Archives de catégorie : EXPOSITIONS

Exposition « Au fil des vitraux »

Quand on parle des églises entre Cluny et Tournus, c’est l’art roman qui nous vient à l’esprit.
Et pourtant, les églises ont connu une grande période de création, dans la deuxième moitié du XIXe siècle, avec l’installation de nombreux vitraux.
Images religieuses, témoignages d’un renouveau de la foi catholique, preuves de la maîtrise technique des maîtres vitraillistes, les vitraux de nos églises peuvent nous raconter bien des histoires !

Exposition « La vie secrète du sol : un monde à découvrir »

Quand on sait que les organismes vivants du sol représentent environ un quart des espèces animales connues et le rôle joué par ces organismes dans l’équilibre et la richesse des sols on comprend mieux l’importance de bien les connaître pour mieux les protéger. L’exposition « La vie secrète du sol », conçue et réalisée par le Centre Eden, lève le voile sur ce monde mystérieux, les mécanismes complexes et les interactions entre les organismes.

Entrée libre.  Contact : asso.sauvegarde.st.clement@gmail.com ou 06 87 79 41 58

https://www.stclement-patrimoine.org

Exposition « La vie secrète du sol : un monde à découvrir »

Quand on sait que les organismes vivants du sol représentent environ un quart des espèces animales connues et le rôle joué par ces organismes dans l’équilibre et la richesse des sols on comprend mieux l’importance de bien les connaître pour mieux les protéger. L’exposition « La vie secrète du sol », conçue et réalisée par le Centre Eden, lève le voile sur ce monde mystérieux, les mécanismes complexes et les interactions entre les organismes.

Entrée libre.  Contact : asso.sauvegarde.st.clement@gmail.com ou 06 87 79 41 58

https://www.stclement-patrimoine.org

Exposition « La vie secrète du sol : un monde à découvrir »

Quand on sait que les organismes vivants du sol représentent environ un quart des espèces animales connues et le rôle joué par ces organismes dans l’équilibre et la richesse des sols on comprend mieux l’importance de bien les connaître pour mieux les protéger. L’exposition « La vie secrète du sol », conçue et réalisée par le Centre Eden, lève le voile sur ce monde mystérieux, les mécanismes complexes et les interactions entre les organismes.

Entrée libre.  Contact : asso.sauvegarde.st.clement@gmail.com ou 06 87 79 41 58

https://www.stclement-patrimoine.org

Exposition « La vie secrète du sol : un monde à découvrir »

Quand on sait que les organismes vivants du sol représentent environ un quart des espèces animales connues et le rôle joué par ces organismes dans l’équilibre et la richesse des sols on comprend mieux l’importance de bien les connaître pour mieux les protéger. L’exposition « La vie secrète du sol », conçue et réalisée par le Centre Eden, lève le voile sur ce monde mystérieux, les mécanismes complexes et les interactions entre les organismes.

Entrée libre.  Contact : asso.sauvegarde.st.clement@gmail.com ou 06 87 79 41 58

https://www.stclement-patrimoine.org

AG Renouveau de Saint-Hippolyte

L’assemblée générale sera suivie d’exposés des résultats de quelques recherches concernant le monument et son histoire  (hypothèse concernant effondrement de la nef, recherche d’un nom de doyen de Saint-Hippolyte) et accompagnée d’une exposition rétrospective des chantiers de bénévoles depuis la création de l’association.

 

Journées biodiversité et patrimoine viticole

Les journées 2022 auront pour thème : ‘’ Effervescences ’’

Le thème choisi cette année est à mettre en relation avec l’expérimentation d’une cuvée « effervescente » issue de la vendange 2020 de notre collection d’anciens cépages, ainsi que des 200 ans de l’arrivée de la méthode champenoise en côte Chalonnaise.
Ces journées seront l’occasion de revenir bien entendu sur les vins effervescents, les fermentations, l’effervescence des écosystèmes, tout en nous interrogeant sur le renouveau des vignobles (voire de certains vins) ou de certaines pratiques … Sans oublier notre patrimoine régional comme le lien avec Pasteur.

Ainsi, nous attendons, comme les années précédentes, la présence d’une quinzaine de conférenciers.
L’exposition « Colette et le vin » sera également accrochée pour l’occasion.

Plus de détails sur http://www.pontus-de-tyard.com/agenda

Colette et le vin – La passion méconnue d’une femme libre par Bertrand Brocard

On savait Colette épicurienne, jouisseuse, gourmande. On connaissait la femme libre et sensuelle, son amour de la nature, des animaux, de la musique, de la bonne chère préparée sans chichis. L’écrivaine, d’origine bourguignonne, avait également une passion pour le vin au cœur de la longue correspondance qu’elle a entretenue avec le négociant Lucien Brocard. Son petit-fils partagera avec nous le contenu de ces 65 lettres inédites qui constituent une véritable célébration du vin.

Une exposition sur le même thème sera présentée au Foyer rural les 19 et 20 mars 2022

Exposition « Le Pays Paysage »

Cette exposition vous dévoile les paysages de notre territoire, véritable condensé complexe et original de la diversité paysagère de la France. Elle accompagne, dans le Clunisois, les déambulations du bus Marguerite, café citoyen nomade, portées par le Foyer Rural du Grand Secteur Clunisois (FRGS).

Exposition « Le Pays Paysage »

Cette exposition vous dévoile les paysages de notre territoire, véritable condensé complexe et original de la diversité paysagère de la France. Elle accompagne, dans le Clunisois, les déambulations du bus Marguerite, café citoyen nomade, portées par le Foyer Rural du Grand Secteur Clunisois (FRGS).

Exposition « Au fil des ponts »

Du mardi au samedi, 10h00-12h30 et 13h30-18h00 – Fermé dimanche et lundi

Entre Cluny et Tournus, entre la Grosne et la Saône, entre la voie TGV et l’autoroute, notre territoire est ponctué d’obstacles à franchir. Les ponts ont donc été construits pour permettre le développement du territoire et faciliter les échanges.
Partez à la découverte des ponts du territoire, des plus grands aux plus petits, des plus anciens aux plus récents, des ponts en pierre aux ponts en métal…
Une autre manière de découvrir notre territoire !

Exposition « Au fil des ponts »

Entre Cluny et Tournus, entre la Grosne et la Saône, entre la voie TGV et l’autoroute, notre territoire est ponctué d’obstacles à franchir. Les ponts ont donc été construits pour permettre le développement du territoire et faciliter les échanges.
Partez à la découverte des ponts du territoire, des plus grands aux plus petits, des plus anciens aux plus récents, des ponts en pierre aux ponts en métal…
Une autre manière de découvrir notre territoire !

Exposition « Des bibliothèques dans des lieux patrimoniaux »

Le Groupe Patrimoines 71, adhérent de la FAPPAH, fête ses 50 ans!

L’association, en collaboration avec la bibliothèque départementale de Saône-et-Loire, présente son exposition (panneaux et diaporama) « Des bibliothèques dans des lieux patrimoniaux » : visitez les bibliothèques d’Autun, Chalon, Cluny, Épinac, Étang-sur-Arroux, Gueugnon, Lucenay-l’Évêque, Pierre-de-Bresse, Romenay et Tournus, toutes installées dans des lieux remarquables.

 

Exposition « Nuit et Lumière »

Exposition d’art plastique, œuvres de Pascal Déchenaud : un grand triptyque sera exposé dans le chœur de l’église, ainsi que des toiles réalisées à la cire sur les murs latéraux de la nef sur le thème « nuit et lumière ».
Inauguration le 23 août à 18h30 – Journée spéciale à l’occasion des Journées du Patrimoine.
Entrée libre

Les trésors cachés de l’Hôtel-Dieu

Exposition de photographies de Christian Mourgues.
Cette exposition a pour but de présenter les objets, mobiliers et tableaux qui ne sont pas visibles lors de simples visites de l’hôtel-Dieu.
Au travers de 50 photos prises dans les combles à la salle Saint-Lazare en passant par la salle des administrateurs, l’apothicairerie, la chapelle et les autres salles, le photographe fait découvrir aux visiteurs ces trésors cachés de diverses provenances et notamment de l’abbaye.
Une belle opportunité pour se plonger dans l’histoire de l’Hôtel-Dieu…

« L’odyssée du vol »

Le vol, qui paraît si naturel chez les oiseaux, résulte d’une lente évolution depuis les premiers êtres vivants couverts de plumes jusqu’aux oiseaux tels que nous les connaissons aujourd’hui. Les oiseaux primitifs possédaient des ailes beaucoup moins élaborées que celles d’aujourd’hui, avec des couches de plumes rigides, qui ne permettaient pas de décoller mais juste de planer en s’élançant d’un point haut.
Chez les insectes les ailes sont apparues au paléozoïque et ont permis l’explosion du nombre d’espèces et la conquête de tous les milieux.
L’exposition présente, à l’aide de nombreux exemples, la mécanique du vol chez les oiseaux et les insectes mais aussi la longue épopée qui a permis à l’homme de s’élever dans les airs.

Entrée libre.

Ozenay : Vivre le Lieu

 

Voici la sixième édition de VIVRE LE LIEU, exposition estivale d’art contemporain dans le bourg d’Ozenay. Toujours le même principe : 5 lieux, 5 artistes, 5 interventions.

Cette année, les artistes invités sont : Guillaume Krattinger (F), Florence Le Maux (F), Pascal Liengme (CH), Hans Van Lunteren (NL), Michael Wittassek (D).

Chaque artiste a, sur son œuvre et avec son œuvre, une histoire particulière à raconter. Chaque fois, son histoire est séduisante, intrigante, fascinante. Mais ce n’est pas cette histoire qui est décisive dans le choix des artistes. C’est l’impact, presque physique, que son œuvre a sur la manière de concevoir le lieu, son talent à enrichir, à intensifier, à renouveler le regard et à illuminer le quotidien. Comme répété tant de fois, c’est le lieu même qui s’expose par le biais des interventions artistiques. Il faut donc des artistes assez modestes et humbles, et assez forts, pour ne pas absolument vouloir montrer leurs savoir faire, mais concevoir une œuvre au service de ce que le lieu représente. Il est évident que chaque artiste s’exprime de manière spécifique, avec son langage particulier. Et cela donne des surprises, évoque l’étonnement.

L’écriture végétale, la borne, le mouvement suspendu, le cratère du volcan, tant de langages inspirées et évoqués par le lieu d’Ozenay, par son authenticité et sa simplicité. Chaque artiste trouve ici sa propre réponse plastique.

Cette année l’exposition se déroule du 13 juillet jusqu’au 15 août. Elle est ouverte du lever au coucher du soleil chaque jour de la semaine. Gratuite. Les portes sont ouvertes. Des promenades guidées sont possible, et cela en 4 langues : le français, l’anglais, l’allemand et le néerlandais. Pour toute information veuillez contacter Marc de Roover, commissaire de l’exposition. marc.d.roover@gmail.com

Le vernissage se passe sous les tilleuls du château, au samedi le 13 juillet, à 18h30, en présence des artistes. Ce jour là il y a une promenade guidée à 17 h, rendez vous à l’entrée du château. Bienvenue !

A vous de découvrir.

Ozenay : Vivre le Lieu

 

Voici la sixième édition de VIVRE LE LIEU, exposition estivale d’art contemporain dans le bourg d’Ozenay. Toujours le même principe : 5 lieux, 5 artistes, 5 interventions.

Cette année, les artistes invités sont : Guillaume Krattinger (F), Florence Le Maux (F), Pascal Liengme (CH), Hans Van Lunteren (NL), Michael Wittassek (D).

Chaque artiste a, sur son œuvre et avec son œuvre, une histoire particulière à raconter. Chaque fois, son histoire est séduisante, intrigante, fascinante. Mais ce n’est pas cette histoire qui est décisive dans le choix des artistes. C’est l’impact, presque physique, que son œuvre a sur la manière de concevoir le lieu, son talent à enrichir, à intensifier, à renouveler le regard et à illuminer le quotidien. Comme répété tant de fois, c’est le lieu même qui s’expose par le biais des interventions artistiques. Il faut donc des artistes assez modestes et humbles, et assez forts, pour ne pas absolument vouloir montrer leurs savoir faire, mais concevoir une œuvre au service de ce que le lieu représente. Il est évident que chaque artiste s’exprime de manière spécifique, avec son langage particulier. Et cela donne des surprises, évoque l’étonnement.

L’écriture végétale, la borne, le mouvement suspendu, le cratère du volcan, tant de langages inspirées et évoqués par le lieu d’Ozenay, par son authenticité et sa simplicité. Chaque artiste trouve ici sa propre réponse plastique.

Cette année l’exposition se déroule du 13 juillet jusqu’au 15 août. Elle est ouverte du lever au coucher du soleil chaque jour de la semaine. Gratuite. Les portes sont ouvertes. Des promenades guidées sont possible, et cela en 4 langues : le français, l’anglais, l’allemand et le néerlandais. Pour toute information veuillez contacter Marc de Roover, commissaire de l’exposition. marc.d.roover@gmail.com

Le vernissage se passe sous les tilleuls du château, au samedi le 13 juillet, à 18h30, en présence des artistes. Ce jour là il y a une promenade guidée à 17 h, rendez vous à l’entrée du château. Bienvenue !

A vous de découvrir.

« L’odyssée du vol »

Le vol, qui paraît si naturel chez les oiseaux, résulte d’une lente évolution depuis les premiers êtres vivants couverts de plumes jusqu’aux oiseaux tels que nous les connaissons aujourd’hui. Les oiseaux primitifs possédaient des ailes beaucoup moins élaborées que celles d’aujourd’hui, avec des couches de plumes rigides, qui ne permettaient pas de décoller mais juste de planer en s’élançant d’un point haut.
Chez les insectes les ailes sont apparues au paléozoïque et ont permis l’explosion du nombre d’espèces et la conquête de tous les milieux.
L’exposition présente, à l’aide de nombreux exemples, la mécanique du vol chez les oiseaux et les insectes mais aussi la longue épopée qui a permis à l’homme de s’élever dans les airs.

Entrée libre.

« L’odyssée du vol »

Le vol, qui paraît si naturel chez les oiseaux, résulte d’une lente évolution depuis les premiers êtres vivants couverts de plumes jusqu’aux oiseaux tels que nous les connaissons aujourd’hui. Les oiseaux primitifs possédaient des ailes beaucoup moins élaborées que celles d’aujourd’hui, avec des couches de plumes rigides, qui ne permettaient pas de décoller mais juste de planer en s’élançant d’un point haut.
Chez les insectes les ailes sont apparues au paléozoïque et ont permis l’explosion du nombre d’espèces et la conquête de tous les milieux.
L’exposition présente, à l’aide de nombreux exemples, la mécanique du vol chez les oiseaux et les insectes mais aussi la longue épopée qui a permis à l’homme de s’élever dans les airs.

Entrée libre.

« L’odyssée du vol »

Le vol, qui paraît si naturel chez les oiseaux, résulte d’une lente évolution depuis les premiers êtres vivants couverts de plumes jusqu’aux oiseaux tels que nous les connaissons aujourd’hui. Les oiseaux primitifs possédaient des ailes beaucoup moins élaborées que celles d’aujourd’hui, avec des couches de plumes rigides, qui ne permettaient pas de décoller mais juste de planer en s’élançant d’un point haut.
Chez les insectes les ailes sont apparues au paléozoïque et ont permis l’explosion du nombre d’espèces et la conquête de tous les milieux.
L’exposition présente, à l’aide de nombreux exemples, la mécanique du vol chez les oiseaux et les insectes mais aussi la longue épopée qui a permis à l’homme de s’élever dans les airs.

Entrée libre.

Expo « Tournus pittoresque »

Un travail des élèves du lycée Gabriel Voisin
Depuis la rentrée scolaire de septembre 2018, huit élèves de seconde « option patrimoine » du lycée Gabriel Voisin de Tournus travaillent chaque semaine sur un projet de valorisation du patrimoine. Cette année, les élèves ont eu la possibilité de créer eux-mêmes une exposition dans le cabinet d’art graphique de l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze. Recherche historique sur les oeuvres et leur mouvement artistique, découverte d’un musée et de ses métiers, apprentissage des contraintes d’une exposition, choix d’une communication ont été au programme …

Tournus et les Voyages pittoresques
Les élèves ont étudié un ensemble de lithographies représentant Tournus, issues des Voyages pittoresques, oeuvre gigantesque de 23 volumes, couvrant 9 provinces, générant 3.000 lithographies et commencée dès 1820 pour s’achever en 1878. Entre interprétation romantique et précision archéologique, les lithographies offrent un souvenir oublié de la vie au début du XIXe siècle.

Un partenariat entre différentes structures
Cette exposition est le résultat d’un partenariat de longue date entre le lycée Gabriel Voisin de Tournus et le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus. Pour cette nouvelle année scolaire, l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze a ouvert ses portes pour accueillir les élèves et offrir cette possibilité inédite de créer une exposition, présentée aux visiteurs.

Une des activités des festivités du Millénaire de l’abbaye Saint-Philibert
Ce travail s’inscrit dans les festivités du millénaire de l’abbaye Saint-Philibert … Les élèves participent ainsi aux animations de la ville en proposant un autre regard sur la ville de Tournus et sur son abbaye.

Expo « Tournus pittoresque »

Un travail des élèves du lycée Gabriel Voisin
Depuis la rentrée scolaire de septembre 2018, huit élèves de seconde « option patrimoine » du lycée Gabriel Voisin de Tournus travaillent chaque semaine sur un projet de valorisation du patrimoine. Cette année, les élèves ont eu la possibilité de créer eux-mêmes une exposition dans le cabinet d’art graphique de l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze. Recherche historique sur les oeuvres et leur mouvement artistique, découverte d’un musée et de ses métiers, apprentissage des contraintes d’une exposition, choix d’une communication ont été au programme …

Tournus et les Voyages pittoresques
Les élèves ont étudié un ensemble de lithographies représentant Tournus, issues des Voyages pittoresques, oeuvre gigantesque de 23 volumes, couvrant 9 provinces, générant 3.000 lithographies et commencée dès 1820 pour s’achever en 1878. Entre interprétation romantique et précision archéologique, les lithographies offrent un souvenir oublié de la vie au début du XIXe siècle.

Un partenariat entre différentes structures
Cette exposition est le résultat d’un partenariat de longue date entre le lycée Gabriel Voisin de Tournus et le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus. Pour cette nouvelle année scolaire, l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze a ouvert ses portes pour accueillir les élèves et offrir cette possibilité inédite de créer une exposition, présentée aux visiteurs.

Une des activités des festivités du Millénaire de l’abbaye Saint-Philibert
Ce travail s’inscrit dans les festivités du millénaire de l’abbaye Saint-Philibert … Les élèves participent ainsi aux animations de la ville en proposant un autre regard sur la ville de Tournus et sur son abbaye.

Expo « Tournus pittoresque »

Un travail des élèves du lycée Gabriel Voisin
Depuis la rentrée scolaire de septembre 2018, huit élèves de seconde « option patrimoine » du lycée Gabriel Voisin de Tournus travaillent chaque semaine sur un projet de valorisation du patrimoine. Cette année, les élèves ont eu la possibilité de créer eux-mêmes une exposition dans le cabinet d’art graphique de l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze. Recherche historique sur les oeuvres et leur mouvement artistique, découverte d’un musée et de ses métiers, apprentissage des contraintes d’une exposition, choix d’une communication ont été au programme …

Tournus et les Voyages pittoresques
Les élèves ont étudié un ensemble de lithographies représentant Tournus, issues des Voyages pittoresques, oeuvre gigantesque de 23 volumes, couvrant 9 provinces, générant 3.000 lithographies et commencée dès 1820 pour s’achever en 1878. Entre interprétation romantique et précision archéologique, les lithographies offrent un souvenir oublié de la vie au début du XIXe siècle.

Un partenariat entre différentes structures
Cette exposition est le résultat d’un partenariat de longue date entre le lycée Gabriel Voisin de Tournus et le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus. Pour cette nouvelle année scolaire, l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze a ouvert ses portes pour accueillir les élèves et offrir cette possibilité inédite de créer une exposition, présentée aux visiteurs.

Une des activités des festivités du Millénaire de l’abbaye Saint-Philibert
Ce travail s’inscrit dans les festivités du millénaire de l’abbaye Saint-Philibert … Les élèves participent ainsi aux animations de la ville en proposant un autre regard sur la ville de Tournus et sur son abbaye.

Expo « Tournus pittoresque »

Un travail des élèves du lycée Gabriel Voisin
Depuis la rentrée scolaire de septembre 2018, huit élèves de seconde « option patrimoine » du lycée Gabriel Voisin de Tournus travaillent chaque semaine sur un projet de valorisation du patrimoine. Cette année, les élèves ont eu la possibilité de créer eux-mêmes une exposition dans le cabinet d’art graphique de l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze. Recherche historique sur les oeuvres et leur mouvement artistique, découverte d’un musée et de ses métiers, apprentissage des contraintes d’une exposition, choix d’une communication ont été au programme …

Tournus et les Voyages pittoresques
Les élèves ont étudié un ensemble de lithographies représentant Tournus, issues des Voyages pittoresques, oeuvre gigantesque de 23 volumes, couvrant 9 provinces, générant 3.000 lithographies et commencée dès 1820 pour s’achever en 1878. Entre interprétation romantique et précision archéologique, les lithographies offrent un souvenir oublié de la vie au début du XIXe siècle.

Un partenariat entre différentes structures
Cette exposition est le résultat d’un partenariat de longue date entre le lycée Gabriel Voisin de Tournus et le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus. Pour cette nouvelle année scolaire, l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze a ouvert ses portes pour accueillir les élèves et offrir cette possibilité inédite de créer une exposition, présentée aux visiteurs.

Une des activités des festivités du Millénaire de l’abbaye Saint-Philibert
Ce travail s’inscrit dans les festivités du millénaire de l’abbaye Saint-Philibert … Les élèves participent ainsi aux animations de la ville en proposant un autre regard sur la ville de Tournus et sur son abbaye.

Expo « Tournus pittoresque »

Un travail des élèves du lycée Gabriel Voisin
Depuis la rentrée scolaire de septembre 2018, huit élèves de seconde « option patrimoine » du lycée Gabriel Voisin de Tournus travaillent chaque semaine sur un projet de valorisation du patrimoine. Cette année, les élèves ont eu la possibilité de créer eux-mêmes une exposition dans le cabinet d’art graphique de l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze. Recherche historique sur les oeuvres et leur mouvement artistique, découverte d’un musée et de ses métiers, apprentissage des contraintes d’une exposition, choix d’une communication ont été au programme …

Tournus et les Voyages pittoresques
Les élèves ont étudié un ensemble de lithographies représentant Tournus, issues des Voyages pittoresques, oeuvre gigantesque de 23 volumes, couvrant 9 provinces, générant 3.000 lithographies et commencée dès 1820 pour s’achever en 1878. Entre interprétation romantique et précision archéologique, les lithographies offrent un souvenir oublié de la vie au début du XIXe siècle.

Un partenariat entre différentes structures
Cette exposition est le résultat d’un partenariat de longue date entre le lycée Gabriel Voisin de Tournus et le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus. Pour cette nouvelle année scolaire, l’Hôtel-Dieu – Musée Greuze a ouvert ses portes pour accueillir les élèves et offrir cette possibilité inédite de créer une exposition, présentée aux visiteurs.

Une des activités des festivités du Millénaire de l’abbaye Saint-Philibert
Ce travail s’inscrit dans les festivités du millénaire de l’abbaye Saint-Philibert … Les élèves participent ainsi aux animations de la ville en proposant un autre regard sur la ville de Tournus et sur son abbaye.

Inauguration du parcours patrimoine du bourg et de ses variantes et fin des travaux pour la réfection du toit en laves de l’eglise

  • Avec des guides nous inaugurons le parcours du patrimoine du bourg et de la variante de Germolles (Durée environ 2h)
    • Exposition de photos sur le petit patrimoine et sur les travaux du toit en laves de l’église
    • A la fin de chaque jour un pot sera offert par la municipalité et l’association
    • Manifestation gratuite, chacun pourra faire un don à l’association (au chapeau)

Inauguration du parcours patrimoine du bourg et de ses variantes et fin des travaux pour la réfection du toit en laves de l’eglise

  • Avec des guides nous inaugurons le parcours du patrimoine du bourg et de la variante de Germolles (Durée environ 2h)
    • Exposition de photos sur le petit patrimoine et sur les travaux du toit en laves de l’église
    • A la fin de chaque jour un pot sera offert par la municipalité et l’association
    • Manifestation gratuite, chacun pourra faire un don à l’association (au chapeau)

Célébration du centenaire 1918 – 2018

Château-Patrimoine vous invite les 10 et 11 novembre prochain à venir en famille découvrir l’exposition préparée par Armand BOULANGER qui rend hommage et mémoire aux sacrifices des habitants de Château et de la France :
Rétrospective année par année des deux guerres (14-18 et 39-45)
Impacts sur la vie à Château et sur ses habitants

pour plus de détails, consulter http://mairiedechateau.fr/celebration-du-centenaire-1918-2018/

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

 

 

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Les sentiers de la sculpture

Exposition accessible tous les jours aux visiteurs du « site médiéval de Brancion » jusqu’à fin septembre.

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Apparition Disparition

Exposition de toiles de Michet Verdet, ouverte de 10h à 12h30, de 15h à 19h.

Cette exposition est organisée par Cluny Chemins d’Europe. C’est la dixième depuis 2009. Elle répond à plusieurs grands thèmes abordés dans les « fils rouges » que sont les programmes annuels de l’association : « l’habiter, le sens du chemin, la force de la frontière ».
Son titre Apparition Disparition est en écho avec l’objet des toiles non figuratives qui vous sont proposées : Texte expo verdet

Expo photos « Le grand chemin »

Samedi 30 juin de 14h à 17h30, dimanche 1er juillet de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

Exposition de photographies  :
un périple du Puy en Velay à Saint-Jacques de Compostelle, 1600km en 60 jours.
– photographies de Jean-Paul Oudot –
Entrée libre

2018 « Année des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » : le 2 décembre 1998, l’UNESCO inscrivait les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France sur la liste du patrimoine mondial sous la forme d’une sélection de 71 monuments et 7 tronçons de sentier témoignant des aspects spirituels et matériels du pèlerinage.

Inauguration de la 5eme édition des « sentiers de la sculpture »

L’invité, PETER MEYERS, présente 23 sculptures disposées sur l’ensemble du site.
L’essentiel n’est pas l’académisme, le « léché ». Seul compte l’alliance entre l’intériorité de l’œuvre et l’espace qui l’entoure.
Voir Peter Meyers c’est entendre des murmures et écouter des airs de musique enfouis au plus profond de nous.
Une œuvre impressionnante où nous retrouvons notre âme.

Exposition des photos du concours «Goûts et couleurs de la côte Chalonnaise»

Les 15 meilleurs clichés du concours photos «Goûts et couleurs de la côte Chalonnaise», sélectionnés par un jury de professionnels, seront exposées dans une salle seigneuriale du Château de Bissy sur Fley du 08 au 10 juin 2018 et durant tout l’été, tandis que celles qui n’auront pas été sélectionnées passeront en boucle dans un diaporama.

Les clichés exposés seront soumis au vote d’un jury populaire, au cours de la  » Journée vignobles et découvertes en côte chalonnaise » le dimanche 10 juin

Exposition : « Météo ou Climat ? »

Ouverture de l’exposition : les 11, 12, 15 et 18 août de 15 h à 19 h et 19 août de 10 h à 19 h.

Exposition réalisée par le centre Eden avec le Muséum-Jardin des sciences de Dijon et Météo-France. 

Le temps qu’il fait est défini de façon instantanée par des grandeurs météorologiques (température, précipitations, vent…).

Caractériser le climat d’une région revient à déterminer les valeurs moyennes des grandeurs météorologiques. Le climat est donc défini de manière statistique sur une longue période (30 ans). Ainsi le climat correspond au temps qu’il fait « en moyenne ».

Le temps et le climat sont d’éternels sujets de conversation.

Les variations du « temps qu’il fait » que nous pensons ressentir d’une année sur l’autre, ces « accidents météorologiques » qui nous semblent être plus fréquents, sont en fait délicats à comprendre de manière objective et globale. En effet, notre perception de ces phénomènes est très souvent subjective et notre mémoire est courte.

Entrée libre.

Contact : 03 85 96 27 35

www.stclement-patrimoine.org

Journées Européennes des Métiers d’Art

Créées en France à l’initiative des pouvoirs publics et coordonnées par l’Institut National des Métiers d’Art, les Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA) sont le premier événement international consacré aux métiers d’art, avec plus d’un million de visiteurs chaque année.

En 2018, les JEMA célèbrent la transmission comme geste porteur d’avenir, créateur de futurs pluriels, à travers le thème : « Futurs en transmission ». Ce sera le moment privilégié, pour tous les professionnels, d’éveiller la conscience des jeunes générations, que ce soit pour semer des vocations ou faire naître de nouveaux consom’acteurs !

Voir le site https://www.journeesdesmetiersdart.fr/

Le programme complet en Saône-et-Loire, édité par la Chambre de Mériers et de l’Artisanat :
www.pahclunytournus.fr jema 2018

 

Inauguration des Bandes témoins de joints et d’enduits à la chaux, dans le cadre des Journées Européennes des Métiers d’Art :

 


En présence de M. Thierry Demaizière, Maire de Saint-Clément-sur-Guye, et des membres du Conseil municipal,

Georges Fouchet, Président de l’Association de sauvegarde et de mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye, Hubert Cateland, Délégué pour le département de Saône-et-Loire de Maisons Paysannes de France,

ont le plaisir de vous convier à l’inauguration des Bandes témoins de joints et d’enduits à la chaux dans le lavoir du bourg de Saint-Clément-sur-Guye, réalisées le 17 juin 2017 au cours d’un stage d’initiation  animé par Daniel Besson, artisan maçon et qui se déroulera dimanche 8 avril 2018 à 11 h dans le cadre des Journées européennes des métiers d’art.
Elle sera suivie d’un verre de l’amitié.

Des cartels placés sous les bandes témoins permettent d’informer les visiteurs sur les techniques employées.

Le stage a été organisé conjointement par Maisons Paysannes de France 71 et par l’Association de sauvegarde et de mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye.
Cette opération de formation et de mise en valeur du patrimoine a pu être réalisée grâce au financement apporté par Maisons Paysannes de France 71.

Exemple d’événement -CM

Description : Mettre le texte  à la fin de l’article, dans ‘description’


Renseigner uniquement les rubriques suivantes

  • titre de l’évènement
  • date de l’évènement (attention, par défaut, c’est la date du jour)
  • date de fin : seulement si l’évènement dure plusieurs jours
  • horaire (début, fin si nécessaire) en format hh:mm (exemple 16:00)
  • emplacement
  • organisateur
  • image de l’évènement (pour insérer l’affiche de l’événement,  cliquer sur le bouton ‘upload image’)
  • description (texte, insérer éventuellement une image ou un logo miniature)
  • catégorie (à choisir parmi les catégories en MAJUSCULES, ou bien ne pas mettre de catégorie du tout)

Inutile de renseigner les autres rubriques (description courte,  adresse, site web, etc.), parce qu’elles ne seront pas affichées.

 

 

Si l’évènement n’a pas d’affiche, il est possible, pour l’illustrer, d’insérer par exemple le logo de l’association dans la partie « description » en cliquant sur « ajouter un média », comme ci-contre.

Évènements répétitifs :
un exemple : pour créer un évènement qui a lieu le premier samedi du mois pendant 2 mois

  • cocher la case « Repeat Event »
  • Repeat every  « first »  « saturday » for « 2 weeks »

Attention : à partir de cette saisie unique, dès l’on a cliqué sur « mettre à jour » , le système crée N évènements totalement indépendants. Si l’on corrige et que l’on clique à nouveau sur « mettre à jour », cela ne modifie pas les évènement créés, mais cela crée N évènements supplémentaires.
C’est à dire qu’il n’y a pas de possibilité de modification globale des évènements qui ont été créés de cette façon :  pour les modifier ou les annuler, il faut le faire individuellement, pour chaque évènement 1 à 1.