7ème rencontre « Au Gui l’An Neuf » à Cortambert

La 7ème rencontre « Au Gui l’An Neuf » de la Fédération des Associations Partenaires du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus (FAPPAH) s’est déroulée le 25 janvier 2019. Elle était organisée conjointement avec le Pays d’Art et d’Histoire Cluny-Tournus Sud Bourgogne (PAH), affichant ainsi une volonté de renforcer les liens au seuil d’une année importante au cours de laquelle sera constitué le dossier soumis au ministère de la Culture pour le renouvellement du label Pays d’Art et d’Histoire pour la période 2020 -2030.

La réunion s’est tenue au Foyer Rural de CORTAMBERT. Les organisateurs remercient très vivement le maire de la commune, M. Pierre-Jean Bardin, ainsi que l’association Cortambert Notre Patrimoine, présidée par Madame Claire Jarry pour la préparation de la salle et l’accueil très attentif qui nous a été réservé.

 Par une belle et froide journée d’hiver, nous avons pu admirer le site de Cortambert sous la neige et le soleil. En haut de ce site, le château de Boutavant, ancienne propriété des moines de Cluny, dont les propriétaires avaient très aimablement répondu à notre demande de visite du tinailler, des jardins et de la chapelle. Malheureusement, le verglas persistant sur le chemin d’accès et l’enneigement des abords nous ont contraints à annuler cette visite.

Christophe Branche, Président de la FAPPAH ouvre la séance peu après 18h en se félicitant d’introduire la réunion devant une assistance venue nombreuse à l’invitation de la FAPPAH (30 associations adhérentes et partenaires présents) ainsi que du P.A.H (conseillers départementaux, présidents de communauté de commune, maires, adjoints aux maires ou conseillers municipaux).

Puis, M. Pierre-Jean Bardin, maire de Cortambert souhaite la bienvenue à tous les participants et présente sa commune. Cortambert, qui compte 218 habitants dans son bourg et ses hameaux, est riche d’un patrimoine naturel et bâti, dont le château de Boutavant, ancien site clunisien. L’église paroissiale Saint-Maurice, achevée en 1788, a vu son clocher rehaussé en 1854. Enfin Monsieur Bardin indique que sa commune recèle des vestiges gallo-romains.  

La parole est ensuite donnée à M. Daniel Duplessis, président de la communauté de communes Sud Côte Chalonnaise, limitrophe du périmètre du PAH, qui remercie de l’invitation et salue le travail fait, tant par le PAH que par les associations, favorisant toutes les synergies et actions de préservation du patrimoine.

Puis Madame Claire Jarry, Présidente de l’association Cortambert Notre Patrimoine, présente les richesses du patrimoine bâti et naturel de la commune.

Grâce à un document PowerPoint très complet, les participants visualisent ainsi tout ce qui est suivi de manière très attentive par son association : le patrimoine naturel avec un travail sur la préservation des pelouses calcaires Natura 2000, l’église St Maurice avec son clocher, ses vitraux rénovés en 2013, l’ensemble hydraulique au bourg et dans les hameaux (1 lavoir, 1 fontaine, 1 abreuvoir) un pont, un four à chaux dont la voûte s’est effondrée, quelques croix, des cadoles relevant du patrimoine privé et malheureusement en ruine.

Claire Jarry présente ensuite le château de Boutavant et la ferme-modèle de Varanges, puis évoque la mémoire de Johé Gormand (1905-1963), peintre et sculpteur, représentante de l’Art Brut, originaire de la commune, montée à Paris pour y poursuivre sa carrière. Revenue au village après la guerre, elle continuera à peindre et survécut grâce à des amis mécènes comme Émile Magnien (ancien conservateur du musée des Ursulines de Mâcon et historien). Le philosophe, romancier et essayiste Pierre Boudot (1930-1988), a également vécu au domaine Lavirotte à Merzé, où il organisait des événements culturels.

Les activités de l’association Cortambert Patrimoine concernent aussi bien la remise en état et l’entretien d’anciens chemins communaux que leur balisage, comme celui du ban sacré de l’abbaye de Cluny en 2016 ; des sorties pour découvrir le patrimoine historique de la région ; des expositions d’artistes locaux, etc. L’association organise chaque année à l’automne une fête des huîtres avec dégustation qui permet le financement des travaux de restauration engagés sur la commune.

Christophe Branche reprend la parole pour indiquer que l’association Burgy Patrimoine a rejoint la FAPPAH en 2018 et donne alors le micro à sa Présidente Marie-Rose Geoffroy, qui en fait la présentation. Cette association a été constituée en 2017 dans l’objectif d’aider la commune à la réalisation de travaux nécessaires à la préservation de l’église du 12ème siècle (réfection du toit en lauze et enlèvement des enduis béton sur les murs intérieurs). Ces actions ont été menées à bien et l’association s’attache désormais à organiser des activités pour faire vivre le patrimoine de la commune : expositions photos, conférences, ouvertures de l’église au public.

La parole est ensuite donnée à Pierre–Michel Delpeuch. Le président du P.A.H. souligne la richesse de la synergie entre le PAH et la FAPPAH et se félicite de la convergence de vues et d’objectifs pour défendre la valeur des patrimoines de notre territoire concerné.

Il rappelle que le label Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus a été attribué par le Ministère de la Culture en 2010 pour 10 ans. Un gros travail est fait par l’équipe actuelle, dont le conseil d’administration se réunit tous les deux mois, pour la constitution du dossier de renouvellement de ce label à transmettre à la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

Le bilan des 8 premières années est riche et donne beaucoup de légitimité à ce renouvellement. Le dossier va mettre en avant les solidarités entre le P.A.H. et les élus, les Offices du Tourisme, les associations locales et toutes celles qui sont fédérées à la FAPPAH. Seront également versées à ce dossier toutes les initiatives visant à rendre le PAH plus visible et plus présent sur les communes de son territoire, de même que celles visant à rechercher des échanges d’expériences avec d’autres pays d’art et d’histoire. À l’origine du PAH, le périmètre labellisé coïncidait avec celui de 4 communautés de communes, mais deux changements successifs des découpages administratifs ont conduit à une non-coïncidence avec les limites administratives actuelles. Ce contexte permet d’examiner des demandes d’adhésions formulées en limite du territoire initial.

Pierre-Michel Delpeuch évoque ensuite le concours photo organisé pendant l’été 2018 sur le thème des paysages et qui a fait l’objet d’une remise de prix. Les clichés des lauréats sont reproduits sur 2 des 8 panneaux de l’exposition photo présentés ici, au Foyer Rural de Cortambert à l’occasion de notre  rencontre « Au Gui l’An Neuf ».

Il souhaite que cette exposition soit la plus itinérante possible et puisse être présentée au cours de l’année 2019 dans de nombreux lieux à l’occasion de manifestations et activités diverses. Les panneaux ont été conçus pour être exposés sans difficulté (ils ont leur propre socle et s’articulent aisément) et transportables facilement avec une petite camionnette.

Pour cela, il est fait appel aux élus et associations qui pourront s’adresser à l’animatrice du PAH, Loriane Gouaille (pahclunytournus@yahoo.fr), en charge du planning des prêts des panneaux qui sont stockés à Tournus dans les locaux du PAH. 

Quant au triptyque des volumes intitulés « les essentiels du Pays d’Art et d’Histoire », Pierre-Michel Delpeuch se félicite que la diffusion du tome 1 « Contempler » soit tout à fait satisfaisante. Il remercie chaleureusement les deux photographes qui ont travaillé à ses côtés et sont devenus ses complices, Bruno Garrigue et Denis Renaudet, présents dans la salle. Le tome 2, qui  sera principalement consacré à la promotion du « patrimoine bâti », présentera les pôles majeurs du  territoire par leur histoire (Tournus, Cluny, Saint-Gengoux-le-National, Lugny), si possible sous forme de bandes dessinées, et, de façon transversale, les grands « temps » de notre patrimoine : aux commencements, le grand âge roman, l’habitat urbain et rural, les châteaux et hauts-lieux du territoire, les hôtels-dieu, le patrimoine communal de la fin du 19e et début du 20e (lavoirs, mairies-écoles, caves coopératives, gares…), sous une forme originale qui reste à caler pour aboutir à un prix de vente acceptable. L’ouvrage sera développé en associant aussi étroitement que possible les associations et sociétés savantes du territoire.

Le tome 3 prévu ultérieurement sera un atlas du patrimoine avec des circuits de visites suggérés. 

Après cet exposé, le Président de la FAPPAH, Christophe Branche, reprend la parole pour rendre hommage à Jean-Paul Hulin, administrateur très actif, décédé dans les derniers jours de décembre 2018. Il souligne la grande et constante implication de Jean-Paul dans le milieu associatif, implication qui n’avait pas faibli en dépit de la progression de sa maladie. Membre du bureau de la FAPPAH depuis l’origine, Jean-Paul était un administrateur constructif, efficace et bienveillant. Il assumait les fonctions d’éditeur et de correspondant pour plusieurs associations. Il contribuait également à l’impression des brochures de la FAPPAH et avait la lourde tâche du suivi de leur diffusion. Le départ de Jean-Paul Hulin laisse un vide parmi les administrateurs.

Sur l’actualité de la FAPPAH, Christophe Branche indique que l’Assemblée Générale se tiendra à la salle communale de Germagny le vendredi 24 mai 2019 et sera précédée d’une visite du château de Bissy-sur-Fley, sur l’invitation de l’association Renaissance du Château Pontus de Thyard ».

En raison de la date de l’AG, la traditionnelle sortie découverte aura lieu, non pas en juin, mais en septembre 2019. Elle aura pour thème centralisateur le patrimoine industriel ancien avec une journée organisée autour d’Epinac.

Puis Christophe Branche souligne l’attachement de la FAPPAH à créer des liens avec les associations adhérentes ; il invite celles-ci à consulter régulièrement le site www.fappah.fr qui a fait l’objet d’une rénovation en 2018 en vue d’une meilleure accessibilité.

Il présente le dispositif des correspondants qui vise à une plus grande proximité avec les associations. Le correspondant participe, dans la mesure du possible, aux AG et aux activités des associations qu’il suit. Les remontées d’informations sont traitées lors des conseils d’administration en vue de permettre une meilleure interactivité entre la fédération et ses adhérents.

À l’issue de son intervention, Christophe Branche renouvelle les remerciements de la FAPPAH et du PAH à la commune de Cortambert et à l’Association hôte. Il invite les participants à échanger autour du buffet dinatoire. Ces échanges sont un moment de convivialité et de partage tout à fait apprécié au cœur de l’hiver. Le buffet proposé « au Gui l’An Neuf 2019 », particulièrement savoureux et copieux, a été constitué et réalisé par Christine, l’épouse de Christophe, qui est ici vivement remerciée

La séance est levée vers 23h30, les locaux étant laissés rangés et propres grâce à la participation de plusieurs bénévoles*.

 

* Et pas des moindres.