Au Gui l’An Neuf 2020

La 8ème rencontre « Au Gui l’An Neuf » de la Fédération des Associations Partenaires du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus (FAPPAH) s’est déroulée le vendredi 24 janvier 2020 à la salle des fêtes de la commune de MASSILLY. Comme en 2019, cette rencontre a été organisée conjointement avec le Pays d’Art et d’Histoire Cluny-Tournus Sud Bourgogne (PAH).

À l’ouverture de la séance à 18h, les participants à la rencontre Au Gui l’An Neuf 2020 sont au nombre de 94. Le PAH est représenté par son Président Pierre-Michel Delpeuch ainsi que l’animatrice territoriale Loriane Gouaille. Plusieurs élus, membres du PAH, sont également présents. Pour la FAPPAH, 24 associations adhérentes et partenaires sont représentées.

 

Christophe Branche et Pierre-Michel Delpeuch ouvrent la séance en remerciant les participants ainsi que M. Alain de Javel, maire de Massilly qui a permis la tenue de l’assemblée dans la salle communale.

Ce dernier est ensuite invité à présenter sa commune. Massilly compte 372 habitants et sa superficie est de 550 ha. Placée à équidistance de Cluny, Cormatin et Salornay-sur-Guye, Massilly est une commune rurale et industrielle. Sur la commune est implanté un bar tabac, Point Poste et Française des Jeux ainsi qu’un parking de covoiturage. La commune est attachée à la sauvegarde de son patrimoine et veille à la préservation de sa zone naturelle sensible de 5 ha. Sur la commune est implantée l’usine d’emballage métallique alimentaire et industriel qui compte plusieurs centaines de salariés et 1 600 sur les cinq continents. M. de Javel retrace la belle épopée industrielle de cette société qui trouve son origine en 1911 lorsque le fondateur, Robert Bindschedler, achète un vieux moulin qui avait appartenu à l’abbaye de Cluny, pour y développer, après la première guerre mondiale, la transformation du fer blanc pour fabriquer des articles ménagers.

Christophe Branche donne ensuite la parole à Giselle Pey-Regad, Présidente de l’Association Lournand Notre Patrimoine, et l’invite à présenter ses activités. Gisèlle Pey-Regad souligne que la commune de Lournand, toute proche de Massilly est le siège de 2 associations adhérentes à la FAPPAH, Castrum Lordo grâce à l’action de laquelle, les ruines du château des moines de Cluny ont pu être dégagées et mises en valeur,  et Lournand Notre Patrimoine. Cette dernière a été créée en 1993 et a mobilisé les habitants autour du bâti communal : 5 lavoirs, fontaines, croix, église, chapelle de Collonge, murgers. Son action a été soutenue par Michel Bouillot entre 1994 et 2000. Mme Pey-Regad présente une série de photos qui illustre ses propos. A noter une activité innovante : La Soupe des Chefs, édition 2019 qui est une action caritative en faveur du Centre Georges François Leclerc de Dijon.

Une tradition bien établie veut que les nouvelles associations adhérentes se présentent à l’occasion des assemblées de la FAPPAH. En ce 24 janvier 2020, la FAPPAH accueille le cercle Généalogique de Saône-et-Loire. (CGSL)

Cette association, dont le siège est à Macon, est présidée par M. Claude Vauthier. Le correspondant pour la FAPPAH est Roland Bourquin. Christophe Branche lui donne la parole pour présenter son association aux participants à la réunion du Gui l’An Neuf 2020, ce qu’il fait avec, à l’appui, un diaporama.

Le cercle généalogique 71 est une association départementale créée en 1977 qui a connu une croissance forte et consacre une grande part de son activité au dépouillement, réalise des fascicules d’inventaires chronologiques des actes d’état civil des communes, dont un exemplaire est remis à chacune d’elles. Les bases de données recueillies sont consultable par les adhérents sur le site de l’association. Le CGSL produit une revue trimestrielle « Nos ancêtres et nous » avec la Côte d’Or et l’Yonne.

Roland Bourquin souligne que l’étude des minutes notariales est primordiale pour l’histoire des familles et aussi du bâti, ce qui induit un lien pertinent avec les objectifs des associations de préservation du patrimoine.

Il signale également que les membres du Cercle Généalogiques peuvent intervenir sur demande auprès d’autres associations ou de bibliothèques pour des animations ou initiations à la recherche généalogique.

 

La parole est ensuite donnée à Jean Duriaud de la Société des Amis des Arts et des Sciences de Tournus (SAAST) qui, au moyen d’un diaporama évoque les nombreuses activités qui ont eu lieu à l’occasion de millénaire de la consécration de l’abbaye de Tournus, éditions, ateliers, rencontres. 2019 a été également l’année du centenaire de la mort de Jean Martin historien, archéologue et chef d’entreprise qui fut un des fondateurs de la SAAST. Jean Duriaud anime le GRAT qui est la section archéologique de la SAAST. Il en évoque les activités en 2019, telles que l’organisation d’un colloque en partenariat avec le CIER, l’animation de séquences tournées vers la sensibilité des jeunes à l’archéologie et informe de la publication de la Carte archéologique de la Gaule avec deux volumes pour la Saône-et-Loire.

Son propos souligne que le patrimoine archéologique, omniprésent, est en grand danger car méconnu et dispersé. L’archéologie préventive qui pourrait le protéger n’est pas traitée à la hauteur des enjeux. Des pratiques utilisées par des particuliers peu avertis, comme, par exemple l’utilisation de détecteurs de métaux, pour extraire les seuls objets métalliques, sont tout à fait préjudiciables à ce patrimoine souvent enfoui.

Jean Duriaud précise que la SAAST est prête à épauler les associations qui voudraient s’engager dans un recensement.

Il est pris note de cette proposition tout à fait intéressante.

 

Intervention de Jean Pirou, Président de l’Association de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Prieuré du Puley pour annoncer, au moyen d’un diaporama, les animations qui auront lieu les 15, 16 et 17 mai prochains pour marquer les 50 ans de l’Association, en collaboration avec la fédération Rempart Bourgogne-Franche-Comté. Concert de l’ensemble La Ciaccona, le vendredi 15 mai à 20H00 en l’église de Saint-Micaud dont dépend Le Puley, avec, au programme Conversation italiennes ou Les compositeurs italiens et les cours européennes. Le samedi à 14H00, ouverture d’e l’exposition Le Prieuré révélé et le dimanche diverses visites sur des sites ayant bénéficié de l’aide des bénévoles de Rempart (le château Tyard de Bissy-sur-Fley, La Chapelle-Villard, Rosey, son église, son bourg, et dans l’après-midi le doyenné de Saint-Hippolyte.

La tribune est ensuite ouverte au Président du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus, Pierre-Michel Delpeuch.

Après avoir remercié les élus partenaires du PAH de leur présence à la rencontre de Massilly, Pierre-Michel Delpeuch rappelle que le dossier constitué pour le renouvellement du PAH a été validé par le ministère de la Culture pour une nouvelle période de 10 ans de 2019 à 2029.

Ce renouvellement s’accompagne d’un élargissement du périmètre avec l’adhésions des communes de Bissy-sur-Fley, Chiddes, Culles-les-Roches, Étrigny, La Guiche, Joncy, Saint-Clément-sur-Guye, Saint-Marcelin-de-Cray, Saint-Martin-de-Salencey, Saint-Martin-du-Tartre, Saint-Martin-La-Patrouille, Saint-Maurice-des-Champs, Sercy, Vaux-en-Pré. Les propos du président sont illustrés par des cartes et photos présentés sur écran.

Pierre-Michel Delpeuch se félicite de cette extension qui va fédérer des énergies nouvelles et induire des ressources supplémentaires (abondement des subventions de la DRAC et des communautés de communes). La gouvernance du PAH est un challenge qui doit prendre en compte la caractéristique d’un périmètre étendu sur plusieurs communautés de communes et de nombreuses communes. Cette configuration induit la nécessité d’un travail permanent de coordination et d’animation de l’ensemble des composantes.

Jean-Paul Guerriaud, maire d’Étrigny (481 habitants et 1822 ha.), qui a rejoint le PAH tout récemment est invité à présenter sa commune. L’élu précise que le ralliement au PAH répond à un souhait de renforcer et de soutenir les actions en faveur de la protection du patrimoine existant sur Étrigny et ses hameaux. Ce patrimoine est important ainsi qu’en témoigne le montage photographique qu’il présente : château de Balleure, Tallant, sur le hameau de Champlieu, beau lavoir et église romane, Veneuze, église et son clocher, l’école avec son lavoir et impluvium.

Pierre-Michel Delpeuch poursuit son propos avec un point sur l’avancement du tryptique des volumes intitulés « les essentiels du Pays d’Art et d’Histoire ».

Le tome I « 1-Contempler » a été largement diffusé, ce dont il y a lieu de se féliciter ;

Le tome II,  « 2- Raconter. Les essentiels du PAH » sera un livre accordéon présentant des parcours en 100 coups de cœur en recto, le verso donnant les clés pour « comprendre le patrimoine ». Pierre-Michel Delpeuch en présente la maquette à l’assemblée ; Ce tome est en cours d’achèvement.

Le tome III s’intitulera « 3-Découvrir. Parcours en 100 coups de cœur » sera un livre coup de cœur de photos légendées ;

Ces 3 tomes seront disponibles à la vente à la saison d’été.

Pierre-Michel Delpeuch évoque ensuite l’important travail réalisé conjointement par la FAPPAH et le PAH pour la préparation d’un fascicule présentant des itinéraires de promenade sur le thème des ponts.

Il rappelle que le guide de mise en valeur du petit patrimoine, support pour la réussite d’une opération de sauvegarde du petit patrimoine, est à disposition sur le site du PAH et termine son propos en invitant les participants à des échanges lors du buffet dînatoire qui suivra.

Christophe Branche reprend la parole pour féliciter le PAH et saluer le travail accompli par Pierre-Michel Delpeuch et Loriane Gouaille pour le renouvellement du label et l’extension du périmètre qui témoignent de la forte vitalité de la structure. La FAPPAH est bien sûr accompagnante de cette étape.

Il invite les associations adhérentes à consulter sans retenue le site de la FAPPAH (fappah.fr) et rappelle l’organisation pratique retenue par la FAPPAH pour les liens avec les associations adhérentes. Chacune d’entre elle peut s’adresser à son éditeur pour les demandes liées à l’utilisation du site et à son correspondant pour toutes les questions et informations relatives à la vie de l’association. Le correspondant a pour mission de participer aux assemblées générales des associations dont le suivi relève de lui.

La brochure sur les ponts issue du partenariat FAPPAH/PAH fera l’objet d’une présentation dans l’année et pour finir, le Président précise la date fixée pour l’Assemblée Générale de la FAPPAH, le vendredi 12 juin 2020, en invitant tous les participants à y venir nombreux.

Comme le veut la tradition des ces rencontres hivernales, la soirée se poursuit autour d’un buffet dînatoire commandé chez un traiteur local, dans un climat de convivialité et d’échanges unanimement apprécié par les nombreux participants.