Archives de l’auteur : Franck Spielmann

Burgy Patrimoine

Participer à la sauvegarde, la valorisation, l’entretien du patrimoine de la commune de Burgy et aider à la mise en œuvre de ces objectifs.

BURGY PATRIMOINE
Mairie, rue du bourg, Cidex 314 -71260 BURGY
Marie-Rose GEOFFROY, présidente
03 85 33 26 34
association@burgy-patrimoine.fr
http://burgy-patrimoine.fr/

Rénovation de l’église de Burgy.

L’association a été créée en 2016, pour relayer l’action de la commune auprès des personnes intéressées par la rénovation de l’église.

photos F Mouron – JSL

Les subventions obtenues par la commune ne couvrant pas la totalité des travaux, une convention de mécénat a été ouverte avec la Fondation du patrimoine. Cela a fait l’objet d’une opération tripartite entre la mairie, l’association Burgy Patrimoine et la Fondation du Patrimoine

Une réunion de chantier


Le toit en cours de réparation et l’intérieur de l’église (murs et voûte de pierre débarrassés de leur enduit de ciment)

Les travaux ont démarré en 2017 et se sont terminés en 2018, pour remanier le toit en laves, reprendre la maçonnerie extérieure et piquer des enduits intérieurs afin d’assainir le bâtiment.

Autres activités de l’association :

Depuis 2017, l’association ouvre l’église et organise des visites à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

Une exposition de photos anciennes des alentours a été organisée en 2017 à la salle communale de Burgy.

Le site internet de l’association permet de découvrir des photos, des cartes postales de Burgy et de la pépinière Letourneau, dont voici quelques extraits :

   

L’église de Burgy

L’église romane Saint-Jean-Baptiste, classée MH, est perchée sur la « montagne du Belvédère », à 400m d’altitude à environ 1.5 km du village. Du sommet de cette colline s’ouvre un large panorama sur la vallée de la Saône et les monts du Jura.

L’église date du XIe, début du XIIe siècle et a été remaniée à l’époque gothique et au XIXe siècle.
Il s’agit d’une petite église rurale, d’aspect massif, construite en pierres rosées, son toit est recouvert de laves. L’intérieur présente une nef couverte par une charpente apparente, le sol est revêtu de dalles intégrant des pierres tombales. La nef est ornée d’une statue de Saint Jean Baptiste portant l’agneau, dans le chœur on note la présence d’une piscine liturgique murée.

Pour plus d’information sur l’église :
www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Burgy.pdf

Un petit village à flanc de coteau

Burgy est un village viticole de 117 habitants, qui domine les collines et vignobles de la région de Lugny

Dans une niche aménagée dans le mur extérieur d’une maison qui borde la rue principale du bourg, on découvre une Pietà ou Vierge de Pitié, en pierre du début du XVIe siècle, inscrite aux Monuments Historiques en 1932 (Pour plus d’information : La pieta de Burgy) :

La commune possède une mairie-école bâtie sur les plans de l’architecte Dulac, voir
site www.ecomusee-creusot-montceau Burgy :

Une anecdote : la pépinière Letourneau et la naissance du crémant de Bourgogne

C’est une histoire bien originale que celle la maison Letourneau à Burgy : dans les années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, elle fut l’une des toutes premières de Bourgogne à produire et à commercialiser du vin effervescent, dénommé mousseux, et devenu « crémant de Bourgogne » par la suite.
En effet, un œnologue champenois, à l’occasion de la livraison de greffes de chardonnay, pinot noir et pinot meunier en Champagne, proposa de vinifier deux pièces de vins bourguignons avec la méthode champenoise. C’est ainsi que 1952 – après la prise de mousse du millésime précédent– marque la première année de commercialisation en bouteilles de ces « mousseux ».

Vallons Ensemble – Burgy

Maintenir et améliorer la qualité de vie ; protéger et valoriser l’environnement et le patrimoine ; favoriser la vie culturelle.

VALLONS ENSEMBLE
Le Bourg – cidex 0328 – 71260 BURGY
Aymeric MAISONHAUTE, président
03 85 33 20 29
vallonsensemble@gmail.com
http://vallonsensemble.free.fr

Information de la population et mobilisation contre un projet d’extension de la carrière de Lugny sur la commune de Burgy, balades, soirées rencontres, concert au profit de la restauration de l’église.

Le projet d’extension de la carrière :

Créée en 2009, l’association Vallons Ensemble s’est donnée pour première mission d’informer et de communiquer le maximum d’informations autour du projet d’extension de la carrière de Lugny sur la commune de Burgy, par la société Grosne Terrassement :

La carrière se situe sur le versant Ouest du Mont de la Péralle, dominant les Communes de Lugny, Burgy et Péronne, situé dans une Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique de type II, composé de grands ensembles naturels (vallées, plateaux, massifs forestiers, landes, …).
Malgré ce classement, le site accueille une carrière produisant des granulats qui alimentent en sable de granite la briqueterie de Pont-de-Vaux.

Vue aérienne du projet : en bleu clair la carrière de Lugny, en bleu foncé le terrain en location sur Burgy, en rouge la surface d’exploitation du projet de carrière de Grosne terrassement sur Burgy.

 

Pour plus de détails, voir le site de l’association :
documents http://vallonsensemble.free.fr/documents.html et dossier de presse.

Le patrimoine :

L’association organise des rencontres et manifestations pour faire connaître et valoriser le patrimoine local :

Balades-découvertes archéologiques entre l’église du belvédère et le mont de la Péralle, décoration du village par les habitants

Un petit village à flanc de coteau

Burgy est un village viticole de 117 habitants, qui domine les collines et vignobles de la région de Lugny

L’église romane Saint-Jean-Baptiste, classée MH, est perchée sur la montagne du Belvédère, à 400m d’altitude. Elle date du XIe XIIe siècle et a été remaniée à l’époque gothique et au XIXe siècle.


Pour plus d’information sur l’église : http://burgy-patrimoine.fr/ et
www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Burgy.pdf

Dans une niche aménagée dans le mur extérieur d’une maison qui borde la rue principale du bourg, on découvre une  Pietà ou Vierge de Pitié, en pierre du début du XVIe siècle, inscrite aux Monuments Historiques en 1932.
Pour plus d’information : La pieta de Burgy

Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Clesséen

Sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine clesséen, bâti et non bâti.

ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE CLESSÉEN
Cidex 528 route de Rousset – 71260 CLESSÉ
Michel MONZAIN, président – 03 85 23 07 91
mmonzain@wanadoo.fr
facebook Patrimoine Clessséen

Conserver, faire connaître et faire vivre le patrimoine matériel et immatériel du village: architecture, paysages et traditions.
En premier lieu, contribution à la rénovation des toitures de l’église Sainte-Marie du bourg.


Eglise Sainte Marie.

Édifiée au XIIème siècle, cette église a été fortement remaniée au XVème siècle à la suite des ravages de la guerre de Cent Ans. Cet édifice lumineux a conservé une haute nef, voûtée en cintre brisé. Son clocher, très décoré, a été considéré par Viollet-le-Duc, comme un modèle de clocher bourguignon.
L’ Association a officiellement vu le jour, suite à l’assemblée Générale du 22 juin 2015, faisant suite à une première réunion qui s’était tenue le 23 Mars 2015
Lors de l’Assemblée générale qui s’est tenue le 20 Juin 2016, les membres ont rappelé le but de cette Association : la protection et la mise en valeur du patrimoine bâti, religieux et laïc, et non bâti.

 http://www.clesse71.fr/fr/association/1/23783/association-sauvegarde-patrimoine-clessen

Une loterie au profit de l’Association a été organisée pendant le marché d’été en 2015. Monsieur Leroy, sculpteur installé à Clessé, a gravé en public un panneau de bois, spécialement dédié à cette opération.


Concert du quatuor Marmont et 1er concert de l’Association dans l’église de Clessé, par le groupe mâconnais Buxtehude , dirigé par Roland MENEGUZ .


Concert du Trio Crescendises 2017

Visite guidée.
Une souscription auprès de la fondation du patrimoine est ouverte jusqu’à la fin des travaux)

 https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-a-clesse

Mise en vente de la cuvée du patrimoine, opération de « produit/partage » avec la coopérative de Clessé et vente de gaufrettes Mâconnaises au printemps du cru Viré Clessé


Nettoyage annuel des 3 lavoirs municipaux

Organisation de deux jours d’hommage à Emile Violet :
Emile Violet, né à Clessé en 1877, mort à Mâcon en 1965, descendait d’une lignée de vignerons de Clessé. Il fut à la foi un vigneron et un érudit autodidacte, membre titulaire de l’Académie de Mâcon et auteur de nombreux ouvrages
Il a consacré son énergie à faire connaître la vie paysanne dans les villages du Mâconnais et les traditions qu’il voyait s’effacer peu à peu. Il s’est consacré également à la préservation du patrimoine bâti, public et privé.
Sa contribution à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine architectural et culturel de nos villages mérite l’hommage qui lui a été rendu les 3 et 4 décembre.
Le Conseil départemental de Saône-et-Loire, l’Académie de Mâcon, les Archives départementales de Saône-et-Loire ont été partenaires de cet événement organisé par l’Association pour la sauvegarde du patrimoine « clesséen » en collaboration avec la Municipalité de Clessé.


Exposition de costumes traditionnels                       Groupe folklorique    
Soupe paysanne et Conférence de J.P Sylla sur la société rurale en Mâconnais au temps d’Emile Violet.

Le mégalithe de Belange

Dans le but de mieux faire connaître les richesses parfois méconnues de Clessé, une équipe de l’association a réalisé le recensement des chemins communaux et des puits collectifs. Un état des lieux est maintenant disponible et un rendez vous avec la Municipalité a permis de faire le point et de discuter de l’utilisation qu’on pourrait en faire.

Ouverture d’un chemin de promenade au « Clos Chantôt »

CLESSÉ : L’ART ET L’ARTISANAT À L’HONNEUR

En 1990, la municipalité a ouvert dans le tinailler de la maison Guiochon, généreux donateur de son patrimoine à la commune de Clessé, une galerie d’exposition très connue dans la région « La mémoire de pierre »
De nombreux artistes viennent exposer leurs œuvres et de magnifiques maquettes des monuments de la région, en pierre de lave réalisées par Jean PIERRE y sont présentées en permanence.


Expositions d’artistes dans la salle « La mémoire de pierre »

pour plus d’information : http://www.clesse71.fr/fr/information/39523/musee-pressoir

Les Amis de Saint-Martin de Laives

Restauration de l’église de Saint-Martin de Laives.

LES AMIS DE SAINT-MARTIN DE LAIVES
3 rue de la Gare
71240 SENNECEY-LE-GRAND
Serge PERNOT, président – 06 08 68 95 89
saintmartindelaives@wanadoo.fr
http://www.saintmartindelaives.com

Électrification, restauration du clocher, du chœur, des dalles de la nef, des vitraux ; conférences, expositions.

C’est la belle histoire d’un groupe de bénévoles
amoureux des vieilles pierres et, en particulier, d’un bâtiment de notre patrimoine bourguignon. L’Église fut classée monument historique en 1903.

Créée en 1976 sous l’impulsion du Syndicat d’initiative de Sennecey le Grand (actuel Office de tourisme) par Léon Jacquemet, rotarien, l’Association entreprend la restauration de l’Église en liaison avec l’organisme des Monuments Historiques et les élus locaux.

1995 a vu la fin de la première tranche des travaux : réfection du clocher et du chœur, installation des vitraux. En l’An 2000, l’électrification du chœur fut effectuée.
La seconde tranche des travaux, programmée pour 2019, comportera la réfection totale de la toiture ; suivront la restauration de la nef puis celle des chapelles latérales.

Ces résultats sont obtenus par le travail et l’apport financier de plus d’une centaine d’adhérents, donateurs et bénévoles ainsi que le soutien financier du Club Rotary Chalon Bourgogne Niepce et le mécénat d’entreprises.

Le rôle de notre Association est également de faire connaître et apprécier le site de Saint Martin de Laives aux quelque 2.500 à 3.000 visiteurs annuels, lors de l’ouverture au public de l’édifice.

« Le Phare de la Bourgogne du Sud ».

Nous œuvrons afin que dans 1.000 ans, cette Église, construite en l’An Mil, continue de trôner au sommet de sa colline et que l’on continue de la nommer : « Le Phare de la Bourgogne du Sud ».

L’église Saint-Martin de Laives

Visites guidées et ouverture au public :
du 1er juin aux journées du patrimoine, dimanches et jours fériés, de 15 h à 18 h.
Pour les groupes et sur RDV, s’adresser à l’OT de Sennecey le Grand  – Tél. 03 85 44 82 54.

Visite virtuelle et guidée de l’église de Saint Martin de Laives :

www.saintmartindelaives.com/V1/visite_guidee.php

Le Mont Saint Martin – Villa de Monte

Les premières traces humaines sur le Mont Saint Martin remontent au néolithique (700 ans avant JC) : une station de pêcheurs découverte au 19éme siècle par Jean Louis Bazin. (…) Il représentait un lieu privilégié et stratégique pour les Eduens de l’époque gauloise, un oppidum aurait couronné le mont Cuny au sud ouest et le sommet du mont Saint Martin lui même. Les mêmes voient un temple druidique à l’emplacement de l’Eglise actuelle. César occupe la Gaule et l’endroit (…) est occupé par un castrum dont la garnison romaine surveillait les vallées de la Grosne et de la Saône.

…pour lire la suite : http://www.saintmartindelaives.com/V1/mont_saint_martin.php

Le Trésor de Saint Martin de Laives

En 1438, (…) Ayant été averti de l’approche des « écorcheurs » au début d’octobre de cette même année, l’abbé de la Ferté envoya, par un courrier à cheval, au Prieur de Laives l’ordre de prendre d’urgence toutes les précautions utiles en cas d’une attaque prochaine et surtout mettre à l’abri le trésor du couvent qui constituait en belle chasubles brodées d’or, de vases précieux et surtout d’un nombre respectable de sacs de beaux écus et d’argent, produits de la dîme.

… pour connaître la suite : http://www.saintmartindelaives.com/V1/legende.php

Les Amis du Patrimoine d’Étrigny

Sauvegarde et valorisation du patrimoine culturel mobilier et immobilier de la commune d’Etrigny.

LES AMIS DU PATRIMOINE D’ÉTRIGNY
Mairie – 71240 ÉTRIGNY
Michel AUBLANC, président
michelaublanc@orange.fr

Édition de documents sur l’histoire des lavoirs, des moulins, du château, pose de chéneaux sur l’église de Champlieu, restauration des lavoirs, éclairage de l’église, repas champêtre.



L’église d’Etrigny, construite à la fin du 18ème siècle suite à la vétusté de l’ancienne qui avait été interdite, sur la demande des habitants. D’après Courtépée, l’église d’Etrigny est l’une des plus belles et des plus décorées du diocèse dans les goûts de Saint Pierre de Chalon. Elle est placée sous le vocable de Saint Jean Baptiste.
L’association a réalisé l’éclairage de l’église d’Etrigny afin de la mettre en valeur la nuit et la faire rayonner, comme le disait D. Niepce, « sur toute la vallée de la Grosne »


Restauration de la fontaine de Taluchot


La réfection du lavoir de Champlieu situé sur le Grison est pratiquement terminée.
Les employés de la Commune ainsi que certains bénévoles de l’Association du Patrimoine ont fait un travail remarquable qui met en valeur cet ancien lavoir.

 

RICHESSE DU PASSÉ RÉCENT ET LOINTAIN D’ÉTRIGNY


Place de la bascule.               Lavoir et fontaine de Balleure.   http://www.mairie-etrigny

Le château de Balleure, propriété privée, ne se visite  pas. Il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Sur la Roche d’Aujoux, une plaque commémorative rappelle aux randonneurs que la Seconde Guerre mondiale a marqué l’histoire de la Saône-et-Loire. Les jeunes résistants, aidés par une partie de la population, avaient choisi la Roche D’Aujoux comme cachette privée jusqu’à la Libération de la région, le 4 septembre 1944

 

C’était la messe de minuit  à l ’église d ’Etrigny. Le seigneur de Balleure, grand chasseur, y assistait… Soudain il entendit les aboiements de sa meute, qui chassait dans les bois de la roche d ’Aujoux et il distingua la voie de son meilleur chien, Garelaut. Bien que ce fût le moment de l ’élévation, il sortit et rejoignit ses chiens qui poursuivaient un cerf magnifique. Ce fut une course folle qui dura toute la nuit et le jour suivant. Enfin au crépuscule le cerf s’arrêta au bord de l’abrupt de la roche d ’Aujoux… Le sire de Balleure, dans un dernier effort, fonça en avant… Mais d’un bond formidable le cerf s’élança et le chasseur mécréant le suivant, roula ainsi que toute sa meute du haut de la roche d’Aujoux… Le lendemain quand les gens du seigneur se mirent à sa recherche, ils ne retrouvèrent pas son corps mais, au pied du ravin, ils virent sur une pierre l’empreinte d’une large griffe. Ils signèrent dévotement et comprirent que le diable avait emporté leur maître en punition de son impiété. Et maintenant encore pendant les nuit d’hiver quand le « matenau » secoue la forêt, il n’est personne d’Etrigny ou de Veneuse qui n’ait entendu le cri répété mêlé aux aboiements d’un chien…. C’est le Fantôme du seigneur de Balleure qui revient chasser dans les bois d’Etrigny.

Ci-dessous, une collection exceptionnelle de 156 cartes postales anciennes d’Etrigny.

  http://www.mairie-etrigny.fr/cartes-postales

Association de Sauvegarde du patrimoine de Sigy-le-Chatel

Protection et sauvegarde du patrimoine historique et culturel de la commune en donnant la priorité à l’église; mise en valeur de ce patrimoine et organisation de manifestations visant à sa promotion.

ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DE SIGY-LE-CHATEL
Mairie – 71250 SIGY-le-CHATEL
Jean-Claude PARIS , président – 06 14 68 58 64
paris.jeanclaude@club-internet.fr                                                                               sauvegardedupatrimoinesigy@yahoo.com

Chantiers de restauration, pose de plaques de rues et de chemins, concerts, randonnées, rallyes, festival de théâtre, brocante.

L’association a été créée en 1974 pour aider la commune à trouver des fonds pour faire face à la sauvegarde de l’église Saint-Symphorien : il y avait urgence, car une clé de voute de l’église était tombée, menaçant l’effondrement de l’édifice.

De très gros travaux ont été réalisés à partir de 1975 : réfection de la voûte, l’arc doubleau, les contreforts extérieurs, et la réfection complète de la toiture qui était en laves et a été refaite en tuiles plates.

L’association veille à l’entretien de l’église et a réalisé des travaux sur le petit patrimoine du village :
– la réfection intérieure de l’église,
– restauration d’une statue en bois du XVII° siècle de Saint Symphorien, patron de l’église et du village,
– restauration de trois lavoirs,
– aidé à la restauration d’un four à pain,
– restauration des croix du village,
– entretien de la mémoire des « lieux-dits » par la pose de plaques de rues ou de chemins,
– remplacement du grand portail de l’église à l’identique avec l’ancien.

Pour mettre en valeur son patrimoine, l’association organise des expositions, concerts, brocantes, randonnées, etc.

Nos activités  en 2019

Le 14 avril, nous avons débuté l’année par le traditionnel nettoyage de l’Eglise

19 Avril, manifestation « Art et Pinard » au Château de la Motte, Sigy le Châtel.

4 mai, sous l’égide de la Fappah et en collaboration avec Le Renouveau de St Hippolyte, St Clément sur Guye, Sauvegarde du Patrimoine de Sigy, « à la découverte sur les pas de Michel Bouillot « .

10 et 13 Août « Pinard Polard » au Château de la Motte Sigy le chatel

Le 30 juin notre 2° foire aux vieux papiers

8 septembre Promenade artistique animée par la troupe LLE et Pépète lumière

 

 

 

L’église de Sigy, une histoire tourmentée :

L’église de Sigy-le-Châtel, datée du XIIe siècle, n’est pas classée aux Monuments Historiques. Elle est seulement “inscrite”, car elle a été remaniée et reconstruite en grande partie au début du XIXe siècle.

L’ancienne église paroissiale Saint-Symphorien de Sigy, aujourd’hui disparue, se trouvait hors du village, de l’autre côté de la Guye. Elle était inaccessible lors des inondations.
Au XVIIe siècle, les paroissiens la délaissèrent donc pour la chapelle du château qui dominait le village, aujourd’hui en ruines.


La chapelle se dressait au sud du château, hors de l’enceinte, dans l’actuel cimetière (source : CECAB)

À l’emplacement de l’actuelle église paroissiale de Sigy se trouvait, au Moyen-Âge, le prieuré Saint-Nicolas.
En 1740, par décision du diocèse, l’église du prieuré, désertée par les moines, devint église paroissiale sous le vocable de Saint-Symphorien.
Elle subit au fil des siècles des transformations et des détériorations, le clocher s’effondra en 1828. A partir de 1850, la commune entreprit des travaux et notamment la construction d’un nouveau chœur, d’un clocher et d’une sacristie qui donnent à l’église son visage actuel.

pour en savoir plus : www.pastourisme71.com/fiches_eglises_a_imprimer/Sigy_le_Chatel.pdf

Le patrimoine de Sigy

Le village de Sigy-le-Châtel est très marqué par la présence des ruines de l’ancien château féodal qui fait face à l’église :

Ce château est l’un des plus anciens du Mâconnais. Il était formé d’une grande enceinte irrégulière close d’épaisses courtines. L’entrée, au nord, vers le plateau, était flanquée de deux tours hémicylindriques de maçonnerie pleine.
Il ne subsiste plus que des pans de muraille, les bases de deux grosses tours circulaires percées d’archères-canonnières et, à l’extrémité occidentale, l’angle d’un bâtiment construit en moyen appareil auquel s’accroche une échauguette.
Le château, propriété privée, ne se visite pas.


le château

Autres éléments marquants du patrimoine de Sigy :

  un pigeonnier, qui reste à restaurer…

      Le lavoir du bourg

  • de belles maisons rurales à pigeonniers et galeries à colonnes de pierre ornent le village, en particulier la Maison Monnier, XVIIIe siècle, inscrite aux monuments historiques ;
  • le Moulin de Pras, daté de 1380, moulin à eau ;
  • les hameaux de Hautecour, de Corcelle et du Gué Gallet ajoutent à la beauté du village.