et Entre Grosne et Guye (plus Azé)
– son Siège sera établi à la future Maison du Patrimoine de Brancion
– il est constitué en association loi de 1901, et géré par un Conseil d’administration composé d’élus du département et des communes dont le Président en exercice est Jean Legros, maire de Tournus
– il bénéficie des compétences d’une animatrice de l’architecture et du patrimoine, recrutée par le Ministère de la Culture : Loriane Gouaille
– il dispose d’un Comité technique comprenant les membres associés, dont la FAPPAH

Ses objectifs consistent à :

– valoriser le patrimoine et à promouvoir la qualité architecturale, à préserver les paysages en s’appuyant sur le Centre d’architecture, d’urbanisme et d’environnement (CAUE) de Saône-et-Loire ; une charte paysagère est en cours de rédaction
– développer, par des actions ciblées, une politique de sensibilisation des publics : habitants, nouveaux résidents, résidents secondaires, visiteurs, enfants des écoles
– initier des jeunes à l’architecture et au patrimoine (ateliers)
– accueillir les visiteurs : visites-découvertes ou thématiques en direction des personnes individuelles et des groupes

Ses moyens sont les suivants :

– un personnel qualifié : outre l’animatrice, un animateur pédagogique et des guides-conférenciers (formation continue)
– un Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) qui ouvrira à Brancion, lieu d’information des collectivités territoriales, des habitants, des touristes et des jeunes (expositions, conférences, outils pédagogiques, documentation …)
– une communication spécifique : utilisation du label PAH, publications, affichage des informations, site internet en lien avec www.vpah.culture.fr, site commun aux Villes et Pays d’Art et d’Histoire.

Notre Pays d’Art et d’Histoire fait partie d’un réseau national d’une cinquantaine de Pays et d’une centaine de Villes. En Saône-et-Loire, y participent : Autun, Châlon-sur-Saône, les Pays du Charolais-Brionnais et « Entre Cluny et Tournus ».
Le label de qualité attribué par le Ministre de la Culture engage ceux-ci à développer une politique culturelle et touristique à partir de leur patrimoine, afin de contribuer à l’identité d’un territoire, en y impliquant les acteurs qui participent à la qualité architecturale et paysagère de leur cadre de vie.

Dans cet esprit, la FAPPAH s’est spontanément constituée dès mai 2011 et regroupe 33 associations à vocation culturelle et patrimoniale, agissant sur le territoire du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus.

Cette Fédération a pour objectifs :
– d’accompagner les projets du P.A.H. tout en étant force de propositions
– de stimuler les échange d’expériences et de savoir-faire entre les associations adhérentes
– d’aider les associations adhérentes à trouver auprès du P.A.H., aide et conseils

Elle dispose d’un site internet, support vivant et convivial d’information et de communication