Archives de l’auteur : Nicole Pastoré

Société d’Études Historiques et Naturelles du pays de Grosne et Guye – SEHN

Réaliser et publier des études sur l’histoire régionale, le paysage, la faune et la flore, ainsi que la conservation et la valorisation du patrimoine local.

SEHN – Mairie – 71460 SAINT-GENGOUX-le-NATIONAL
Martin RAETHER, président
sehn71@wanadoo.fr
http://www.saint-gengoux.fr/assoc/sehn.htm

Organisation de conférences mensuelles, de promenades, édition d’un bulletin annuel, publications.

Créée en 1994, la SEHN réalise et publie des études sur l’histoire régionale, le paysage, la faune et la flore. Elle contribue à la conservation et à la valorisation du patrimoine local.

Pour cela, elle publie un « Bulletin annuel », distribué à ses adhérents, qui contient généralement une dizaine d’articles sur des sujets variés. Certains reprennent les thèmes des conférences mensuelles que la SEHN organise, et qui sont ouvertes à tous et gratuites.

Elle publie également des brochures, qui relatent des événements historiques locaux, mais abordent aussi des thèmes plus généraux. La liste actuelle des ouvrages disponibles est :

  • Histoire de Saint-Gengoul-le-Royal par Gérard Mignot 12 €
  • Histoire des métiers à Saint-Gengoux-le-Royal au Moyen Âge par Gérard Mignot  18 €
  • La langue de chez nous – Richesse du français et du patois (avec un CD) par Damien Boyaud et Paul Berthault 25 €
  • Métiers et boutiques à la fin du XIXe et au début du XXe siècle par Gérard Mignot 15 €
  • Les écoles de Saint-Gengoux-le-National au cours du temps et de l’histoire par Hélène Mondange 15 €
  • Saint-Gengoux-le-National – Les dates qui ont marqué l’histoire de la cité et de son site par Gérard Mignot 10 €
  • Voyage en Moyen Âge : Saint-Gengoux, Saint-Hippolyte, La Chapelle de Bragny, Malay, Sercy accompagné par Elisabeth Chevau 18 €
  • Mémoires jouvencelles – Témoignages recueillis par Yvette Gressard 15 €
  • Découverte de la Bourgogne méridionale protohistorique et romaine par la photo aérienne – de François Cognot 18 €

Parfois, les adhérents se retrouvent pour une « sortie » : visite d’un musée, d’un village, recherche des traces des voies romaines, ou observation de la flore.

Les adhérents sont prévenus personnellement, par e-mail, des conférences et sorties, elles paraissent sur le site de la FAPPAH, et sont aussi annoncées par affichage à Saint-Gengoux-le-National et dans quelques villages alentour.

 

Chaque samedi matin, une permanence est assurée, ouverte à tous, de 10 h à 11 h 30 au Foyer Rural, rue des Tanneries à Saint-Gengoux-le-National.

C’est l’occasion de conversations, de recherches collectives, de consultation des archives et de la bibliothèque.

 

 

Connaître les environs de Saint-Gengoux-le-National :

Gilles Valentin-Smith,  membre de la SEHN, est l’auteur d’un site qui propose de découvrir le petit patrimoine et les curiosités, dans un rayon de 6 à 7km autour de Saint-Gengoux, sous forme ludique, à travers des photos et des questions :
autour-de-saint-gengoux.e-monsite.com

Castrum Lordo

Préservation et mise en valeur du site du château de Lourdon.

CASTRUM LORDO
Mairie – 71250 LOURNAND
Dominique BÉRUARD, président 06 88 27 19 75
castrum.lordo@gmail.com
chateaudelourdon.fr

Campagnes d’études, ouverture du site au public à l’occasion des Journées du patrimoine, exploitation de vignes, visites guidées, animations, conférences.

L’association Castrum Lordo

Le site de Lourdon est longtemps resté à l’abandon, sévèrement gardé mais repérable puisque la façade Est, de la colline sur laquelle il se trouve, dévoile à la plaine de la Grosne, les restes d’un imposant jeu de paume. De nombreuses théories et légendes circulent encore aujourd’hui à son sujet, mais le site reste peu connu malgré ses liens étroits et sa proximité immédiate avec l’abbaye de Cluny.

Vue aérienne

L’association, constituée en 2012, réalise bénévolement, tout au long de l’année,  un travail d’aménagement du paysage et de sécurisation du site afin de faciliter les recherches du CECAB et l’accès au site. Elle organise plusieurs évènements, dont l’ouverture du site pour les journées européennes du patrimoine.

Dégagement de l’escalier d’accès à la terrasse sud

          Tour de la poudrière,reprise de maçonnerie     Coupe pour pose de la clôture

Fabrications des piquets en acacias pour réaliser la clôture du site (3,5ha à sécuriser)

Travaux de la vigne

Repas lors de la campagne du CECAB (Centre de Castellologie de Bourgogne)

Journées Européennes du Patrimoine : l’assistance lors d’une conférence de Florence Ducruix, Céline Mathiron et Hervé Mouillebouche, membre du Centre de castellologie de Bourgogne et directeur des recherches et fouilles

Animations lors des journées du patrimoine

Vue de la terrasse sud sur le mur du jeu de paume

Lourdon, ancien doyenné et château de l’abbaye de Cluny

Le site du château de Lournand est un lieu auquel les habitants clunisois sont attachés, avec ses imposantes ruines livrées à la forêt de chênes.

« Depuis l’an 888, date de sa première mention connue dans les textes, il aura tout connu ou presque. Des ventes, des assauts, la légende d’être imprenable. La démolition à l’explosif un jour de 1632 aussi, puis l’occupation d’une de ses tours à usage d’habitation jusque dans les années 1950. »

Lourdon, situé à 3km au nord de Cluny, a connu en effet trois étapes architecturales successives : castrum, doyenné et château des abbés de Cluny.

  • En 888, un acte est passé au « castrum lordo », ancien lieu de pouvoir carolingien, antérieur à la fondation de l’abbaye de Cluny
  • C’est ensuite le premier doyenné mentionné dans les chartes de Cluny, et l’un des plus productifs. Il pourvoyait au « mesaticum » de Cluny pendant deux mois de l’année. C’était un lieu privilégié pour la signature des chartes, avec de 140 actes datant de 910 à 1150.
  • Le château était devenu au XIIIe siècle le refuge des moines et du trésor de l’abbaye. Il fut ravagé successivement par les troupes de Louis IX, de Charles le Téméraire, restauré par l’Abbé Jean de Bourbon, puis pris par les protestants, et enfin agrandi en 1586 par Claude de Guise, Abbé de Cluny. Jusqu’à un démantèlement effectué à coups de mines par Richelieu en 1632, à la demande des États du Mâconnais (source : Itinérances autour des doyennés clunisiens et du ban sacré – FAPPAH)

Campagnes d’études menées par le CECAB

Le Centre de Castellologie de Bourgogne a entrepris depuis 2012 des études et un relevé des vestiges de Lourdon, jusqu’alors méconnus et oubliés.
Le château fut doté au XIIIe siècle d’une tour ronde de 18 m de diamètre (l’une des plus grosses de France) ; il était entouré d’un parc à gibier encore largement visible aujourd’hui dans le paysage ; et la grande salle de 13 x 40 m qu’on appelle traditionnellement « le jeu de paume » est réellement une salle de jeu de paume, construite par et pour les abbés de Cluny entre la fin des guerres de Religion et le début de la Ligue.
(cf l’ouvrage « Le château des abbés de Cluny à Lourdon : le parc, le jeu de paume, la tour philippienne », Hervé Mouillebouche – Chagny, 2012)

Le parc s’étendait sur 20 hectares, clos par un mur en pierre long de 3200 mètres et de 12 tours dont 4 sont encore visibles.

plan du château, image extraite du rapport de recherche scientifique du CECAB (2016) :
cecab-chateaux-bourgogne.fr/activites-2016-pdf-rapport-lourdon

et restitution hypothétique du Jeu de Paume , selon Arthur Millet – Étude du mobilier archéologique issu des prospections 2015 – Mémoire de master :
cecab-chateaux-bourgogne.fr/activites-2016-pdf-etude-mobilier-lourdon

Cluny Chemins d’Europe

Espace laïc, lieu de rencontre propice à l’échange. Travailler ensemble sur les questions que posent nos sociétés en lien avec l’Europe.

Cluny Chemins d’Europe –
Maison des Échevins – 22, rue de la Barre
71250 CLUNY
Marie BILLET, présidente – 03 85 59 13 54
cluny-cheminsdeurope@orange.fr
cluny-cheminsdeurope.com
https://www.facebook.com/cluny.cheminsdeurope.3

Conférences, ateliers sophiaphilo, ateliers littéraires, ateliers artistiques, café du commerce.

    

Unique Maison de l’Europe en Bourgogne, avec près de 100 sympathisants, elle fait partie de la Fédération Française des Maisons de l’Europe. Ses adhérents bénéficient des réseaux et du dynamisme des Maisons de l’Europe, en France (34 maisons) et en Europe.

Son ambition est double :
– gagner le cœur des citoyens pour leur faire connaître, comprendre et aimer l’Europe en train de se construire, par des actions d’animation et de communication dans tous milieux : scolaires, universitaires, d’entreprise, associatifs etc., en Saône-et-Loire.
– offrir à ses adhérents un espace vivifiant et convivial d’échange, de rencontre, d’ouverture et de formation.

Les activités de l’association, ouvertes à tous, se déclinent en :

  • conférences
  • cafés du commerce
  • ateliers littéraires
  • ateliers d’artiste

Un fil rouge annuel ou bis-annuel précise le champ d’intérêt de l’association.

Les Amis de Cluny

Recherche et mise en valeur des richesses archéologiques, historiques, artistiques, culturelles et touristiques de la région de Cluny.

LES AMIS DE CLUNY
6 rue d’Avril 71250 CLUNY
Marie-France DESBRIERES, présidente – 06 76 47 71 98
mariefrance.desbrieres@sfr.fr
http://amisdecluny.blogspot.fr/

Acquisition et restauration de la Tour des Fromages, de l’Hôtel des Monnaies, participation à l’éclairage des ponts et à la remise en état des fontaines. Acquisition de pièces d’intérêt historique provenant de l’abbaye

Historique

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, Cluny ayant subi un terrible bombardement, quelques personnes sensibilisées au patrimoine fondent, dès Mars 1945 la société Les Amis de Cluny.

Très rapidement, le Docteur Charles PLEINDOUX, Maire de Cluny en devint le Président.

Objet social

La société se propose de mettre en valeur les valeurs artistiques et archéologiques de Cluny et de ses dépendances, de s’intéresser à la recherche historique, archéologique et artistique sous tous ses aspects à Cluny et dans la région, de l’aider et de la provoquer dans toute la mesure de ses moyens.

Quelques-unes de ses réalisations et ses actions.

Présentation au farinier de l’Abbaye des  chapiteaux du chœur  de la Maîor Ecclesia (Cluny III)


Chapiteaux du chœur de la Maîor Ecclesia (Cluny III) 

Achat, remise en état, exploitation  de la Tour des Fromages.  L’aménagement est en perpétuelle évolution (images en réalité augmentée, éclairage nocturne)

Achat et restauration complète d’une maison romane  « L’Hôtel des Monnaies ».                          Les artistes,  les particuliers, les associations peuvent la louer pour des expositions, des conférences, des réceptions .


Hôtel des Monnaies

En 1967 une nouvelle section a été créée «  les Grandes Heures de Cluny » .Les concerts de musique classique  jouissent d’une réputation affirmée et d’une audience qui débordent largement du Clunisois.

Embellissement de  la traversée de la Grosne dans Cluny, rivière classée torrentielle. L’association  a été à l’origine du Barrage  et a construit une  passerelle.

Restauration des églises :  notamment l’Eglise  St Marcel en rénovant ses vitraux, ses portes venant de l’abbaye  et en ayant en projet la remise en valeur de l’intérieur du chœur et de la nef.

Restitution de la « frise des vendanges »


Frise des vendanges

Rénovation de nombreuses fontaines, notamment la fontaine des serpents, la Fontaine de la place Notre Dame et éclairage des Ponts, Remparts…


Fontaine des serpents

Participation à la mise en place de tablettes tactiles pour la visite de Cluny .
La visite géolocalisée proposée grâce à la tablette numérique , permet au visiteur de recevoir, lorsqu’il s’approche de l’un des 10 points d’intérêt remarquable, des information sur le lieu, des textes descriptifs, de visionner des gravures et des photographies anciennes.
La tablette permet de voir la reconstitution de l’église Abbatiale de Cluny dans le contexte de la ville. Les visiteurs peuvent ainsi se rendre compte de l’emprise architecturale de l’église dans la cité.
http://www.cluny-tourisme.com/Visite-numerique-de-la-Cite-abbaye.html

 

Cortambert notre Patrimoine

Mettre en valeur les richesses culturelles, artistiques, architecturales, archéologiques et hydrauliques de la commune de Cortambert

CORTAMBERT NOTRE PATRIMOINE
Mairie – 71250 CORTAMBERT
Claire JARRY, présidente – 03.85.50.01.94
clairejarry@gmail.com

Aide pour la restauration des vitraux de l’église, réouverture d’anciens chemins, expositions sur le patrimoine, balades découvertes, balisage du « Ban sacré » autour de Cluny.

   http://fappah.fr/wp-content/uploads/2019/01/Cortambert-comp.pdf
Cliquez sur l’image pour découvrir les activités et l’environnement de l’association.

L’association a pour objet de
– mettre en valeur les richesses historiques, culturelles, artistiques, architecturales, archéologiques et hydrauliques de la commune de Cortambert, du bourg, de ses hameaux et lieux-dits ;
– apporter son concours le plus large à l’aménagement et à l’embellissement du bâti et du paysage tout en respectant le caractère de l’habitat rural ;

Déblaiement d’un four à chaux à Varanges 2016

– Préserver le patrimoine naturel local en retraçant d’anciens chemins et en sensibilisant le public à la diversité des paysages, à la faune et la flore locales.

Randonnée sur le ban sacré, balisé par l’association – pause à Collonges – 2016

En dehors d’actions concrètes sur le terrain pour réaliser les objectifs cités, l’association organise des manifestations, expositions, conférences, sorties culturelles pour faire connaître ses activités, recruter de nouveaux membres et autofinancer ses projets dans la mesure du possible :

Sortie ‘Confluences’ à Lyon 2017- Sur les traces de canalisations romaines à Boutavant 2016


Conférence sur le Ban Sacré (2014) – Exposition des œuvres de Johé Gormand, artiste du hameau de Toury (2014)

Quelques exemples des richesses architecturales, archéologiques et hydrauliques de la commune de Cortambert :

Le château de Boutavant, (ou Boutavent), ancienne possession des seigneurs de Brancion puis doyenné fortifié de l’abbaye de Cluny :
le château – faisant face à la forteresse de Lourdon – a été bâti par les Gros de Brancion au XIe siècle afin de mieux défendre leurs domaines face à la puissance grandissante de Cluny.
Mais en 1237, l’abbaye de Cluny obtint Boutavant de Joceran Gros, en échange du doyenné de Beaumont sur Grosne. A la fin du XIIIe siècle, l’abbé Yves II y éleva de nouveaux bâtiments.
En 1470, le château fut pris par les troupes de Louis XI avant d’être occupé, de 1471 à 1476, par Claude Du Blé, au nom de Charles le Téméraire. La demeure échappa aux pillages de juillet 1789 et fut vendue comme bien national en 1790.
C’est actuellement une propriété privée.


Château de Boutavant (privé), ancienne place-forte des sires de Brancion.

La chapelle de Cottes : il s’agit d’une ancienne chapelle romane, que l’on aperçoit à travers les arbres, le long de la voie verte ; « prieuré – ermitage » fréquenté par les moines de Cluny au temps de Pierre le Vénérable, elle faisait partie des dépendances clunisiennes.

 

Chapelle de Cottes (privée) – Photos JL Maréchal,
d
essin de Pierre-Jean Bardin (maire de Cortambert).

 

 

 

 

Les richesses hydrauliques de la commune

Lavoirs et fontaines :
Cortambert dispose d’ensembles hydrauliques, réalisés selon les plans de l’architecte Jacquelot Cadet entre 1845 et 1847, que l’on retrouve dans le Bourg et dans les deux hameaux Varanges et Toury : ce sont des fontaines avec abreuvoirs et lavoirs, identiques mais disposés différemment.


Lavoir et fontaine à Toury – Lavoir et fontaine à Varanges – Bâchasse ou abreuvoir du Bourg

Les anciens étangs

Double vannage du 18ème de l’étang des Manches (privé) du bourg de Cortambert dans le bois des Argolets.

Ensemble complexe avec pêcherie et restes de vannes, digue empierrée bien conservée.
Étang comblé actuellement par les dépôts forestiers.

Notre Dame des Roches : dominant les falaises de Varanges, la vallée de la Grosne et toute proche du chemin du Ban Sacré, elle sert de repère aux habitants et aux randonneurs. La statue a été érigée en 1951 grâce aux dons des habitants de 3 villages, (Cortambert, Blanot et Donzy le Pertuis), croyants et athées, en remerciement de la protection de la vierge Marie, lors des bombardements de Cluny, à l’emplacement d’un lieu de rencontre des résistants.

Elle a été restaurée fin 2017 par une professionnelle et des bénévoles des associations de Cortambert, Donzy et Blanot :

Les Randonneurs Clunysois

Organisation de randonnées pédestres

LES RANDONNEURS CLUNYSOIS
Mairie de Cluny 71250 CLUNY
Michel GAYRAL, président – 03 85 50 81 24 –  mgrando71@sfr.fr
Daniel VOUILLON – 03 85 59 21 00 – randonneurs@orange.fr
Courrier : Michel GAYRAL Le Bourg 71250 Sainte Cécile
randonneurs@orange.fr
http://rando.cluny.free.fr

Sorties hebdomadaires et mensuelles, organisation de la randonnée des moines; travaux de balisage des chemins GR, PR, de la portion Cluny-Tramayes du sentier de Compostelle; travaux de remise en place de la Croix Micaud, signalisation de la Fontaine des Croix.

Notre association « Les Randonneurs Clunysois » regroupe 163 adhérents qui participent à différentes sorties : hebdomadaires dans le Clunisois (le lundi et le jeudi après-midis) ou mensuelles (nous proposons une sortie par mois le dimanche).

Nous organisons aussi des sorties de plusieurs jours : une sortie de 2 jours au printemps (à Paris en 2017) et une sortie fin juin, à la montagne.

L’ambiance est très conviviale et nous avons toujours du plaisir à nous retrouver pour marcher ensemble ou lors de soirées plus festives.

Sortie à la montagne 2017 : arrivée à Roche Courbe (1545 m)

Exemples de sorties : à Bourgvilain, à Saint-Gengoux-Le-National

 

Le point d’orgue de l’année reste la « Randonnée des Moines » coorganisée avec une autre association de Cluny. Elle a toujours lieu le 11 novembre et fait découvrir le Clunisois à plusieurs milliers de randonneurs (3896 en 2015).

 

Lournand notre Patrimoine

Sauvegarde et mise en valeur du petit patrimoine bâti

LOURNAND NOTRE PATRIMOINE
Mairie – 71250 LOURNAND
Gisèle PEY REGAD, présidente
03 85 59 06 75
prgpho@gmail.com

Restauration des lavoirs, fontaines, calvaires grâce aux manifestations suivantes : concerts, fêtes champêtres, expositions, conférences.

L’association Lournand, Notre Patrimoine a été créée  en 1993 afin de préserver et entretenir le patrimoine du village, notamment de la chapelle de Collonges, et les lavoirs de la commune, au nombre de 5. La Tour de guet a été restaurée  grâce à la Fondation du patrimoine et à la détermination des habitants. Des travaux de rénovation ont été accomplis sur les lavoirs dans le passé et plus récemment en 2016. L’association a également pour vocation  d’animer le village grâce à des activités diverses : concerts, marches guidées à la découverte du patrimoine, repas champêtre, mais  aussi des conférences.

2014 : nettoyage du lavoir du Bourg

Rénovation et travaux d’amélioration effectués sur le lavoir de Sous-Lourdon financés par les fonds propres de l’association Lournand, Notre Patrimoine.

Réfection des joints des abreuvoirs, lavoir de Chevagny ( 2016)

2015 : repas champêtre dans la salle communale et exposition de photos du club photo de Cluny données à l’association.

2015 : concert de l’ensemble « Le Choeur Léger » en l’église de Lournand.

Mai 2017 : un groupe de marcheur guidés par Josiane, Guide de Pays, devant le lavoir du Bourg de Lournand. Marche de 7 km à la découverte des monuments de la commune de Lournand.


Lavoir du Bourg: photo du Club photo de Cluny donnée à l’association Lournand, Notre Patrimoine.

La chapelle de Collonges à Lournand

« La charmante chapelle Saint Laurent se situe sur un des quatre hameaux que compte la commune de Lournand, le hameau de Collonges.
Elle date vraisemblablement du XIVe siècle et ne fut rattachée à la commune qu’en 1602.
De style roman et de dimensions modestes, elle abrite l’ancien bénitier de la commune de Cotte transformée aujourd’hui en fonds baptismaux.
Au fond à gauche de la chapelle, la cloche volée mystérieusement une nuit de 1826 et qui, lorsqu’elle fut retrouvée, ne put reprendre sa place dans le clocher ayant été remplacée par une nouvelle en 1829.
La très belle toiture de lave fut restaurée en 1994. »
source : http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=71264_1

La tour du gué, ou tour du Colombier

La tour de gué de Lournand est un édifice dont l’origine remonte au XIIIe siècle. Elle constituait un relais défensif entre le château de Lourdon et la Chapelle Saint-Laurent de Cotte, c’est-à-dire l’Abbaye de Cluny. Elle est composée de deux parties superposées, carrée à sa base et transformée en pigeonnier dans sa partie supérieure.

 

Association Julien Griffon 1625

Sauvegarde et mise en valeur du patrimoine de l’Hôtel-Dieu.

ASSOCIATION JULIEN GRIFFON 1625
Centre Hospitalier de Cluny
13, place de l’Hôpital – 71250 CLUNY
Roland BILLET, président 03 85 59 59 50 – 06 84 28 84 93
julien.griffon.1625@net-c.com

Restauration du plafond, de tableaux et du mobilier de la chapelle. Ouverture au public : visites libres de la chapelle et de la salle des malades, visites guidées sur rendez-vous (apothicairerie). Expositions.

Origine du nom :
Julien Griffon était un prêtre de la paroisse Notre-Dame de Cluny qui a légué en 1625 l’ensemble des ses biens pour la fondation d’un nouvel hôpital Notre Dame pour accueillir les pauvres et les malades de la ville et dont « la conduite et l’économie seraient confiées aux échevins et syndics de la ville à perpétuité ».

But :
L’association a pour but de regrouper toutes les personnes physiques et morales qui s’intéressent au passé architectural artistique, mobilier et culturel dont l’Hôpital de Cluny a hérité au cours de son histoire.

Bâtiment construit à partir de 1703, à l’initiative du Cardinal de Bouillon, l’Hôtel-Dieu de Cluny est un des rares témoignages de l’architecture civile de cette époque de la fin du règne de Louis XIV. L’accès à la chapelle se fait par un escalier dont le garde-corps a été réalisé par le frère Placide.


La salle des malades et les boiseries 17ème, le mobilier, les vitrines d’ornements religieux et de reliques saintes dont les éléments du bâton de Saint-Hugues (10ème siècle)

La chapelle de l’Hôtel-Dieu, lieu de conservation de rares éléments mobiliers de l’abbaye et où il est possible d’admirer le plafond peint de la chapelle, œuvre contemporaine de Marc-Camille CHAIMOWICZ réalisée en 2003 avec les élèves de l’école Nationale des Beaux-Arts de DIJON. Il s’agit de la représentation du ciel vu par l’artiste inspiré par un séjour en Italie et notamment à Rome.

A gauche du cœur de la chapelle, Frédéric Maurice de la Tour d’Auvergne, duc de Bouillon, est vêtu en général romain, et s’appuie sur un trophée de guerre. Il tient un bâton de maréchal.
A droite, Eléonore de Bergh, son épouse et mère du cardinal de Bouillon, vêtue dune robe ample et d´un manteau d´hermine ouvert, montre les termes de l´abjuration tenue par un ange, témoignant de son influence pour convertir son époux, protestant, au catholicisme.


L’Apothicairerie de l’Hôtel-Dieu de Cluny est adhérente du « Réseau des Hôtels-Dieu et Apothicaireries » dont les membres valorisent et font connaitre les richesses des sites qu’ils représentent  .http://www.apothicaireries.eu/

Visite de l’Hôtel-Dieu lors de la sortie annuelle du « gui l’an neuf » organisée en 2017 par la fappah