Archives de l’auteur : Christiane Marson

Les Impromptus 2021 se préparent (10/12/2020)

Nous préparons la 6e édition des Impromptus!

Chers amis mélomanes,  

Tout d’abord nous espérons que vous allez bien. Nous sommes tous très éprouvés par la période que nous traversons et nous avons hâte de pouvoir vous retrouver en musique.
En cette fin d’année nous préparons activement la prochaine édition des Impromptus et de son Festival de musique de chambre en Mâconnais-Tournugeois. Vous pouvez déjà prendre date pour cette 6 ème édition qui se déroulera du vendredi 30 juillet au dimanche 1er août juillet 2021.

Nous sommes particulièrement heureux (et fiers !) d’avoir pu maintenir l’édition de l’été dernier. Vous êtes nombreux à n’avoir pas pu y assister à cause de la jauge d’accueil très réduite que nous avions mise en place acompte tenu des circonstances d’alors.  Nous espérons pouvoir vous retrouver tous l’an prochain.

La réservation en ligne sera possible dès le 1er juin 2021.

2021 sera une année principalement consacrée à Schubert, son Winterreise avec le baryton Edwin Crossley-Mercer qui nous retrouvera, puis  un récital de piano du formidable Adam Laloum…et d’autres surprises.

Vous pouvez soutenir cette 6e  édition en effectuant un don défiscalisé. Vous avez pu apprécier la qualité de la programmation de notre 5ème saison. Nous renouvellerons cette aventure l’an prochain avec des artistes qui à coup sûr vous réjouirons.

En effectuant un don avec crédit d’impôt avant le 31 décembre 2020 à notre association loi 1901 reconnue d’intérêt général, vous pouvez nous aider à construire cette prochaine saison. Votre aide est importante, tout particulièrement ce moment où nous perdons le mécénat d’entreprises très touchées par le contexte de crise que nous traversons tous.  Aidez nous à financer cette 6e édition !

Pour votre don, vous pouvez utiliser la plateforme sécurisée Helloasso :

https://www.helloasso.com/associations/les-impromptus/formulaires/1

qui vous permettra d’effectuer un don en toute sécurité.  Ce don nous est ensuite reversé. Vous pourrez également imprimer le reçu à joindre à votre déclaration fiscale et bénéficier de votre crédit d’impôt dès 2021.

Comptant sur votre générosité pour la pérennisation du Festival de musique, nous vous souhaitons d’agréables fêtes de fin d’année !

Musicalement vôtre,

Anne-Catherine DUREL, Présidente des Impromptus
Copyright © 2020 Les impromptus, All rights reserved.

Allons à la découverte de Cortambert

Novembre 2020 :
sortie du livre sur Cortambert !

Son patrimoine historique, environnemental et humain.

Livre en format A4, dos carré collé, couverture papier 300g pelliculage brillant, intérieur 140g offset blanc, 80 pages.

 

Prix : 15€
300 exemplaires disponibles.

 

 

Réalisé par l’association « Cortambert notre patrimoine », sa présentation publique a été annulée en raison des contraintes liées au confinement.
Vous pouvez le réserver

  • auprès de Pascale Chassy pour le bourg et Toury, au 03 85 50 01 85 ou par mail : pascale.chassy@orange.fr
  • ou auprès de Claire Jarry pour Varanges, lieux-dits et communes extérieures au 03 85 50 01 94 ou 06 52 61 54 05 ou par mail : clairejarry@gmail.com

Nous nous arrangerons avec vous pour le paiement et la livraison. Le paiement pourra s’effectuer à votre convenance en espèces, par chèque à l’ordre de : « Association Cortambert, notre patrimoine », ou encore par virement (voir alors avec Pascale Chassy, trésorière).

Au nom du petit comité de rédaction et des membres de l’association, merci pour l’intérêt que vous porterez à cet ouvrage collectif.

Murmures de pierres

Un livre sur le petit patrimoine bâti de Lournand.

Tout proche de Cluny, le village de Lournand avec ses 4 hameaux et son bourg au creux d’un vallon possède une série remarquable de petits édifices : lavoirs et fontaines, tour de guet, croix et calvaire, cadoles et murgers, ponts sur la Grosne, monuments aux mort, une mairie-école, une chapelle et son église au clocher clunisien. La plupart de ces monuments ont été construits au XIXème siècle et ont trouvé peu d’échos chez les historiens et dans les guides touristiques.

C’est la raison pour laquelle Giselle Pey Regad-Pellagru et Josiane Gaubert ont écrit cet ouvrage en consultant les archives communales et départementales à la recherche de faits qui ont jalonné la construction de ces édifices. Il en résulte un tableau attachant, agrémenté de photos mettant en valeur ce patrimoine humble mais séduisant. Le livre se termine par deux balades-découvertes et un chapitre consacré à la viticulture dans le village où subsistent 3 vignes, modestes témoignages d’un passé viticole plus conséquent qui a aussi fait partie du patrimoine de la commune.

Des exemplaires de ce livre, vendu 10€ au profit de l’association « Lournand Notre Patrimoine » pour poursuivre la rénovation de monuments du village, se trouvent à l’office de tourisme de Cluny.

Autres contacts : 06 20 06 17 37 / 03 85 59 29 67
prgpho@gmail.com  josgaubert@orange.fr

Brochures éditées par la SEHN

La SEHN publie des brochures, qui relatent des événements historiques locaux, mais abordent aussi des thèmes plus généraux. Ouvrages en vente à l’Office du Tourisme de Saint-Gengoux le National, ou auprès de la SEHN, lors des conférences ou à la permanence du samedi matin :

  • « Histoire de Saint-Gengoul-le-Royal » par Gérard Mignot 12 €
  • « Histoire des métiers à Saint-Gengoux-le-Royal au Moyen Âge » par Gérard Mignot  18 €
  • « Métiers et boutiques à la fin du XIXe et au début du XXe siècle » par Gérard Mignot 15 €
  • « Les écoles de Saint-Gengoux-le-National au cours du temps et de l’histoire » par Hélène Mondange 15 €
  • « Saint-Gengoux-le-National – Les dates qui ont marqué l’histoire de la cité et de son site » par Gérard Mignot 10 €
  • « Voyage en Moyen Âge » : Saint-Gengoux, Saint-Hippolyte, La Chapelle de Bragny, Malay, Sercy accompagné par Elisabeth Chevau 18 €
  • « Découverte de la Bourgogne méridionale protohistorique et romaine par la photo aérienne » de François Cognot 18 €
  • « De la mémoire à la réalité – Les eaux souterraines » par Gilles Valentin-Smith – 17 €

Tournus, l’Abbaye Saint-Philibert

par Benjamin Saint-Jean Vitus, archéologue, ingénieur chargé de recherches à l’INRAP

Avec cet ouvrage :

LE VISITEUR PRESSÉ emportera une collection d’images richement dotée qui lui donnera l’envie de revenir ;
L’AMATEUR ÉCLAIRÉ bénéficiera d’un guide l’invitant à suivre différents itinéraires à travers l’abbaye ;
LE PASSIONNÉ DE MOYEN ÂGE disposera d’un condensé des études de l’auteur sur ce site médiéval ;
L’AMOUREUX DU SITE s’empressera de l’offrir à ses proches et à ses amis pour leur communiquer son enthousiasme.

176 pages, format 17 x 24 cm, 343 photos ou dessins
Éditions de la SAAST, coédition INRAP

Le livre est disponible dans les points de vente suivants au prix de 13 € TTC :

  • Office du Tourisme, à Tournus
  • Librairie des Arcades, à Tournus
  • Maison de la Presse de Tournus
  • Boutique du château de Brancion
  • Librairie la Mandragore, à Chalon-sur-Saône
  • Librairie le Cadran Lunaire, à Mâcon
  • Librairie les Cahiers Lamartine, à Cluny
  • Librairie la Bonne Pioche, au village du livre de Cuisery

Il est possible de le commander par courrier postal auprès du président de notre section archéologique : Jean Duriaud – La Croix Léonard – 71240 Vers
Dans ce cas, vous devrez nous faire parvenir votre règlement par chèque à l’ordre de “SAAST – GRAT” avant expédition du livre. Avec les frais de port (dont nous vous offrons une partie), le prix sera de :

1 exemplaire : 18 € (13 € + 5 € pour frais d’envoi)
2 exemplaires : 32 € (26 € +6 € pour frais d’envoi)
3 exemplaires : 46 € (39 € + 7 € pour frais d’envoi)

Bulletins annuels de la SEHN

 

La SEHN publie un « Bulletin annuel », distribué à ses adhérents, qui contient généralement une dizaine d’articles sur des sujets variés. Certains reprennent les thèmes des conférences mensuelles que la SEHN organise.

Les anciens bulletins sont en vente lors des permanences du samedi de 10h à 11h30 au Foyer rural de Saint-Gengoux, au prix de 10€ – ou par correspondance (+ frais de port).
Si seul un article vous intéresse, il peut vous être transmis gracieusement par courriel. Demandez le à sehn71@wanadoo.fr

Liste des bulletins  de 1996 à 2019 : Sommaires des bulletins

Compte rendu de l’assemblée générale du 24 mai 2019 à Bissy-sur-Fley et Germagny

ASSEMBLEE GENERALE de la FAPPAH

Vendredi 24 mai 2019 à BISSY-SUR-FLEY et GERMAGNY, deux communes de la communauté de communes Sud Côte Chalonnaise

Un premier rendez-vous est donné à 16h30 à Bissy-sur-Fley pour la visite du château Pontus de Tyard où nous sommes accueillis et guidés par Claude Jouve et Peter-Claus Haverkamp, Président et membre de l’association Renaissance du château Pontus de Tyard qui a adhéré à la FAPPAH en 2018.
Après cette première visite, les participants se sont rendus à l’église romane de Germagny pour la présentation de la fresque murale du chœur, par Robert De Backer, administrateur de la FAPPAH.
Puis tout le monde se retrouve à la salle Belle-Vue de la commune de Germagny pour l‘Assemblée Générale 2019 de la FAPPAH.

_

Emargements et recueils des cotisations des associations adhérentes à la FAPPAH : 34 associations adhérentes sont représentées à l’assemblée Générale ; 7 pouvoirs sont consignés. L’assistance compte 85 personnes.

_

Le Président de la FAPPAH, Christophe Branche, ouvre la séance à 18h 45.

Il salue la présence de Cécile Untermaier, députée de la circonscription de Saône-et-Loire qui compte de nombreuses communes du PAH entre Cluny et Tournus, de Elisabeth Chevau, Vice-Présidente de la communauté de communes entre Saône et Grosne, de Dominique Maurice, Vice-Président de la communauté de communes Sud Côte Chalonnaise, en charge du tourisme, de Alain Jandot, maire de la commune de Germagny. Il remercie ce dernier pour la mise à disposition de la grande et très fonctionnelle salle communale, puis lui donne la parole pour la présentation de sa commune.

Cécile Untermaier, députée, intervient ensuite. Elle souligne que l’Assemblée Générale de la FAPPAH 2019 se déroule sur une commune située en dehors de sa circonscription, mais qu’elle a tenu à y participer pour marquer une nouvelle fois son soutien avec les initiatives et les actions du PAH et des associations adhérentes à la FAPPAH.

_

Christophe Branche, aborde ensuite les points de l’ordre du jour :

I – Approbation du compte-rendu de l’Assemblée Générale du 6 avril 2018 qui a été diffusé aux associations adhérentes ainsi qu’aux partenaires de la FAPPAH.
Compte-rendu approuvé à l’unanimité.

II – Rapport moral 2018 présenté par Christophe Branche :

Résumé des activités 2018 :

  • La 6ème rencontre « Au Gui l’An Neuf », qui s’est déroulée le 19 janvier 2018 au Foyer Rural de PRETY, a réuni plus de 100 membres de nos associations partenaires ainsi que des représentants du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus et du CAUE. Elle a été l’occasion d’échanges fructueux. L’accueil et la soirée ont été parfaitement organisés par la municipalité ainsi que par les associations Préty Patrimoine de Pays et Lacrost présidées par Didier Badet et Jérôme Henry. Avant le début de la réunion, à 17h30, les participants ont bénéficié d’une visite commentée du superbe Lavoir de la Montre, témoignage éclatant des réussites dues à la volonté et au travail des associations aux côtés des communes.
  • L’Assemblée Générale s’est tenue le 6 avril 2018 à la salle communale de Cruzille grâce à l’accueil de la municipalité et des membres de l’association Cruzille Patrimoine. La réunion a été précédée de la visite du four à pain communal rénové en 2017. La Présidente de la communauté de communes Mâconnais-Tournugeois, Catherine Gabrelle, ainsi que le Président du PAH entre Cluny et Tournus, Pierre-Michel Delpeuch, ont participé à cette assemblée qui a réuni des représentants de 32 associations adhérentes à la FAPPAH.
  • La sortie-découverte du 10 juin 2018 a réuni plus de 100 participants autour du thème : sur les pas de Michel Bouillot dans le Verdunois et en Bresse du Nord, avec de belles étapes :
      • Église d’Allerey-sur-Saône, visite commentée par Jean-Paul Diconne, maire de la commune ; cette église a fait l’objet d’un travail remarquable de rénovation qui a permis de sauvegarder les belles peintures de Claude Lebault (1665-1726) ;
      • Églises d’Ecuelles et de Terrans avec les peintures murales de Michel Bouillot. Le groupe a été accueilli par Jérôme Morin, Président de l’Association Écuelles, Mémoire et Patrimoine et par Mme Jaillet, maire de la commune de Pierre-de-Bresse à Terrans, avec la présence de deux habitants qui avaient posé pour Michel Bouillot en 1965, date de la peinture murale de l’église de Terrans représentant une résurrection.
      • Au cours de cette journée, la présentation à la presse de la brochure FAPPAH « sur les pas de Michel Bouillot » a eu lieu au château de Pierre-de-Bresse, suivie d’une visite de l’Écomusée sous la conduite d’Annie Bleton-Ruget, Vice-Présidente de l’Écomusée.
  • En 2018, la FAPPAH a participé à 6 assemblées générales des associations adhérentes ainsi qu’à des réunions des associations partenaires.

Le Président met au vote l’approbation du rapport moral : 0 opposition, 0 abstention,
Le rapport moral est approuvé à l’unanimité.

III – Rapport Financier

Jacques Trémeau, trésorier de la FAPPAH présente et commente le bilan financier 2018, dont il ressort un solde en banque positif au 31 décembre 2018 (3 258,77€). Il précise que les associations adhérentes, au nombre de 51 en 2018, ont alimenté le budget à hauteur de 1 020 € par leur cotisation de 20 €, dont une payée sur 2019. La FAPPAH est par ailleurs adhérentes de partenaires institutionnels auxquelles elle verse une cotisation (REMPART, Patrimoine Environnement).

Au budget 2018, les comptes de la vente des brochures réalisées par la mission itinérance et vendues à 5 € par la FAPPAH. Pour la brochure Itinérance autour des doyennés clunisiens et du Ban Sacré éditée en 2016, solde positif de 2 178,98 € au 31/12/2018, pour la brochure Sur les Pas de Michel Bouillot éditée en 2018, solde encore négatif de 458,69 €au 31/12/2018, mais de belles perspectives de vente en 2019.

Le Président :

  • met au vote l’approbation du rapport financier 2018. 0 opposition, 0 abstention. Ce rapport est approuvé à l’unanimité.
  • Propose le maintien de la cotisation à 20 € en 2019. Montant approuvé.

IV – Renouvellement par tiers du Conseil d’Administration :

Le mandat de trois ans est échu pour les administrateurs élus ou réélus en 2016 et toujours présents au bureau.

Titulaires : Dominique ATKIN-DESBROSSE, Frédéric FAUCHER, Jacques TRÉMEAU, Christiane MARSON.

Il y a lieu de pourvoir au remplacement de Jean-Paul Hulin, également réélu en 2016.

Suppléant : Jacques RAPPAPORT.

Lors du Conseil d’administration du 18 avril 2019, Dominique Atkin-Desbrosse, Frédéric Faucher, Jacques Trémeau, Christiane Marson ainsi que Jacques Rappaport ont confirmé qu’ils se représentent pour un renouvellement de mandat ;

À ce même conseil, Josiane Gaubert, s’est porté candidate en remplacement de Jean-Paul Hulin. Josiane Gaubert est membre de plusieurs associations adhérentes. Elle a collaboré de façon très active aux travaux de la mission itinérance. Au sein de l’équipe des administrateurs FAPPAH, elle a accepté d’assurer la tâche de suivi de la diffusion et des ventes des deux brochures éditées par la FAPPAH, en remplacement de Jean-Paul Hulin.

Christophe Branche soumet au vote de l’AG 2019, la réélection de Dominique Atkin-Desbrosse, Frédéric Faucher, Jacques Trémeau, Christiane Marson (titulaires), Jacques Rappaport (suppléant) et l’élection de Josiane Gaubert.

Opposition, 0 abstention, votes favorables à l’unanimité sur l’ensemble des noms.

À l’issue de ces votes, Christophe Branche prend la parole pour se féliciter de l’arrivée de Josiane Gaubert dans l’équipe des administrateurs de la FAPPAH et la remercie pour cet engagement. Ses remerciements vont également vers ceux qui viennent d’être élus en renouvellement de mandat.

Il souligne que la FAPPAH recherche de nouveaux administrateurs pour compléter l’équipe actuelle et lance un appel aux membres des associations adhérentes. À tout moment de l’année, les volontaires sont les bienvenus.

V- Actualité de la FAPPAH

  • La Sortie découverte 2019 n’aura pas lieu en juin comme les autres années, mais devrait se dérouler à l’automne. Sera proposée une visite découverte autour du patrimoine industriel. Christophe Branche annonce que des informations seront données ultérieurement sur cette journée qui se déroulera en septembre ou octobre 2019.
  • La parole est ensuite donnée à Annie Bleton-Ruget qui décrit le PowerPoint de présentation de la FAPPAH réalisé par la mission communication. Ce document visuel présente successivement la carte du P.A.H, les objectifs de la FAPPAH, les liens avec la Fondation du Patrimoine, les associations adhérentes à la FAPPAH, dont certaines se situent dans des communautés de communes extérieures au PAH.
    Annie Bleton-Ruget souligne que cet outil visuel et pédagogique est présenté par les administrateurs FAPPAH lorsqu’ils se rendent aux assemblées générales des associations membres dont ils sont les correspondants. Elle incite les adhérents à l’utiliser en cas de besoin, s’agissant d’un document de communication simple d’utilisation.
    Christophe Branche complète cette présentation en évoquant le site internet de la FAPPAH, fappah.fr. Celui-ci a été rénové en 2018 par la mission communication dans l’objectif de simplifier son organisation et d’en faciliter l’utilisation par les adhérents et partenaires de la FAPPAH. Ce site peut constituer une vitrine pour les associations, notamment avec son onglet calendrier qui permet l’affichage de toutes les activités. Il invite à sa consultation régulière.
  • Les actions réalisées par les associations adhérentes après la publication de la brochure de 85 pages éditée en 2018 par la FAPPAH « sur les pas de Michel Bouillot, 6 circuits à découvrir en Bourgogne du Sud ».
    Une présentation faite par Christiane Marson de la mission communication évoque, photos à l’appui, les sorties organisées :

     

      • le 1er juillet 2018 par les associations Lugny Patrimoine et Patrimoine d’Azé : A la découverte du Haut-Mâconnais, sur les pas de Michel Bouillot, randonnée pédestre guidée de 20 km avec commentaires patrimoniaux sur le parcours ;
      • le 28 avril 2019, par l’association Les Amis de Michel Bouillot : Sur les pas de Michel Bouillot en Clunisois, on ne voit bien qu’à pied, randonnée pédestre guidée sur le patrimoine de 8 km, avec des lectures de paysages et des haltes commentées ;
      • le 4 mai 2019 par les associations : Sauvegarde de Saint-Clément-sur-Guye, Sauvegarde de Sigy-le-Châtel et Renouveau de Saint-Hippolyte, sur les pas de Michel Bouillot au Sud de la côte Chalonnaise, circuit guidé de 30 km en covoiturage avec des visites à pied.
        Christophe Branche salue ces belles initiatives réalisées par les associations sous l’égide de la FAPPAH. Ces différentes initiatives témoignent de la réactivité et de la capacité des associations à mettre en valeur un patrimoine commun.
  • La parole est ensuite donnée à Loriane Gouaille, animatrice du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus qui transmet les excuses de Pierre-Michel Delpeuch, Président du PAH, empêché, et ses remerciements pour les nombreuses interactions PAH/FAPPAH, synergie précieuse dans le contexte du renouvellement du label.
    Le constat partagé par les différents acteurs de terrain (PAH, offices du Tourisme, associations..) de la qualité exceptionnelle de notre patrimoine invite à mener des actions pour en assurer l’animation.
    La proposition du P.A.H est de travailler chaque année sur un thème fédérateur avec l’appui de financements du Ministère de la Culture (DRAC).
    Parmi les propositions de thèmes, celui des ponts a été unanimement retenu par le PAH et la FAPPAH. En première approche, ce thème très porteur devrait permettre de fédérer les actions de tous les partenaires en vue de la réalisation d’animations de types concerts, randonnées, etc. La méthode de travail retenue sera présentée dans le dossier de renouvellement du P.A.H.
  • Intervention de Martine Petrini-Poli, responsable de la mission Itinérances de la FAPPAH : depuis le conseil d’administration du 18 avril, la FAPPAH a avancé sur l’exploration de ce thème des ponts. Martine Petrini-Poli remercie Loriane Gouaille pour l’impulsion donnée à cette action et souligne que ce sujet, retenu d’un commun accord entre le PAH et la FAPPAH, s’avère très fédérateur et pourra à l’évidence constituer le thème de la prochaine brochure FAPPAH.
    Elle présente un projet de cadrage avec la carte hydraulique de la Saône-et-Loire, la Saône et ses nombreux affluents, quelques photos de ponts, du petit pont en pierre aux grands ouvrages de franchissement de la Saône construits aux 18ème et 19ème siècles par des architectes et ingénieurs tels qu’Émiliand Gauthey ou Gustave Eiffel.
    Selon la méthodologie habituelle, le travail de préparation de la brochure sera fait en concertation étroite avec les associations partenaires. Une fiche leur sera envoyée par mail en vue de remonter les informations sur les ponts relevant de leur territoire et le cas échéant, de transmettre des photos hautes définitions de ces ouvrages.
  • Présentation du projet Paysage-Bocage entrepris à la Chapelle-sous-Brancion, par Danielle Gilardon, Présidente de l’Association Culture et Patrimoine et Robert De Backer, administrateur FAPPAH, membre de l’Association ;
    Cette action ambitieuse est issue du constat que, si le paysage de la Chapelle-sous- Brancion est beau –un atout majeur pour Brancion-, il est cependant différent de celui des cartes postales éditées au début du 20ème siècle. Il y avait alors des haies de bocage et de peupliers qui donnaient une verticalité et un rythme tout à fait marqué. Le but du projet consiste à « restaurer » le paysage actuel en alliant considérations esthétiques (harmonie, beauté) et écologiques (protection de la biodiversité, diagnostics des haies, des arbres, chemins etc.. ) Le projet concerne les arbres et le bocage.
    Les intervenants présentent le déroulé des actions conduites en lien avec le PAH, la mairie, l’ONF, la chambre d’agriculture, les acteurs de Natura 2000, le CAUE.
    Ils exposent aussi les démarches successives engagées dans cet objectif : élaboration d’une cartographie du paysage très détaillée avec le découpage du territoire communal en 6 mini-paysages, courriers du maire à chaque propriétaire et exploitant pour annoncer le projet. Celui-ci devra se développer en intégrant les contraintes des exploitants. Il donnera lieu à la recherche de financements par les partenaires publics. Un stagiaire sera recruté afin de faire un diagnostic portant sur les arbres et les haies, gestion de la communication etc.

VI – Questions et interventions diverses :

  • Annie Bleton-Ruget, Présidente du groupe Patrimoines 71 présente les actions conduites en 2019 pour marquer les 50 ans de la revue crée en 1959 par Fernand Nicolas :
      • 21/22 septembre exposition sur le thème « des bibliothèques dans des lieux patrimoniaux » à la bibliothèque départementale à Charnay-les-Mâcon ;
      • Courant septembre, mise en ligne sur le site internet des Archives Départementales de la collection numérisée de la revue Images de Saône-et-Loire ;
      • dimanche 6 octobre, sortie d’automne à Saint-Gengoux-le-National et Saint-Boil
      • mi-octobre, sortie d’un numéro anniversaire spécial.
  • Actualité de la Fédération de Pierres Dorées :
    M. Robert Braymand, qui en est le secrétaire présente la Fédération Patrimoine des Pierres Dorées, fondée en 2015, qui regroupe aujourd’hui 23 associations patrimoniales villageoises. La Fédération travaille en lien avec la communauté de commune, à la constitution d’un dossier pour l’obtention du label Pays d’Art et d’Histoire. Elle a pour objectif d’entretenir des relations avec d’autres fédérations patrimoniales, régionales ou nationales.
    Sa présence à l’AG de la FAPPAH, saluée par son président Christophe Branche, se situe dans ce double contexte.
  • Une annonce de l’Office du Tourisme Mâconnais-Tournugeois :
    Le Vice-président de l’Office qui assiste à notre assemblée prend la parole pour rappeler le très riche programme des manifestations prévues à Tournus pour le millénaire de l’abbaye ;
    Parmi celles-ci, le concert du Quatuor Elmire, le samedi 12 juillet à 20h30 dans le cloître de l’abbaye Saint-Philibert. Il informe les participants à l’AG FAPPAH que des places à prix réduit seront réservées aux membres de leurs associations et les incite à réagir rapidement.
  • Le représentant de l’association des Amis de Saint-Martin de Laives intervient pour signaler que les deux belles statues retrouvées lors des fouilles de l’église romane seront exposées au millénaire de Tournus.
  • Jean Guillaume, architecte et ancien délégué 71 de la Fondation du Patrimoine prend la parole pour évoquer les chantiers REMPART.
    REMPART est né il y a 50 ans, avec en Bourgogne un premier chantier au Prieuré du Puley. À l’été 2019 se dérouleront deux chantiers, organisés l’un à Saint-Hippolyte, sur la deuxième quinzaine de juillet, l’autre à Bissy-sur-Fley du 4 au 19 août ; Il invite les participants à passer sur les chantiers qui sont organisés par deux association membres de la FAPPAH, Le Renouveau de Saint-Hippolyte et Renaissance du château Pontus de Tyard.

_

À l’issue des questions diverses, Christophe Branche, Président de la FAPPAH déclare close l’Assemblée Générale 2019.

Il se félicite de la nombreuse participation, souligne la densité et la qualité des interventions. La variété des thèmes abordés par les intervenants à la rubrique des questions diverses témoigne de la belle dynamique des interactions dans les domaines patrimoniaux. La FAPPAH s’attachera à développer cet élan.

Il remercie à nouveau les élus et leurs représentants venus assister à la réunion, la communauté de communes Sud-Côte-Chalonnaise, les mairies de Bissy-sur-Fley et de Germagny ainsi que l’association Renaissance du Château Pontus de Tyard.

Le verre de l’amitié qui termine la soirée à la salle Belle Vue de Germagny, se déroule dans une atmosphère très conviviale propice à de nombreux échanges.

Christophe BRANCHE                                                                Monique PIROU
Président                                                                                  bureau/ Secrétariat

Dossiers pédagogiques du PAH

Le Pays d’Art et d’Histoire, avec ses partenaires (communes, offices de tourisme, associations,…), réalise pour les enseignants des dossiers pédagogiques pour préparer les visites organisées sur le territoire. Ils sont facilement téléchargeables par internet:

https://www.pahclunytournus.fr/ressources-pedagogiques

Le dernier dossier paru concerne la ville de Saint-Gengoux-le-National:

 

Publications du CGSL

Cercle Généalogique de Saône et Loire – CGSL –

– page en cours de modification (CM) –

Aider les chercheurs à réaliser leur généalogie et plus généralement à reconstituer l’histoire de leur famille

Dépouiller les registres paroissiaux, d’état civil et les archives de notaires puis les diffuser notamment sur notre site internet

CERCLE GÉNÉALOGIQUE DE SAÔNE-ET-LOIRE
78 Rue des Épinoches
71000 MÂCON
Claude VAUTHIER, président
Tél : 03.85.38.95.51
E-Mail : contact@cgsl.fr
Site Internet : www.cgsl.fr
www.facebook.com/cgsl71

Le Cercle Généalogique de Saône-et-Loire a principalement pour objet :
– d’entreprendre toutes recherches généalogiques, d’histoire sociale, régionale et familiale,
– d’organiser la formation et le perfectionnement de ses adhérents dans ces disciplines,
– de diffuser par tout moyen utile les résultats de ses travaux et ceux de ses adhérents,
– d’établir un échange constant avec les autres centres généalogiques, de participer aux actions entreprises aux échelons nationaux et internationaux pour développer et coordonner la recherche généalogique.

QUELQUES-UNES DE NOS ACTIVITÉS EN 2019

– Participation à la commémoration du 150ième anniversaire de la mort de Lamartine avec la diffusion de l’arbre généalogique du poète sous forme de « roll-up » en mairie, à la médiathèque et au musée des Ursulines à Mâcon.

– Notre assemblée générale à Chalon-sur-Saône en avril :


– Comme les précédentes années, participation au forum des associations « 1,2,3 Mâcon » en septembre :

D’AUTRES ACTIVITÉS PLUS ANCIENNES :

– En novembre 2018 participation aux commémorations de la fin de la Grande Guerre avec une exposition à l’Espace Carnot de Mâcon, présentant des documents familiaux et des arbres généalogiques de plusieurs « Poilus » :

Association de sauvegarde et de mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye

Sauvegarde et mise en valeur du patrimoine : menhirs, cimetière mérovingien, église romane, tour, habitat, moulin à vent.

ASSOCIATION DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR DE SAINT-CLEMENT-SUR-GUYE  – 2 rue de Corcelles Le Bourg 71460 SAINT-CLEMENT sur GUYE
Georges FOUCHET, président – 06 87 79 41 58
asso.sauvegarde.st.clement@gmail.com
www.stclement-patrimoine.org/

Restauration de cadoles, croix de chemins, puits, stages pierres sèches, conférences-projections, concerts, expositions, balades guidées, édition de brochures, cartes postales avec dessins de Michel Bouillot et bibliothèque de prêt. Projet : restauration du moulin à vent « Billebaud ».

Les habitants du village de Saint-Clément-sur-Guye, de l’ancien canton de Mont-Saint-Vincent et du département de Saône-et-Loire connaissent bien l’Association créée le 29 février 1976 et qui a été agréée d’Éducation Populaire dès 1978 et agréée d’Urbanisme et d’Environnement en 1980.
Ils se souviennent que ses initiatives lui ont souvent conféré  un rôle de précurseur dans l’étude, la restauration et l’animation du patrimoine.
En effet, lorsque la restauration de la petite maison de l’Association a été entreprise en 1977 grâce à des bénévoles, le chantier de Saint-Clément était le seul en Saône-et-Loire qui n’était pas consacré à une église ou à un château. L’habitat rural ne suscitait encore que peu d’intérêt.

la petite maison de l’Association, les deux menhirs

Les réalisations de l’association : restauration de cadoles, croix de chemins, puits, stages pierres sèches, conférences-projections, concerts, expositions, balades guidées, édition de brochures, cartes postales avec dessins de Michel Bouillot et bibliothèque de prêt.

la restauration d’une cadole

Projet : restauration du moulin à vent « Billebaud » :

Lire un article extrait de la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 183 : Sauvetage de la cadole du chemin des moulins à St Clement sur Guye
Reportage sur la restauration d’une autre cadole, au cours d’un stage animé par les « Laviers-muraillers de Bourgogne » : vivre-a-chalon.com/lire_Patrimoine-architectural-_-Ils-restaurent-une-cadole-a-St-Clement-Sur-Guye …
Rendez-vous à Saint Clément sur Guye : Animation mai septembre 2019

La commune de Saint-Clément-sur-Guye et son riche patrimoine

dessins de Michel Bouillot

En Bourgogne, au centre du département de Saône-et-Loire, la commune de Saint-Clément-sur-Guye se situe aux confins du Charolais, du Clunisois et de la Côte chalonnaise.
La colline de Saint-Clément, qui constitue l’extrémité sud-ouest de la Côte chalonnaise, domine la vallée de la Guye, rivière qui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne traverse pas le territoire communal mais s’écoule à quelques mètres de sa limite occidentale (altitude : 230 m).
A une altitude de 30 mètres moins élevée que le sommet dit « La Carraponne » culminant à 437 m, s’est établi le bourg qui domine lui-même le hameau de Corcelles, situé sur le versant ouest de la colline (altitude : 340 m environ).
Au pied de la colline, vers le sud-est, se répartissent le hameau de la Grenouille et les écarts appelés en Bourges, le Plain, les Chaumes, la Plâtrière et l’Effondrée…. lire la suite à l’adresse http://www.stclement-patrimoine.org/patrimoine_st-clement.htm

Voir aussi : Saint-Clément-sur-Guye à travers les cartes postales anciennes :
https://www.stclement-patrimoine.org/cartes_postales_st-clement.htm
Lire également « La colline de Saint-Clément-sur-Guye des origines à nos jours. – L’évolution d’un terroir de Saône-et-Loire » par Gérard Ferrière :
http://www.stclement-patrimoine.org/colline_de_St_Clement.htm

.

Inventaire des ponts sur le territoire de la FAPPAH (29/05/2019)

Dans le cadre d’un projet commun entre le PAH et la FAPPAH concernant les ponts du territoire, voici une fiche à remplir et à envoyer à la responsable Mission Itinérances de la FAPPAH : Martine Petrini-Poli à l’adresse martinepetrini@orange.fr

INVENTAIRE DES PONTS SUR LE TERRITOIRE DE LA FAPPAH
NOM de l’Association de la FAPPAH :
NOM de l’œuvre architecturale : Pont de … sur… affluent de …
PHOTO
Lieu et adresse du pont :
Historique :
Période de construction :
Nom du maître d’œuvre :
Fonction du pont :
Matériaux, techniques de mise en œuvre :
Dimensions et/ou organisation spatiale :
Caractéristiques architecturales : arches, piliers…

Pour imprimer la fiche : FICHE-PONT du territoire de la FAPPAH

Sur les pas de Michel Bouillot : on ne voit bien qu’à pied

L’association les « Amis de Michel Bouillot » de Mazille a proposé une balade pédestre « Sur les pas de Michel Bouillot en Clunisois »  le dimanche 28 avril 2019.

Au départ du parking de l’église St Blaise de Mazille, à 9h30, 25 personnes sont parties, très motivées, malgré la pluie qui arrivait, pour un parcours de 8 kms.

Le doyenné clunisien de Mazille surplombant le Bourg

Passage dans les rues du vieux Mazille et devant la stèle de Michel Bouillot, érigée en 2018

Un rappel de l’émission diffusée le 16 mars sur France 3 : « Michel Bouillot, la mémoire des maisons paysannes bourguignonnes » .
Cliquer pour revoir l’émission : sur francetvinfo.fr

Un bassin circulaire

Le groupe, sous la pluie, a rejoint Marie-Aude Poisson, qui a présenté les peintures de Michel Bouillot dans l’église de Sainte Cécile.

Là, la pluie redoublant, 6 personnes n’ont pas continué. A Vaux, joli hameau de Jalogny, les participants ont pu se réchauffer et manger à l’abri chez Simone et Pierre. Cela a permis au groupe de reprendre des forces.
Toujours à Vaux, arrêt devant l’ancien marécage restauré en  mare écologique.  Pierre Danière a expliqué le suivi de cet endroit très bucolique qui était prévu initialement pour le pique-nique.

Dans la chapelle de Vaux se trouve un vitrail dessiné par Michel Bouillot.

Au hameau des Varennes, passage devant la maison où Michel Bouillot a vécu ; la rue traversant le hameau porte désormais son nom.

Puis une halte au grand domaine de Charly,  afin d’admirer des beaux exemples de patrimoine bâti, et de connaître les anciennes coutumes venues du nord de l’Europe du tilleul à danser, planté dans le parc il y a 10 ans.

La balade s’est terminée par la visite de l’église saint Blaise de Mazille, ainsi que le cimetière où repose Michel Bouillot, et Jacques Bourgeois a fait le commentaire sur l’église romane et ses derniers travaux.

La Clôture de cette journée vers 17h par le verre de l’amitié offert par les « Amis de Michel Bouillot » a permis de se rassembler sous un soleil timide .

Tout le monde a été ravi de cette balade où l’on a pu voir du beau patrimoine bâti et de beaux paysages chers à Michel Bouillot, malgré le temps peu clément.

Sur les pas de Michel Bouillot : au sud de la Côte chalonnaise

Sous l’égide de la FAPPAH, samedi 4 mai 2019, les trois associations « Sauvegarde et mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye » , « Sauvegarde du patrimoine de Sigy-le-Châtel » et « Le Renouveau de Saint-Hippolyte » ont organisé un circuit de 30 km en covoiturage « Sur les pas de Michel Bouillot », inspiré du livret édité par la FAPPAH, avec visite à pied de différents sites, commentaires patrimoniaux sur le parcours.

Malgré des prévisions météo pessimistes, près d’une centaine de participants prennent le départ à 9h, depuis la mairie de Saint-Clément-sur-Guye.

 

 

Michel Bouillot fut membre d’honneur de l’association de Saint-Clément-sur-Guye, pour laquelle il a réalisé de nombreux dessins.

 

Les participants se dirigent tout d’abord vers l’église romane des Xème et XIIème siècles. Ils admirent les murs en opus spicatum, les modillons, le clocher fortifié, puis pénètrent dans l’église où madame Laurence BLONDAUX, conservatrice-restauratrice, commente la restauration des peintures murales.
Départ pour la suite de la visite, avec les commentaires de monsieur Georges FOUCHET, président de l’association de Saint-Clément-sur-Guye.

Sur le chemin des Moulins, arrêt devant une tour dessinée par l’artiste, puis devant la Croix Poulin.

Le groupe s’arrête devant le moulin à vent Billebaud, propriété de l’association, où monsieur Etienne RICHARD expose le projet de transformation du moulin en observatoire astronomique. Par contre, le temps manque pour prolonger l’itinéraire jusqu’à la cadole restaurée par l’association.


Retour vers le Bourg et visite de la petite maison de l’association.

La promenade se poursuit dans le village, avec des arrêts devant plusieurs maisons dessinées par Michel Bouillot, visite d’une grange-étable d’une maison restaurée, puis descente vers la table d’orientation et enfin vers la fontaine et le lavoir avec les bandes témoins de joints et d’enduits à la chaux.

 


Retour au parking à l’entrée du village, répartition dans les voitures pour un covoiturage et départ vers l’Effondrée.

L’EFFONDRÉE (commune de Saint-Clément-sur-Guye)

 

Le nom « l’Effondrée »  proviendrait du latin fundus : fond de vallée marécageux, fondrières.
Le groupe est reçu par la propriétaire.

 

L’ancienne ferme-château de l’Effondrée ouvre exceptionnellement ses portes pour une visite guidée.

Le château est la propriété de particuliers qui le réhabilitent petit à petit.

De gros travaux ont déjà été entrepris, notamment la restauration de la chapelle et du corps de logis.

La cour intérieure et les dépendances ont été réaménagées.

Au premier plan, l’ancien four à pain. L’un des projets restant à accomplir est la mise en place d’un pont-levis.

BURZY

 

Ci-contre un dessin de Michel Bouillot de l’église et la cure de Burzy.

 

Le groupe se dirige le long de l’étang, pour un meilleur point de vue sur l’ancien presbytère, puis visite l’église Sainte Foy, construite fin XIème, début XIIème, ancien prieuré de l’abbaye de Cluny.

 

SAINT-HURUGE

À Saint-Huruge, le groupe est accueilli par monsieur le maire Louis TRUCHOT et par Sophie AVENAS, présidente de l‘Association de Sauvegarde de l’Église de Saint-Huruge, elle aussi membre de la FAPPAH (fappah.fr/sauvegarde-de-leglise-de-saint-huruge)

Les participants se réfugient dans l’église Saint Eusèbe pour se mettre à l’abri de la première averse de la journée. Sophie AVENAS commente les travaux de restauration effectués, les fouilles préventives qui ont permis de découvrir des sarcophages et squelettes moyenâgeux.
L’église romane s’est vu adjoindre deux chapelles de style gothique flamboyant, l’une du XVème siècle avec un retable baroque du XVIIème et l’autre du XIXème.

L’ouverture du parc du château de Saint-Huruge, initialement prévue au programme, n’étant pas possible au grand regret des participants, lecture est faite d’un résumé de la vie d’une célébrité locale : le « marquis de Saint-Huruge », « Généralissime des sans-culottes » (1738-1801), personnage rocambolesque et sanguinaire.

 

Pique-nique tiré du sac


Pour le pique-nique tiré du sac à Sigy-le-Châtel, la manifestation est victime de son succès : la capacité d’accueil (60 places) de la salle communale est largement dépassée; les membres de l’association de Sigy-le-Châtel, à grands renforts de tables et de bancs, aident les participants à se répartir entre la salle communale, la petite salle du conseil et les extérieurs. Le pique-nique se conclut par un café offert par l’association « Sauvegarde du patrimoine de Sigy-le-Châtel ».

 

SIGY-LE-CHÂTEL


La visite de Sigy-le-Châtel commence par l’église Saint-Symphorien, en haut de la butte qui fait face au château.

Ci-contre, un dessin de Michel Bouillot représentant l’église et le château, vus depuis le hameau de Hautecour.

 

Martine PETRINI-POLI, administrateur de la FAPPAH et responsable de la « Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs » qui recense  plus de 600 églises sur le diocèse d’Autun,  commente l’histoire et les détails architecturaux de l’église.
La nef de l’église est romane, le chœur et le clocher ont été reconstruits au XIXème siècle : de l’ancien prieuré Saint-Nicolas, dépendant de Perrecy-les-Forges, il ne reste que les nefs de la chapelle et quelques chapiteaux. L’église menaçant ruine, une restauration importante, à l’initiative de l’association, a été réalisée à partir de 1975.

La visite se poursuit sous la houlette de Jean-Claude PARIS, président de l’association « Sauvegarde du patrimoine de Sigy-le-Châtel ». Le village est classé site protégé depuis 1982 et possède beaucoup de belles maisons vigneronnes, dont certaines dessinées par Michel Bouillot, en particulier la maison Monnier, ci-contre.

Les caves de la maison Monnier sont exceptionnellement ouvertes pour découvrir l’impressionnante série de maquettes d’églises réalisées par monsieur Marcel Monnier, décédé en avril 2019.

 

SAINT-YTHAIRE

 

À Saint-Ythaire, le groupe est accueilli par madame la maire Murielle GAUDILILLERE et par Alain LECHAT, membre de l’association « PAYS » (Préservation de l’Authenticité de Saint-Ythaire ), également membre de la FAPPAH (fappah.fr/preservation-de-lauthenticite-de-saint-ythaire-pays)

L’église néogothique Saint Barthélémy a conservé un clocher roman.

La météo, plutôt clémente jusqu’alors, se dégrade, il fait froid et de grosses averses commencent à se déclencher. Malgré la pluie, guidés par Alain LECHAT, les participants reprennent leurs voitures pour découvrir les charmantes maisons du hameau de Montagny,

  dessinées par Michel Bouillot.

 

La visite se poursuit dans le hameau de Vaux, où les participants peuvent admirer la maison  ci-contre,  dont les propriétaires ont spécialement ouvert les grilles à la demande d’Alain, notre guide.

 

 

CURTIL-SOUS-BURNAND

L’église Saint-Pierre de Burnand, outre ses caractéristiques d’église romane, possède la particularité d’accueillir un autel peint par Michel Bouillot, destiné initialement à l’église de Saint-Clément-sur-Guye.

BURNAND

À Burnand, le groupe est accueilli, pour une visite de l’église Saint Nizier, par deux membres de l’Association de Défense de l’Environnement et du Patrimoine (ADEP) de Burnand : messieurs Marc LIENARD et Maurice CHAUVET,
L’église romane, datée du XIème siècle, présente deux couches de peintures superposées, du XIIème et du XVème siècles, découvertes lors de travaux de rénovation et restaurées lors d’un chantier Rempart.

 

 

 

Le mot « Burnand » serait dérivé d’un mot celtique « Burna » désignant le trou, la source. De nombreuses sources sont en effet présentes sur le territoire de la commune.
Une source captée est située en contrebas de l’église, accessible par un escalier en pierre.

 

 

Retour à Saint-Clément-sur-Guye

 

De retour à Saint-Clément pour le verre de l’amitié, le groupe s’est réduit à une quarantaine de personnes, bon nombre ayant été dissuadées par le froid et la pluie.
(Quelques rares flocons de neige ont même été aperçus au moment de rejoindre la salle communale…)

 

Un grand merci à tous les participants et à tous les bénévoles qui ont contribué à la réussite de cette journée !

Pour plus d’information sur les trois associations organisatrices, consulter :

fappah.fr/saint-clement-sur-guye
fappah.fr/association-de-sauvegarde-de-sigy-le-chatel
fappah.fr/le-renouveau-de-saint-hippolyte

Annuaire imprimable de la FAPPAH – avril 2019

Préservation de l’Authenticité de Saint-Ythaire – PAYS

Préserver l’authenticité et le patrimoine du village de Saint-Ythaire; respecter sa richesse agricole et l’équilibre environnemental entre le bourg et les hameaux.

PRÉSERVATION DE L’AUTHENTICITÉ DE SAINT-YTHAIRE – P.A.Y.S
Montagny 71460 SAINT-YTHAIRE
Hugues POULACHON, président – 06 89 21 08 70
contact courriel : Alain LECHAT alain.lechat@nordnet.fr

Enquête auprès des habitants, participation au PLU, inventaire des cadoles. Projet : enquête sur les ruines de Montenard.

L’association P.A.Y.S. est née en 2005

de l’opposition à l’implantation de « cabanes » sur un terrain à Montagny, hameau de Saint-Ythaire, qui était dépourvu de toute valeur agronomique et que son propriétaire voulait valoriser autrement .
Ces cabanes, préfabriquées en bois, avec couverture en shingle et posées sur une dalle béton auraient été placées à l’entrée du hameau  à l’entrée d’un virage.
Après une longue campagne et de nombreux débats  le Conseil Municipal a rejeté le projet à bulletins secrets, par une voix d’écart .

L’association a, en 2008 , établi un questionnaire – enquête sur « vivre à St Ythaire » -, qui abordait, outre les aspects architecturaux et patrimoniaux, les sujets qui touchent le quotidien des habitants : eau, électricité, internet, voirie, transports, vie en commun etc
Le dépouillement de ce questionnaire, qui a montré l’attachement de la population au petit patrimoine architectural , à l’aspect préservé du Bourg et des hameaux , a été restitué à la population et fourni à la municipalité .

En 2010, après avoir demandé au maire de participer aux travaux de la commission PLU , l’association a publié un document d’une vingtaine de pages donnant sa position sur ce que devrait contenir le projet de PLU de St Ythaire .
Après de nombreuses péripéties et notamment un changement de municipalité et une évolution des directives ministérielles, le PLU qui va bientôt être soumis à l’enquête publique n’est pas si éloigné de celui-ci.

L’association a également pris position contre un projet éolien très préoccupant car beaucoup trop proche du village, implanté en partie entre Bierre et le Bourg et/ou surplombant Montagny à une distance des habitations vraisemblablement illégale. La communauté de communes a refusé de voter le projet compte tenu de l’opposition des habitants, la suite du même projet a été soumise à la population de Burnand, qui l’a refusé  le promoteur a abandonné.

Projets

L’association a réalisé un inventaire des cadoles de Montagny ( position GPS , photos ) et réhabilité l’une d’entre elles avec l’accord du propriétaire et va continuer sur les autres hameaux .
Avec quelques membres du Conseil Municipal actuel, l’association est intéressée par les ruines de Montenard et souhaite mener une enquête sur la fonction (signal ?) et plus généralement l’histoire de ce bâtiment proche de Saint-Ythaire qui a  été en grande partie utilisé comme carrière .

Saint-Ythaire

Une vue depuis Saint-Ythaire

La population (215 habitants) est répartie principalement sur 4 lieux de vie : le Bourg et les hameaux de Bierre, Vaux et Montagny. Les lieux-dit Morlay, Les Genièvres, le Brouillard ne comptent que quelques maisons .
Les maisons se situent entre 270 et 330 m d’altitude et le point culminant de la commune, « le Chassignot « , point géodésique situé à 413m, est agrémenté d’une table d’orientation qui permet de repérer les éléments d’un panorama remarquable .

Le village et ses hameaux recèlent de nombreux éléments d’un petit patrimoine architectural ( lavoirs, croix de chemins, puits, fours, pompes et auges, cadoles ), et de nombreuses maisons paysannes à galerie typiques de la région.

Un peu d’histoire :

Selon des recherches sur l’histoire du village aux Archives Départementales, Saint-Ythaire aurait changé 22 fois de nom entre l’an 862 et 1845 !….. Parmi ces noms :

Sancto Eptadio en 1030 ;
Sancti Hilarii en 1513 ;
Saint Eustade en 1757 ;
Monteynard en 1793 ;
Saint-Ythaire depuis 1845.

À l’époque gallo-romaine :

( selon l’ouvrage de M l’abbé Chaume « Les anciens domaines gallo-romains de la région Bourguignonne ») la commune de Saint-Ythaire offre cette curieuse particularité de posséder les vestiges de trois centres successifs :

  • Bierre (Baiodurum), le village gaulois ;
  • Montagny (Montaniacus), la villa gallo-romaine ;
  • « Mont-Aynard », qui ne subsiste plus qu’à l’état de lieu-dit, et dont le vocable ecclésiastique (Sanclus Eustadius *) se trouve appliqué, par un curieux phénomène, à l’agglomération moderne, l’actuel village de Saint-Ythaire.

Outre Bierre, la villa Montaniacus avait pour dépendances Vaux (Vallis), Besanceuil (Besansnacus ) et sans doute Angoin (Engoenum, villa Engoniacus).

(*) saint Eustade paraît être le premier abbé de Saint-Bénigne de Dijon mort en odeur de sainteté vers 550

Au XVIIIe siècle :

D’après le ‘Nouvel état général de 1781’, la paroisse de Saint-Ythaire comprenait  Angoin (paroisse de Besanceuil), Bierre, Besanceuil (annexe de Saint-Ythaire), le Brouillard, Monteynard, les Bois, Montagny, Morlais et Vaux.
En 1789, Angoin dépendait alternativement, deux ans de la paroisse de Salornay-sur-Guye et un an de la paroisse de Besanceuil, annexe de Saint-Ythaire.

Au XIXe siècle :

En 1867, le hameau de Besanceuil, qui appartenait jusque là à la commune de Saint-Ythaire, fut rattaché à Bonnay.

Quelques autres éléments remarquables à Saint-Ythaire :

  • Le Brouillard (anciennement Le Bruillat) – cf bulletin de la SEHN de 2003 – METZINGER M-H p 51/60 St Ythaire La tour du brouillard – La grande maison –
  • Maison seigneuriale à tourelle, XVIIe siècle
  • le ‘Vieux château’, ancienne tour de Montenard (Monteynard, Mont-Aynard)
  • l’église paroissiale Saint Barthélémy, avec un clocher roman : www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Saint-Ythaire.pdf
  • la table d’orientation de Chassignot – panorama   – point d’observation et de comptage de migrations d’oiseaux (Bondrée apivore, cigogne noire, etc.)
  • la traditionnelle Fête des Jonquilles sur le plateau de La Roche, fin février /début mars (buvette, gauffres, etc.)

Documentation Maisons Paysannes de Saône-et-Loire

Revue n°211 mars 2019 – Maisons Paysannes de France

Eté/Hiver dans la maison ancienne

Comment avoir chaud en hiver ? Comment se protéger des canicules ? Comment économiser les énergies pour préserver notre planète commune et rendre cette maison confortable ? Comment bien vivre en toute saison dans ma belle maison ancienne ? Un numéro MPF pour vous aider à répondre à toutes ses questions

 

 

Depuis 50 ans, Maisons Paysannes de France édite une revue trimestrielle

pour transmettre ses connaissances sur la richesse et la diversité de l’architecture rurale.
Elle délivre conseils et techniques de restauration, fait découvrir la richesse de nos patrimoines de pays et sensibilise à la préservation de nos paysages, apporte des informations sur des constructions contemporaines respectueuses de leur environnement et sur des actions d’aménagement durable de territoires. Elle s’ouvre également à des chantiers expérimentaux, aux techniques issues d’autres cultures et aux technologies nouvelles pouvant améliorer des procédés naturels.

Chaque parution est l’occasion de présenter :

  • La diversité des architectures de pays
  • Des exemples de réalisations
  • Des notes techniques de construction
  • Un point sur les matériaux et les innovations
  • Des conseils d’entretien ou d’aménagement respectueux de ce qui existe.

http://www.maisons-paysannes.org/actions/la-revue/


 

Le magazine VMF n° 284 – février 2019

Jardins n°284 – février 2019

Comme tous les ans au printemps, le magazine VMF dédié au patrimoine bâti, à l’architecture et aux jardins, vous présente son dossier spécial Jardins.

 

Depuis 1959, l’association édite le magazine VMF

dans le but de faire découvrir la diversité du patrimoine en France. Avec six numéros par an édités dont un spécial « jardins », ils proposent chacun un dossier de 60 pages portant sur le patrimoine d’une région ou d’une ville en France. L’association promeut les richesses locales de la France et se fait le relais des débats de l’actualité, ou encore des actions menées pour le patrimoine. Enfin, elle donne la parole aux artisans, architectes, propriétaires, militants associatifs ou élus qui s’investissent dans la protection et l’animation du patrimoine.
Voir les anciens numéros : http://www.vmfpatrimoine.org/boutique/les-anciens-numeros/

Laviers & Muraillers de Bourgogne

Promotion des métiers de la pierre.

LAVIERS & MURAILLERS DE BOURGOGNE
rue de la Riclaine – 71240 NANTON
Martin MURIOT – 06 88 14 70 66
contact@laviers-muraillers-bourgogne.fr
http://www.laviers-muraillers-bourgogne.fr
https://www.facebook.com/laviers.muraillers.bourgogne/

Informations sur les couvertures en laves, murs de pierres sèches, pavages, taille de pierres, organisation de stages, bulletin d’information.

L’association « Laviers & Muraillers de Bourgogne » a pour objet la promotion des métiers de la pierre (maçonnerie à pierre sèche, couverture de laves, taille de pierre). Elle est constituée de professionnels passionnés.

Le lavier est l’artisan qui réalise des couvertures d’édifices avec des pierres plates, les lauzes, appelées « laves » en Bourgogne :  couverture de laves – lauzes
Le murailler est l’artisan qui réalise des murs de pierre sèche, c’est à dire, sans avoir recours à un mortier liant. La solidité des ouvrages est garantie par une méthode constructive rigoureuse : murs de pierre sèche

L’association apporte des conseils techniques pour l’étude et la réalisation d’ouvrages (murs de pierre sèche, toitures en laves, taille de pierre) :

montage d’un mur de pierre sèche

Elle organise des stages de formation, des évènements dédiés à la sensibilisation et à la promotion des métiers de la pierre  (expositions, démonstration, balade-lecture du paysage, conférences-débats, colloques) :

stage de formation initiale mur de pierre auprès des habitants de la communauté de communes Haute Seille-Jura

stage de formation initiale mur de pierre sèche au lycée de l’horticulture et du paysage de Tournus

Les Laviers & Muraillers éditent une revue trimestrielle « Pierres qui roulent« , consultable en ligne ou sur abonnement, voir http://laviers-muraillers-bourgogne.fr/actualite

La pierre sèche au patrimoine immatériel de l’humanité :

Le mercredi 28 novembre 2018, l’UNESCO a inscrit « l’art de la construction en pierre sèche : les savoir-faire et la technique », sur la liste du patrimoine immatériel mondial : site de l’Unesco
Cette candidature transnationale avait été portée par la Société scientifique internationale pour l’étude pluridisciplinaire de la pierre sèche : SPS
Communiqué du ministère de la culture français : communiqué de presse .
Célébration en présence du ministère de la culture et de l’ambassadeur auprès de l’Unesco : célébration

Une Fédération nationale :

L’association est membre de la Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche (FFPPS)
www.professionnels-pierre-seche.com

Mission Stéphane Bern – 2ème édition

L’année dernière, grâce à la mission confiée par le Président de la République à Stéphane Bern, le patrimoine est redevenu une grande cause populaire. Un succès qui permet aujourd’hui le lancement de la 2ème édition de la Mission Stéphane Bern.

Pour mémoire, l’an dernier, 4 projets avaient été retenus en Saône-et-Loire :

  • le puits Hottinger à Epinac
  • les lavoirs de Péronne
  • l’écurie du château de Chaumont-Laguiche à Saint-Bonnet de Joux
  • la maison dite Sévigné à Bourbon Lancy

Tout un chacun, qu’il soit propriétaire, organisme de soutien ou grand public, a la possibilité de signaler un site en péril. Pour cela, une plateforme a été ouverte à l’adresse suivante : www.missionbern.fr/signaler-un-site.
Vous avez jusqu’au 28 février pour contribuer au recensement du patrimoine en danger que vous souhaiter voir restaurer. Faites porter votre voix !

Burgy Patrimoine

Participer à la sauvegarde, la valorisation, l’entretien du patrimoine de la commune de Burgy et aider à la mise en œuvre de ces objectifs.

BURGY PATRIMOINE
Mairie, rue du bourg, Cidex 314 -71260 BURGY
Marie-Rose GEOFFROY, présidente
03 85 33 26 34
association@burgy-patrimoine.fr
http://burgy-patrimoine.fr/

Rénovation de l’église de Burgy.

L’association a été créée en 2016, pour relayer l’action de la commune auprès des personnes intéressées par la rénovation de l’église.

photos F Mouron – JSL

Les subventions obtenues par la commune ne couvrant pas la totalité des travaux, une convention de mécénat a été ouverte avec la Fondation du patrimoine. Cela a fait l’objet d’une opération tripartite entre la mairie, l’association Burgy Patrimoine et la Fondation du Patrimoine

Une réunion de chantier


Le toit en cours de réparation et l’intérieur de l’église (murs et voûte de pierre débarrassés de leur enduit de ciment)

Les travaux ont démarré en 2017 et se sont terminés en 2018, pour remanier le toit en laves, reprendre la maçonnerie extérieure et piquer des enduits intérieurs afin d’assainir le bâtiment.

Autres activités de l’association :

Depuis 2017, l’association ouvre l’église et organise des visites à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

Une exposition de photos anciennes des alentours a été organisée en 2017 à la salle communale de Burgy.

Le site internet de l’association permet de découvrir des photos, des cartes postales de Burgy et de la pépinière Letourneau, dont voici quelques extraits :

   

L’église de Burgy

L’église romane Saint-Jean-Baptiste, classée MH, est perchée sur la « montagne du Belvédère », à 400m d’altitude à environ 1.5 km du village. Du sommet de cette colline s’ouvre un large panorama sur la vallée de la Saône et les monts du Jura.

L’église date du XIe, début du XIIe siècle et a été remaniée à l’époque gothique et au XIXe siècle.
Il s’agit d’une petite église rurale, d’aspect massif, construite en pierres rosées, son toit est recouvert de laves. L’intérieur présente une nef couverte par une charpente apparente, le sol est revêtu de dalles intégrant des pierres tombales. La nef est ornée d’une statue de Saint Jean Baptiste portant l’agneau, dans le chœur on note la présence d’une piscine liturgique murée.

Pour plus d’information sur l’église :
www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Burgy.pdf

Un petit village à flanc de coteau

Burgy est un village viticole de 117 habitants, qui domine les collines et vignobles de la région de Lugny

Dans une niche aménagée dans le mur extérieur d’une maison qui borde la rue principale du bourg, on découvre une Pietà ou Vierge de Pitié, en pierre du début du XVIe siècle, inscrite aux Monuments Historiques en 1932 (Pour plus d’information : La pieta de Burgy) :

La commune possède une mairie-école bâtie sur les plans de l’architecte Dulac, voir
site www.ecomusee-creusot-montceau Burgy :

Une anecdote : la pépinière Letourneau et la naissance du crémant de Bourgogne

C’est une histoire bien originale que celle la maison Letourneau à Burgy : dans les années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, elle fut l’une des toutes premières de Bourgogne à produire et à commercialiser du vin effervescent, dénommé mousseux, et devenu « crémant de Bourgogne » par la suite.
En effet, un œnologue champenois, à l’occasion de la livraison de greffes de chardonnay, pinot noir et pinot meunier en Champagne, proposa de vinifier deux pièces de vins bourguignons avec la méthode champenoise. C’est ainsi que 1952 – après la prise de mousse du millésime précédent– marque la première année de commercialisation en bouteilles de ces « mousseux ».

Cherche lithos : voyages pittoresques de 1825 par Taylor et Nodier

Dans le cadre du Millénaire de l’abbaye de Tournus, le lycée de Tournus, le musée Greuze et le PAH vont proposer une exposition imaginée par des lycéens de 2nde. Elle permettra d’exposer des lithographies représentant Tournus au milieu du XIXe siècle, issues des Voyages pittoresques de 1825 par Taylor et Nodier.

Malheureusement, les collections du musée Greuze ne sont pas inépuisables et il nous manque encore actuellement 4 lithographies pour que l’exposition soit complète.

(Les lithographies, encadrées ou non, seraient prêtées pour la durée de l’exposition du millénaire de l’abbaye de Tournus qui se tiendra entre mi-mars et mi-novembre de cette année.)

Je lance donc une bouteille à la mer auprès des adhérents de la FAPPAH qui pourront peut-être nous aider !

Loriane Gouaille
Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus
03.85.27.03.30 | pahclunytournus@yahoo.fr

Offre de stage

Le Pays d’Art et d’Histoire est à la recherche d’un stagiaire pour 3 mois, entre mars et mai 2019.

 

OBJECTIF PRINCIPAL DE LA MISSION : Le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus souhaite poursuivre sa collection de dossiers pédagogiques des principaux sites patrimoniaux recevant du public scolaire avec la rédaction en 2019 de deux nouveaux dossiers : la cité médiévale de Saint-Gengoux-le-National et l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze de Tournus.

PROFIL RECHERCHE : Licence 3e année, Master I ou II dans les domaines du Patrimoine, de l’Histoire, de l’Histoire de l’art, de la Valorisation et de la Médiation.

Merci d’adresser votre candidature au plus tard le 1er février 2019.

Pour plus de détails, consulter l’offre de stage : 2019 Stage activités pédagogiques

Calendrier 2019 de CHÂTEAU-PATRIMOINE

Pour les fêtes de fin d’année offrez-vous un beau cadeau… !
Le calendrier 2019 de CHÂTEAU-PATRIMOINE

Il est disponible au prix de 20 €, de dimension (21 /30) , illustré par les 16 plus beaux clichés sélectionnés par les votes du public pour le Concours Photo 2018  sur le thème « Les arbres remarquables de Château ».

 Vous pouvez retirer ce calendrier directement à la Mairie de CHÂTEAU en semaine le lundi ou le vendredi, ou le commander directement, en renvoyant le coupon ci-après avec un  chèque libellé à l’attention de Château-Patrimoine, à l’adresse de la mairie (avant le 30 décembre) :
Château commande calendrier 2019

Focus sous l’objectif de Tremplin Homme et Patrimoine

Entre Cluny et Tournus – le pays PAYSAGE –

 

Volume 1 : « Contempler »
Édité par le Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus.

 

 

 

Ce livre, conçu par le Président du P.A.H., Pierre-Michel Delpeuch, présente, sous une thématique clairement structurée, les magnifiques photos qu’il a réalisées ainsi que celles de deux talentueux photographes locaux.

18,50€ – Disponible à la vente dans les offices de tourisme et les librairies du territoire :
– Office du Tourisme de Cluny
– Office du Tourisme de Tournus
– Librairie Cahiers Lamartine à Cluny
– Librairie l’Échappée Belle à Cluny
– Librairie les Arcades à Tournus
– Château de Brancion*
– Grottes d’Azé
– Mairie de La Chapelle-sous-Brancion
– Art et Objet à Chapaize
– Maison de la Presse à Saint Gengoux-Le-National
– Librairies Gibert et Develay à Chalon sur Saône
– Restaurant Chez l’oncle Jules à Cormatin.

 

Laissez-vous conter Salornay-sur-Guye et la vallée de la Gande

Éditée en 2018 dans la collection « Laissez-vous conter les villages » du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus, cette brochure décrit le village de Salornay sur Guye et trois villages de la vallée de la Gande : La Vineuse-sur-Frégande, Saint-André-le-Désert et Saint-Vincent-des-Prés,  à travers leurs paysages, leur histoire, leur patrimoine bâti, leurs saveurs et leurs savoir-faire.

La brochure comprend, outre la présentation des villages, les portraits de personnalités : le botaniste Emile Chateau et Lucie Aubrac.

Cette brochure est disponible dans les Offices de Tourisme du territoire du PAH et à la mairie de Salornay. Pour consulter la brochure en format .pdf : sur le site du PAH

Site de la commune de Salornay : www.salornay-sur-guye.fr